E3 2016 – Compte rendu de la conférence Electronic Arts

E3 2016 – Compte rendu de la conférence Electronic Arts

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la conférence Electronic Arts de cet E3 cuvée 2016 aura franchement manqué de caractère et de surprises. Cela n’étonnera finalement peut-être pas grand monde, d’autant plus avec les fuites de plus en plus nombreuses. C’est parti pour la dégustation de ce cru EA 2016.

On démarre par Titanfall 2 qui perd comme prévu son exclusivité Xbox One/PC et qui se voit donc également prévu sur PS4, le tout pour le 28 Octobre 2016, en sortie mondiale, évidemment. Grosse nouveauté de ce second opus, une campagne solo sera disponible – qui a parlé de trailer fuité dans l’assistance ?? EA semble être en tout cas à l’écoute, avec bon nombre de joueurs qui ont regretté l’absence d’un tel mode dans le premier épisode. On nous promet par ailleurs 6 nouveaux mécas, de nouvelles cartes inédites, de nouvelles possibilités de customisation, le tout dans un mode multi toujours plus dynamique et intense. Au vu du trailer de gameplay présenté, on veut bien le croire ! Un des rares moments de la conf durant lesquels le public aura acclamé avec ferveur ce qui lui aura été présenté. Des infos seront communiquées ultérieurement quant à la disponibilité de la bêta et des inscriptions pour pouvoir y participer.

Transition directe sur un tout autre univers avec l’inénarrable Madden NFL 17 via un trailer passé rapidement, sans réellement en montrer beaucoup. Loin d’être nécessaire de toute manière mais passage obligé au pays du Super bowl, on s’en contentera. Itération 2017 oblige, tout sera réactualisé, équipes etc. EA en profite pour évoquer son implication dans le monde de l’e-Sport et présente sa nouvelle approche du jeu vidéo compétitif accessible à tous via différents événements. Une première série accessible à tous : Les Challengers Events. Viennent ensuite les Premier Series, pour les joueurs moyens et enfin pour les rois du skill et l’élite du monde moderne du jeu vidéo, la série EA Major, rencontres qui seront organisées par EA et médiatisés comme il se doit, avec des cash prizes alléchants mais bien hors de portée de nous autres, simples joueurs mortels. Dans tous les cas, EA réalise une démarche louable et participe à sa façon à l’ouverture de ce monde assez fermé qu’est celui de l’e-Sport.

Après ce (long) volet foot US, place à Mass Effect Andromeda, ouf ! Nouvelle histoire, nouvelles planètes, nouvelles espèces, un nouveau départ pour la série, donc. L’humanité cherche de nouvelles terres d’accueil et part vers l’inconnu. On nous promet du plus grand, du fantastique, encore plus de liberté. En gros, Bioware n’est jamais allé aussi loin et pourquoi ne pas les croire sur parole au vu de leur passif ? On a hâte, on se délecte du trailer et… c’est tout. Il faudra attendre l’automne prochain pour en savoir plus. Pas de date de sortie TVA incluse, on se contentera de ce que l’on sait, à savoir début 2017 sur Xbox One, PS4 et PC.

Décidément à fond sur l’alternance cette conférence en revient au sport, avec le ballon rond cette fois et FIFA 17 sauce Frostbite Engine. La part belle est faite à LA nouveauté de cette édition, à savoir une sorte de mode histoire/carrière – The Journey – que l’on nous présente comme unique, solo, mais néanmoins optionnel. Nous laisserons les fans de ballon rond juger de son utilité. Gameplay refondu, agrémenté de nouveautés techniques, une meilleure IA, en bref, tout en mieux comme chaque année et surtout de la réactualisation, parce que c’est aussi et surtout ça, le foot. On prendra également note de la modélisation des entraîneurs de première division anglaise, comme Arsène Wenger ou José Mourinho qui fait sa petite apparition on stage pour le plaisir de la communauté footballistique, ou pas. On va vous en reparler plus longuement dans un autre article car nous avons pu le pratiquer un peu il y a quelques jours.

Pour ceux qui seraient déjà en pleine overdose de foot avec l’Euro 2016, on passe directement à la page développements indés avec le label EA Originals. Fer de lance de ce label made in EA, Fe (c’est son nom) se dévoile et nous laisse un goût savoureux en bouche. Avec ses graphismes et sa direction artistique hyper originaux, nous offrant un monde entre enchantement et univers sombre et torturé, le titre ne nous laisse pas indifférents. Le chef du projet Klaus Lyngeled, pas forcément très à l’aise, nous fait la présentation de son bébé et lance le trailer qui vient confirmer le charme entraperçu dans les quelques screenshots présentés au début de l’intervention. Après ça, le titre passe d’emblée dans la liste des jeux indés à surveiller de près ! Pour le pitch, le joueur incarne un petit animal qui a la possibilité de copier les chants des autres animaux afin de pouvoir progresser dans son univers. On nous promet un jeu à l’aventure ouverte, dans laquelle le joueur cheminera comme bon lui semble, sans être pris par la main ni guidé à outrance. Il est question, en filigrane, de la relation de l’homme au monde qui l’entoure, à la nature. Une bonne grosse dose de poésie en somme.

Après cette page indé avec Fe, place à Jade Raymond pour Motive Studios et les nombreux jeux a priori en cours de développement par son studio ainsi que par les autres firsts party EA: DICE, Visceral Games, Bioware, Respawn… Tout le monde est sur le pont. Seul hic, rien de neuf n’est réellement présenté. L’essentiel réside dans un futur Star Wars Battlefront basé sur la nouvelle trilogie et ses nouveaux protagonistes et pour lequel rien n’est dévoilé. Rendez-vous dans les mois à venir. Visceral  Games laisse tout de même apparaître quelques secondes d’early in-game footage au milieu de la dizaine de protagonistes intervenant dans le making of fourre-tout qui nous est donné en pâture. Ça semble prometteur. On dirait un jeu d’action/aventure à la troisième personne. Avec Amy Hennig à la direction de ce projet et Visceral Games, les papas des Dead Space, cela ne serait pas très étonnant. En termes de date, un bon gros 2018 fera l’affaire. Dans la même veine, Jade Raymond évoque le titre en cours de développement chez Respawn Entertainement en précisant qu’il se présentera également sous la forme d’un jeu à la troisième personne. Pas d’images furtives pour celui-ci ni même d’un semblant de date évoqué. Il faudra prendre son mal en patience et ne pas céder aux sirènes du côté obscur…

Pour finir sur une touche de délicatesse, Battlefield 1 fait enfin son entrée en scène. On nous explique rapidement la genèse de cet opus axé Première Guerre mondiale afin de justifier le passage à cette époque, peu explorée par l’univers du jeu vidéo. Toujours focalisé sur des batailles à grande échelle (jusqu’à 64 joueurs) avec nombre de troupes à pied et véhicules au sol ou dans les airs, ce Battlefield 1 nous promet des environnements encore plus dynamiques, soumis plus que jamais aux dégâts générés par les combats, influant sur les tactiques de jeu, le tout cumulé aux conditions climatiques elles aussi dynamiques et venant perturber le théâtre des opérations. Un court trailer nous donne un avant goût, puis nous sommes invités à patienter quelques minutes en fin de conférence afin d’assister en première live à une partie endiablée, avec quelques guests tels que Snoop Dog, Whiz Khalifa, Jamie Foxx ou encore Zach Efron jouant parmi d’autres players. Ce live nous permettra de mesurer l’ampleur des combats et des effets dynamiques avec le crash d’un zeppelin abattu tant bien que mal et qui vient se crasher sur un village, théâtre d’affrontements acharnés ainsi coupés net par l’explosion de la machine, sa carcasse bloquant alors la zone. Impressionnant. Restera à voir si le choix de l’époque World War One attirera autant les joueurs que les épisodes précédents, avec son armement fatalement beaucoup plus anciens et ses combats dès lors peut être moins dynamiques.

Ainsi s’achève la conférence, avec en sus ce long live de présentation in game de Battlefield 1 que l’on retiendra comme un des principaux titres présentés avec Mass Effect Andromeda et l’également non moins attendu Titanfall 2. On restera définitivement sur notre faim concernant la licence Star Wars qui verra se dévoiler de nombreux titres l’année prochaine pour l’E3 édition 2017. Mention spéciale pour l’indé Fe qui donne franchement envie de s’y coller.

Pour ceux qui souhaitent voir ou revoir la conférence vous trouverez ci-après une version sous-titrée VF de la conférence ainsi que du live Battlefield 1.

 

Gamer depuis 28 ans, sa passion pour le jeu vidéo demeure toujours aussi forte. Touche à tout et ouvert, il a néanmoins toujours un faible pour l'univers de Nintendo, entre nostalgie des glorieuses années passées et marasme de ces dernières années !

Lost Password

Sign Up