GT Sport

Jeux PS4
Follow

Plus de 300 images 4K et quelques impressions sur la bêta de GT Sport

Plus de 300 images 4K et quelques impressions sur la bêta de GT Sport

Celui fait quelques temps que certains privilégiés ou chanceux ont pu avoir accès à la bêta fermée de GT Sport. Votre serviteur en fait partie en ayant été tiré au sort. C’est donc avec une certaine joie que j’ai pu tâter de ce GT Sport. Et les premières impressions sont plutôt bonnes.

Evidemment, je ne peux encore totalement juger du jeu définif à l’heure actuelle. En effet, le contenu de cette bêta se contente d’un mode sport très allégé. Ainsi, on a accès à trois circuits sur lequel on peut se faire des contre la montre avec différentes voitures de trois catégories (N300, Gr4, Gr3). Plusieurs circuits tournent ainsi en boucle d’une semaine à l’autre. On y retrouve ainsi des familiers comme Brands Hatch, Willow Springs ou encore le Nürburgring mais aussi un petit nouveau nommé Dragon Trail. On a également droit parfois à des circuits typés Nascar que je n’apprécie guère compte tenu de leur monotonie mais il faut bien ravir le public ricain.

A tout moment, le joueur peut choisir l’un des tracés et la catégorie de voiture attitrée pour faire le meilleur chrono possible. Pourquoi? Parce que votre chrono servira de référence lors des courses pour vous donner une position sur la grille. Ces dites courses ne se déroulent qu’à certaines heures ce qui oblige les participants à être présents au moment adéquat. Evidemment la version finale proposera plus que probablement des courses à tout moment avec du matchmaking sans parler des compétitions officielles qui ne manqueront pas d’apparaître. Ce principe de fonctionnement n’est pas sans rappeler ce que DriveClub avait mis en place.

Les courses restent classiques. Jusqu’à 18 voitures peuvent participer. Autant vous dire, comme d’habitude, que lors des premiers virages, nombre de pilotes non expérimentés ou de bourrins joueront au stock car, chose pénible pour tous ceux qui essaient de piloter proprement et dans les règles. Polyphony Digital a mis en place deux notations pour tenter de différencier les bons des mauvais pilotes. Le premier se nomme rang de pilote. Il est défini par vos performances lors des courses. Le second se nomme rang de fair-play. Il descendra si vous percutez d’autres voitures, si vous faites des sorties de piste ou provoquez divers incidents de course. Par contre, il montera si vous pilotez proprement sur divers secteurs de circuits. Le matchmaking pour les courses online prennent en compte ces deux paramètres. Si cela est un bon point pour tenter de rendre les courses intéressantes, cela ne va tout de même pas empêcher les bourrins et autres mauvais joueurs malheureusement. J’en ai eu l’expérience pénible d’un joueur qui sur le sprint final m’a volontaire poussé sur le côté du circuit pour gagner une position et cela alors que notre rang de fair-play est assez haut. Je pense vraiment que Polyphony Digital doit sévir de manière plus sévère et améliorer son système pour vraiment écarter les mauvais joueurs pour qu’ils concourent entre eux et ne gâchent pas le plaisir aux autres.

Côté voiture, si la bêta donne une voiture par catégorie, on peut en récupérer des nouvelles quotidiennement. Il suffit de parcourir plus de 42km soit un marathon avec n’importe quelle voiture sur n’importe quel circuit pour « looter » une voiture. A ce jour, j’en ai récupéré une bonne vingtaine la majorité de véritables bolides surtout en catégorie Gr3. Mercedes, BMW, Nissan, Audi, Ferrari, McLaren, Renault, Peugeot, Subaru, etc… on a un choix conséquent pour peu qu’on prenne la peine de faire la mission quotidienne. On peut supposer que le jeu final proposera divers défis à remplir pour récupérer divers bonus.

Si vous avez toujours été un fan de la série Gran Turismo, piloter ces bolides ne devraient pas vous dépayser. Même si l’équipe profite de la puissance de la PS4 pour proposer un jeu au moteur physique plus précis, une fois au volant « virtuel », on retrouve peu à peu ses marques sur les voitures connues. Evidemment, sur les nouvelles ou celles qu’on pilote rarement, il faudra de longues séances d’entraînement pour réussir à en tirer pleinement partie. Plus encore, sur nombre d’entre elles, il est possible de la régler selon un large panel de paramètres. Pour peu que vous soyez un brin connaisseur sur la mécanique, vous pourrez sans doute affiner les réglages pour coller à votre style de pilotage ou en fonction des tracés. Sur ce point, comme sur les précédents volets, je regrette qu’il n’y ait pas un tutorial explicatif. Tout le monde n’est pas mécanicien/ingénieur… On verra si Polyphony Digital prévoit cela sur le jeu final.

Cette bêta a eu une mise à jour corrigeant divers aspects suite au retour des bêta-testeurs ainsi que l’implémentation de fonctions comme la voiture fantôme de votre meilleur temps. Cette dernière est tout de même bien pratique pour s’améliorer et ainsi voir à quels endroits on peut grapiller les dixièmes. Dommage qu’on ne puisse pas télécharger les « ghosts » des meilleurs pilotes afin de pouvoir se comparer et s’améliorer encore plus vite. Espérons qu’on le pourra sur la version finale. Techniquement, GT Sport monte d’un cran par rapport à Gran Turismo 6 sur PS3. Normal me direz-vous. Le jeu gagne en réalisme et richesse visuels pour une animation qui ne souffre pas de défauts majeurs sauf peut-être lors des séquences où trop de voitures sont à l’écran. Ces dernières sont modélisés avec un soin à la limite de l’obsession maniaque. Les fans d’automobile apprécieront ce travail ultra détaillé non seulement sur l’aspect extérieur des voitures mais également dans l’habitable. A noter que je suis tout de même tombé sur une voiture où on ne pouvait pas jouer en mode habitable, la Peugeot Vision GT. Sans doute que le constructeur n’en avait pas imaginé. Si vous avez une PS4 Pro, le jeu propose un jeu en 4K UHD encore plus fin. Si ce n’est pas en résolution native, son 1800p offre déjà un visuel sublime pour une fluidité d’animation sans réel accroc.

En attendant que Sony et Polyphony Digital ne nous confirme une date de sortie – on en saura sans doute plus à l’E3 dans un mois – cette bêta fermée de GT Sport est un avant-goût intéressant. Il va falloir voir si le contenu total de la version finale sera à la hauteur de sa réalisation. Un jeu à suivre pour des millions de pilotes en herbe.

GT Sport est prévu sur PS4 et PS4 Pro pour 2017.

Co-fondateur de Playscope, Michel est un des dinosaures de la presse spécialisée informatique et jeux vidéo. Certains diraient même fossile depuis le temps qu'il oeuvre dans cette industrie (1987). Il a survécu à nombre de magazines, d'éditeurs et de sites web. Côté jeux, il s'entraîne sur la bêta de GT Sport et rêve déjà de reprendre les armes sur Destiny 2.

Lost Password

Sign Up