Battlezone – Un classique remanié à la sauce VR

PS VR PS4 Tests

Les anciens d'entre vous se souviennent certainement de ce jeu de combat de char en fil de fer créé par Atari. Après moult versions tout au long de ces années, Rebellion l'adapte au monde VR avec une certaine réussite.

Comme beaucoup de titres de lancement sur PlayStation VR, ne vous attendez pas à un titre ultra profond. Ici, reprenant le concept de la borne d’arcade créé par Atari en 1980, ce nouveau Battlezone va vous placer aux commandes de chars d’assaut dans des environnements générés de manière procédurale.

La campagne solo n’en est pas vraiment une finalement. Il en existe une infinité. Le but est de traverser une carte composée de niveaux générés afin d’aller défoncer une cible finale. Evidemment, tout au long de votre progression, les ennemis deviendront de plus en plus coriaces. Toutefois, vous aussi, vous pourrez également upgrader votre char pour gagner en puissance et en vitesse. Vous avez un certain nombre de vies à disposition. S’il est possible d’en acheter entre les missions, si vous n’en avez plus c’est le game over direct. Il faudra recommencer avec une nouvelle campagne générée.

battlezone_screens2_0004

Les niveaux proposent des objectifs variés. Cela va de nettoyer la carte des ennemis à flinguer des cibles spécifiques ou encore détruire un convoi. Dans l’ensemble rien de bien complexe. Le but est avant tout de placer le joueur dans des environnements colorés au coeur de combats bien intenses. Point de subtilité, d’exploration et autres fioritures de superproductions. Rebellion est allé au plus simple pour un max de fun et c’est plutôt réussi.

Si vous avez l’habitude des FPS, les contrôles sont identiques. J’avoue avoir été surpris que l’équipe n’ait pas prévu le mode de contrôlé de la borne d’origine. Mais après réflexion, cela n’aurait pas permis la verticalité. En effet, il n’y aura pas que des cibles au sol mais aussi des appareils volants à dégommer. Si Rebellion avait opté pour le contrôle classique, la visée aurait nécessité la gestion des mouvements de votre tête. Ce n’est pas infaisable puisque Scavengers Odyssey dans PlayStation VR Worlds le fait. Mais tel a été le choix de Rebellion de se focaliser sur le contrôle FPS familier à un maximum de joueurs.

il faut anticiper sa future position pour que votre tir atteigne sa cible au bon moment

La jouabilité est donc immédiate. Très rapidement on prend en main le char qui, quelque soit la version, est plutôt maniable. Tout juste sent-on leur poids et une vitesse moindre pour les versions lourdes. La visée nécessite un peu d’habitude et d’entraînement car il faut gérer la trajectoire un brin parabolique et le délai. En fonction du mouvement de l’ennemi, il faut anticiper sa future position pour que votre tir atteigne sa cible au bon moment. Mais là encore, point besoin d’un QI de polytechnicien. De l’entraînement encore et toujours de l’entraînement.

Si ce côté solo peut sans doute s’avérer répétitif à la longue, Rebellion propose le jeu en coopération. Jusqu’à 4 joueurs peuvent s’entraider en rejoignant la campagne de quelqu’un d’autre ou en jouant en ligne avec votre propre campagne. Pour peu que les joueurs appliquent un minimum de tactique, c’est plutôt plaisant. Par contre, aussi étonnant que cela puisse paraître, il n’y a pas de mode compétitif. Peut-être lors d’une future mise à jour.

battlezone_screens2_0002

Visuellement, Battlezone n’est pas une foudre technique mais avec le parti pris artistique, il s’avère vraiment plaisant. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser aux combats de char du film Tron avec une excellente fluidité et de jolis effets un brin rétro. Le cockpit de votre char est assez riche en détails que vous pouvez scruter à tout moment. Evidemment en plein combat on n’a pas trop le temps. Mais entre les niveaux, ce cockpit vous sert d’interface pour faire évoluer l’appareil. Le contexte sonore plus électronique que réaliste colle bien au style graphique.

Les fans de pilotage de char réaliste ou non et ceux fans de shoot devraient apprécier. Le travail de Rebellion est soigné et efficace à défaut d’être super original. Contrairement à d’autres titres et malgré des mouvements de tête et de déplacements importants, je n’ai pas ressenti de malaise sur Battlezone. L’équipe a sans doute trouvé les bons réglages. Au final, Battlezone est un jeu d’arcade modernisé et le côté VR le rend encore plus immersif.

7.5

Bon

Co-fondateur de Playscope, Michel est un des dinosaures de la presse spécialisée informatique et jeux vidéo. Certains diraient même fossile depuis le temps qu’il oeuvre dans cette industrie (1987). Il a survécu à nombre de magazines, d’éditeurs et de sites web.
Côté jeux, il monte ses trois gardiens sur Destiny 2 et tourne sur GT Sport tout en tentant de survivre sur Call of Duty WWII et Assassin’s Creed Origins.

Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
7.6
2 votes
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up