Xbox One

Machines Xbox One
Follow

E3 2016 – Projet Scorpio, Xbox One survitaminée, guerre des chiffres et flou stratégique

E3 2016 – Projet Scorpio, Xbox One survitaminée, guerre des chiffres et flou stratégique

On connaissait son existence au travers de nombreux bruits de couloir. Microsoft en a fait la confirmation en fin de conférence E3 2016 : la Scorpio, comme nous la nommerons pour l’instant, fera son entrée dans l’univers Xbox fin 2017. Annonce prématurée pour certains avec un trailer dopé aux superlatifs élogieux, bon choix stratégique pour d’autres, cela n’en demeure pas moins être pour l’heure que de simples spécifications techniques posées sur le papier.

Pourquoi annoncer les spécifications si tôt de cette fameuse nouvelle Xbox One, qui, précisons le, ne sera pas une machine de nouvelle génération ? Scorpio est un projet visant à casser le modèle basé sur une génération de machine à la durée de vie située entre 5 à 8 ans, en prenant en compte les différents cycles commerciaux et les différents publics visés au fil de ces derniers. Le concurrent Sony a bien évidemment confirmé avant cet E3 l’existence du projet PS4 Neo, suite aux insistants bruits de couloir, mais pas plus. Les représentants de Sony expliquant simplement qu’il était trop prématuré de dévoiler quoi que ce soit sans jeux profitant des améliorations graphiques et techniques qui seront, en principe, apportées par le hardware mis à jour.

En outre, pourquoi également sortir une Xbox One S un an et demi avant l’arrivée de ce que nous présente les différents intervenants du trailer comme étant un « véritable monstre ». D’autres sont déjà passés par la case chiffres à outrance (Sony et sa PS3) sans passer par celle de la présentation in situ de jeux démontrant clairement le potentiel intrinsèque du hardware. Microsoft prend des risques similaires. D’autant qu’on nous annonce en parallèle que la Xbox One classique continuera visiblement d’être produite et se retrouvera en rayon à côté de sa petite sœur forcément à moindre coût pour au final retrouver plusieurs versions d’une même console de salon, déclinées elles-mêmes en différentes éditions en terme de taille de disque dur et sans compter les futurs bundle ? Quid également du modèle Elite actuel, de son pad spécifique et de son disque dur hybride SSHD ? Il y a de quoi s’y perdre pour les joueurs grand public alors que Microsoft est loin d’être dans une position dominante pour cette génération et a besoin d’écouler des machines rapidement. Autant d’offres hardware différentes risquent également de créer un attentisme de la part du consommateur qui pourrait coûter cher à Microsoft.

Concrètement concernant le Projet Scorpio, voici ce que l’on nous annonce pour l’heure, fièrement:

  • Une bande passante de 320Go/s côté bus mémoire, sans précision sur la tech utilisée, GGDR5 comme la PS4 d’origine ?
  • Un SoC exposant un énorme 6TFlops en termes de puissance de calcul, loin des 1,2 TFlops de l’actuelle Xbox One.

Une chose est déjà certaine, Sony ayant visiblement déjà lancé la production des composants de sa PS4 Neo, la machine du leader japonais sera cette fois à priori moins puissante sur le papier que sa concurrente US. Au-delà de cette course à la puissance, quid des jeux exclusifs et du parc installé de PS4 actuellement ?

On nous dit enfin que la Scorpio sera le choix de prédilection de ceux qui souhaitent profiter du jeu 4K et la VR sans concessions. VR ?? Oculus, HTC Vive ? On n’en saura pas plus. Présenter cette future machine comme dédiée jeu 4K est également d’une certaine manière un léger non sens, puisque dans les faits, les joueurs ne possédant pas d’écran 4K UHD pourront en toute vraisemblance profiter de jeux améliorés graphiquement et techniquement, en 1080p à 60fps. Qui peut le plus peut le moins comme on dit, non ?

Même si Microsoft tente de brouiller les pistes, on peut légitimement penser à un rapprochement de plus en plus prononcé avec le monde du jeu PC et à la potentielle fusion de la marque Xbox avec Windows 10 . Xbox Play Anywhere en est la parfaite illustration. Dès lors, sans véritable exclusivité Xbox One quelle que soit la machine choisie, pourquoi ne pas simplement se contenter d’un PC gamer moyen de gamme ? La technologie présentée en fanfare dans la featurette de la conférence sera d’ici là sans nul doute accessible sur des PC à faible coût avec un catalogue du coup profitant des exclusivités PC d’un côté, des jeux réservés à cette plate-forme en sus des gros titres AAA Xbox One.

Au final, toute la stratégie laisse perplexe bien des observateurs de l’industrie et même les gamers. Les récentes déclarations des dirigeants de Microsoft Xbox laissent d’ailleurs à désirer. On a l’impression qu’ils tentent de convaincre les gamers de ne pas penser tout de suite à la Scorpio en minimisant son usage pour les joueurs n’ayant pas d’écran 4K et le peu de gain sur des titres aux résolutions actuelles. Autant dire que cela tient de l’erreur de communication. Il est plus qu’incompréhensible de voir Microsoft faire un teasing sur une nouvelle machine surpuissante selon leurs dires alors que quelques minutes auparavant, ils annonçaient une nouvelle version plutôt séduisante de la Xbox One. C’est un peu couper la branche sur laquelle ils étaient assis en espérant que tout le monde allait atterrir sur la branche suivante.

Gamer depuis 28 ans, sa passion pour le jeu vidéo demeure toujours aussi forte. Touche à tout et ouvert, il a néanmoins toujours un faible pour l'univers de Nintendo, entre nostalgie des glorieuses années passées et marasme de ces dernières années !

Lost Password

Sign Up