Résumé du Nintendo Fire Emblem Direct du 18 janvier 2017

Résumé du Nintendo Fire Emblem Direct du 18 janvier 2017

Beaucoup moins tardif ou tôt que la présentation japonaise de la Nintendo Switch, ce Nintendo Direct dédié à Fire Emblem s’est donc déroulé ce mercredi soir à 23h00. Voici le résumé en détails.

Si Fire Emblem Warriors était effectivement attendu après les quelques secondes aperçues furtivement lors de la présentation de la Switch, c’est seulement une confirmation de son développement et quelques secondes de séquence de jeu auxquelles nous avons eu droit. Si techniquement le titre de KOEI TECMO semble tenir la route techniquement pour le peu que l’on en a vu – c’est à dire au moins au niveau de Dragon Quest Heroes II, la déception est tout de même bien présente. Nintendo n’en montre une fois de plus pas suffisamment et a décidément le don de jouer avec nos nerfs. Le titre est prévu pour une sortie dans le courant 2017 et sera éventuellement dévoilé plus en détails lors du prochain E3, espérons ! À noter qu’à l’image du très moyen Hyrule Warriors, une version pour les machines de la famille New 3DS (et uniquement celles-ci) sera également disponible dans le même laps de temps.

Pour revenir dans la timeline de ce Nintendo Direct spécial Fire Emblem, le premier titre présenté fut Fire Emblem Echoes Shadows of Valentia. Inspiré par le second épisode de la saga, Fire Emblem Gaiden, sorti uniquement au Japon sur Famicom en son temps, cet épisode que l’on peut considérer comme un nouvel opus à part entière tend à récupérer la formule de son ancêtre pour en faire le renouveau de la série, tout simplement. À l’époque, le titre associait Tactical-RPG et fonctionnement plus classique du J-RPG. En marge des combats toujours gérés de manière jeu de stratégie au tour par tour, il faudra donc également explorer le monde de ce Fire Emblem Echoes Shadows of Valentia, avec ses villages et ses nombreux donjons. Un titre alléchant qui sortira le 19 mai prochain sur l’ensemble des consoles de la famille Nintendo 3DS. Des amiibo à l’effigie des deux héros de cet opus, Alm et Celica, seront également disponibles.

Vient ensuite le bon vieux teasing à 2 € avec l’annonce d’un “véritable” Fire Emblem nouveau cru sur Nintendo Switch… en 2018. Pas de titre hormis un risible Fire Emblem pour Nintendo Switch, mention “titre provisoire” apposée, histoire de clarifier les choses pour ceux qui n’auraient pas compris. Passons. Seule piètre indication, référence est faite au retour de la série sur console de salon depuis l’épisode Wii, Fire Emblem Radiant Dawn en 2008. Histoire de nous prendre un chouilla plus pour des débiles, la voix off précise bien entendu que le titre sera le premier à être jouable sur une console de salon tout en étant transportable. Notez bien la nuance du terme utilisé pour bien distinguer le segment de la Switch de celui des consoles portables.

Enfin, l’annonce la plus palpitante pour les actionnaires de Big N réside certainement dans l’annonce d’une version mobile de Fire Emblem. Fire Emblem Heroes sera une version plus classique et adaptée au marché des téléphones mobiles. Comme son nom l’indique, elle est basée sur la multitude de héros des précédents épisodes et la possibilité de les invoquer durant les batailles. Le système du triangle des armes est ici conservé et légèrement simplifié. Les faiblesses de votre armée pourront être comblées par l’invocation de ces héros que vous aurez soigneusement montés en niveau au préalable dans la Tour d’Entraînement proposée par le titre. Les personnages clé ne pourront pas mourir dans ce Fire Emblem Heroes et pourront ainsi à nouveau se retrouver sur le champ de bataille dès le prochain affrontement. Contrairement à Mario qui a boudé les machines Android à la sortie de Super mario Run, Fire Emblem Heroes est prévu pour une sortie le 2 février 2017 sur l’App Store et Google Play. Pas de jaloux hormis des pré-inscriptions d’ores et déjà ouvertes sur Google Play en suivant cette adresse. En parallèle, il vous est possible de choisir certains héros qui apparaîtront dans le roster colossal du titre, en suivant ce lien. Des points platinum pour votre compte My Nintendo sont à la clé s’il vous prend l’envie de voter.

En résumé, si ce n’est une sorte de confirmation à demi-mot que NON, la Switch n’est pas un frein ni une remplaçante à la 3DS, il n’y a pas grand chose à tirer de ce Nintendo Direct spécial Fire Emblem. Le développement de Fire Emblem Warriors ainsi que le nouvel opus Fire Emblem Echoes Shadows Valentia démontrent en effet clairement que Nintendo Switch et Nintendo 3DS vont cohabiter certainement durant un bon bout de temps. Quant à Fire Emblem Heroes, le titre dédié aux téléphones mobiles, s’il n’a pas grand chose de sexy, il a le mérite d’exister pour la joie des actionnaires et celles des gamers asiatiques friands du genre et plus globalement de jeux sur mobiles. L’annonce respirant bon le vide intersidéral de Fire Emblem pour Nintendo Switch aurait pu être squeezée, les trolls rôdant sur le Web 2.0 n’en attendaient pas tant…

Gamer depuis presque 30 ans, sa passion pour le jeu vidéo demeure pourtant intacte. Touche à tout et ouvert, il a néanmoins toujours un faible pour l’univers de Nintendo, entre nostalgie des glorieuses années passées et marasme des dernières générations ! Jonglant entre Warhammer 40,000 Dawn of War III sur PC et NieR Automata sur PS4, il attend avec impatience l’arrivée de Tekken 7, Wipeout Omega et Micro Machines World Series sur PlayStation 4… En attendant les parties avec Michel sur Destiny 2 !

Lost Password

Sign Up