Splatoon 2

Jeux Switch
Follow
8

Super

7.6

User Avg

Impressions sur Splatoon 2 et son Global Testfire qui nous mettent à l’épreuve ce week-end

Impressions sur Splatoon 2 et son Global Testfire qui nous mettent à l’épreuve ce week-end

Annoncé depuis le 13 janvier dernier, le Global Testfire de Splatoon 2 sur Nintendo Switch a débuté ce soir de 20h00 (enfin en théorie…) jusqu’à 20h59 (toujours en théorie). S’étalant sur plusieurs courtes sessions de 59 minutes, ce « stress test » des serveurs nous permet d’avoir un aperçu plus approfondi que lors de la présentation au Grand Palais à Paris en janvier dernier. Y a pas à dire, une bonne session de jeu sur son canapé, ça n’a pas de prix. Mais revenons à nos calamars !

Si les horaires des différentes sessions sont ultra précis, certainement dans un souci de bénéficier des meilleurs tests serveur possibles, la première session qui s’est déroulée ce vendredi 24 mars a débuté avec un peu de retard. Mais dans leur grande mansuétude, les ingés de chez Nintendo ont laissé un peu plus de marge avant de clôturer la session aux alentours de 21h10 environ. C’est japonais, c’est strict, c’est Nintendo… Concernant tout d’abord le premier élément important à relever durant ce Splatoon 2 Global Testfire, à savoir le matchmaking, aucun problème à déplorer de mon côté. Les joueurs sont trouvés rapidement, d’autant que cette première session de test semble avoir évidemment attiré pas mal de monde. Le seul écueil que j’ai subit est survenu à la fin d’un enchaînement de trois parties avec la même équipe et certains membres qui ont quitté à la quatrième, générant l’impossibilité de trouver d’autres joueurs après une bonne minute d’attente.

Côté fluidité, tout s’est déroulé sans accro, avec un frame rate à 60 fps constant, même durant les joutes les plus intenses avec des giclées de peintures dans tous les sens :p. Ce test a permis également de juger la qualité technique et graphique du titre qui pour l’heure n’est pas renversante. Si les textures ont gagné légèrement en détails et en qualité par rapport au premier opus sur Wii U, tout comme le primordial rendu de la peinture qui se place un cran au dessus, il n’y a pas de quoi crier au génie. On a malheureusement l’impression d’être globalement devant une version 1.5 par rapport à Splatoon premier du nom et c’est assez frustrant. D’autant que l’aliasing est toujours omniprésent, à tel point qu’on en vient même à se demander si l’antialiasing n’a pas été tout bonnement désactivé afin de pouvoir tenir les 60 fps constants en animation.

Côté gameplay, on est également assez loin d’être dépaysé. On retrouve quasiment instantanément ses marques, avec peu de nouveautés mis à part le Double Encreur, la nouvelle arme présentée fièrement le 13 janvier dernier. Les commandes restent inchangées et on nous propose niveau arsenal à peinture le célèbre Rouleau, le détestable Concentraceur qui est un snipe à courte portée (oui oui…) ainsi que le basique mais efficace Liquidateur. Idem au niveau des armes secondaires, avec les différents types de bombes déjà présents dans le premier épisode, avec pour seule nouveauté ce qui semble être une pierre de curling qui a pour qualité principale de rebondir contre les structures durant ses glissades, avant d’exploser quelques secondes après. Au niveau des capacités spéciales, c’est le Jetpack associé à un bon vieux bazooka qui fait figure de grosse nouveauté à découvrir durant ce Splatoon 2 Global Testfire. Les deux maps présentées sont quant à elles complètement nouvelles mais ne font pas crier au génie en termes de level design. Ce qui change véritablement la vie réside dans la possibilité toute simple, mais tellement plus confortable, de jouer avec un Joy-Con dans chaque main. Le titre usant du motion gaming pour ajuster la visée, autant dire qu’utiliser uniquement le Joy-Con droit pour viser est un pur régal et l’assurance d’une précision accrue. Jouer avec les deux bouts de manettes sur le support Joy-Con reste forcément plus pratique par rapport à la taille disproportionnée du Gamepad de la Wii U mais demeure tout aussi peu naturel à l’usage.

Au final, après avoir enchaîné une heure de joutes de paint-ball au pays des calamars colorés, le fun toujours autant présent et développé dès la première partie de Splatoon laisse rapidement place à un bon gros sentiment de frustration. Splatoon 2 n’est en effet et en l’état qu’une version 1.5 du premier opus. Certes, ce Global Testfire n’est qu’un bêta test très encadré, mais ce qu’on nous offre là est non seulement trop proche techniquement et graphiquement de ce que l’on connaît déjà par cœur mais également bien trop similaire en termes de gameplay. Espérons que la version définitive de Splatoon 2 gomme cette forte impression de déjà-vu avec une bonne dose de sous-couche et une belle couche de finition comme on les aime. Quelques screens ingame capturés durant cette première session vous attendent en fin de news, attention peinture fraîche ! Vous trouverez également un rappel des horaires des prochaines sessions du Splatoon 2 Global Testfire qui se poursuivra demain ainsi que dimanche.

Splatoon 2 est prévu pour débarquer dans le courant de cet été 2017 en exclusivité sur Nintendo Switch.

Horaires des prochaines sessions du Splatoon 2 Global Testfire (heure française):

Gamer depuis presque 30 ans, sa passion pour le jeu vidéo demeure pourtant intacte. Touche à tout et ouvert, il a néanmoins toujours un faible pour l'univers de Nintendo, entre nostalgie des glorieuses années passées et marasme des dernières générations ! Jonglant entre Warhammer 40,000 Dawn of War III sur PC et NieR Automata sur PS4, il attend avec impatience l'arrivée de Tekken 7, Wipeout Omega et Micro Machines World Series sur PlayStation 4... En attendant les parties avec Michel sur Destiny 2 !

Lost Password

Sign Up