Razer annonce le Razer Phone destiné aux gamers

Razer annonce le Razer Phone destiné aux gamers

L’accessoiriste/constructeur réputé pour ses produits dédiés au gaming sur PC et un peu sur consoles a décidé de se lancer sur le marché pourtant déjà bien saturé du smartphone.

Habituellement on ne vous parle pas spécifiquement d’un smartphone. On ne vous pas évoqué les Samsung S8, Galaxy Note 8 ou encore les iPhone 8 ou X (quoique sur ce dernier, si vous nous suivez sur les réseaux sociaux, on vous balancera des photos :p). Mais dans le cas de ce Razer Phone, on fait une exception tout simplement parce que pour l’accessoiriste, il a été conçu avec le gaming et le gamer en tête.

Tournant sous Android 7.11 Nougat (avec une mise à jour vers Android 8.0 Oreo à l’avenir), ce Razer Phone présente un design qui ne dépareille pas devant tous les ordinateurs et les accessoires de la marque avec un design sabré et une couleur noir matte. L’équipe n’a pas opté pour la mode du moment à savoir une façade où trône uniquement l’écran. Vous aurez droit à deux larges bezel en haut et en bas mais pour la bonne cause comme vous le constaterez plus bas.

L’écran est un 5.7″ IGZO LED d’une résolution de 2560×1440 pixels soit au-dessus de l’iPhone X mais un peu en dessous des Samsung haut de gamme. Mais sa principale caractéristique est de pouvoir basculer entre différents taux de rafraîchissent de 60, 90 et 120Hz en fonction de l’usage. Autant dire que l’impression de fluidité sera vraiment importante à l’instar de ce qu’Apple a fait sur son récent iPad Pro et son Promotion. Razer a indiqué qu’ils allaient travailler avec les développeurs afin que leurs productions bénéficient de cette possibilité.

Si l’image est déjà plutôt haut de gamme, Razer a mis le paquet côté son. Les fameux bezels ont permis de placer les enceintes stéréo les plus puissants jamais entendu sur un smartphone avec un ampli par enceinte de quoi déchirer les tympans de votre voisin dans le métro. Plus encore, le Razer Phone est certifié Dolby ATMOS carrément. J’avoue que c’est un peu absurde mais bon pourquoi pas 😀 Et pour finir sur le côté son, n’ayant pas de prise casque audio mini-jack, un adaptateur 24bit est fourni gratuitement certifié THX (que Razer avait racheté il y a quelques temps).

Le processeur est un Qualcomm Snapdragon 835 avec 8Go de Ram soit l’un des plus puissants du moment. Les possesseurs auront 64Go pour y installer leurs apps et les données. C’est un peu léger mais un port microSD est présent pouvant accueillir des cartes jusqu’à 2To.

Avec les caractéristiques pré-cités, l’autonomie risquaient d’en pâtir. Pour contrer cela, Razer a mis une batterie de 4000 mAh à comparer aux 3000 mAh d’un Samsung S8 ou encore un peu moins de 3000 d’un iPhone X. Il faudra toutefois pouvoir tester le Razer Phone en usage quotidien pour connaître son autonomie réel.

Comme c’est à la mode de nos jours, l’appareil photo arrière présente deux objectifs avec double autofocus et double flash LED de 12 et 13 megapixels. L’appareil photo frontal propose lui un 8 megapixels. De ce côté là, cela reste du classique.

Dans l’ensemble, ce Razer Phone est séduisant et on sent bien que le constructeur s’est vraiment focalisé sur les aspects gaming et audiovisuel. Le design se justifie pour le gaming. Tenir une smartphone sans bezel pour jouer n’est pas des plus conforts et des plus sécurisants. Les 2 larges bezel en haut et en bas de l’écran permet de bien tenir la machine lorsqu’on joue en mode paysage.

Compte tenu des caractéristiques techniques, son prix de 700$ (probablement 700€ chez nous) n’est pas donné même s’il est plus accessible que les récents Samsung ou Apple. La question est de savoir si le public va suivre. Mis à part des gamers fortunés et des méga-geeks fans de la marque j’ai dû mal à imaginer un public plus générique s’intéresser à ce modèle à moins qu’il fasse partie des offres subventionnées des opérateurs.

Co-fondateur de Playscope, Michel est un des dinosaures de la presse spécialisée informatique et jeux vidéo. Certains diraient même fossile depuis le temps qu’il oeuvre dans cette industrie (1987). Il a survécu à nombre de magazines, d’éditeurs et de sites web.
Côté jeux, il monte ses trois gardiens sur Destiny 2 et tourne sur GT Sport tout en tentant de survivre sur Call of Duty WWII et Assassin’s Creed Origins.

Lost Password

Sign Up