Nacon Revolution Pro Controller – Enfin un pad pro pour la PS4

PS4 PS4 Pro Tests

Aussi étonnant que celui puisse paraître, Sony n'a jamais vraiment poussé le eSport et pourtant sa PS4 domine le marché des consoles depuis son lancement. Il aura donc fallu attendre des accessoiristes tiers pour que les exigences de joueurs de plus haut niveau soient satisfaites. C'est en tous les cas ce que Nacon tente de faire avec son Revolution Pro Controller.

Si le DualShock 4 est très largement suffisant pour le joueur lambda, les joueurs plus ancrés dans la compétition n’avaient pas de solution pour augmenter leurs performances avec du matériel adéquat comme on le trouve sur Xbox One avec le Xbox One Elite Controller et nombre d’accessoires sur PC. Certains diront qu’au moins tout le monde joue avec le même niveau d’équité. J’avoue que je suis aussi de cet avis. Mais dans le monde de la compétition sur consoles, choisir un bon pad est aussi important que choisir la bonne raquette en tennis…

 

Un pad très Xbox

Beaucoup de joueurs PS4 sont venus du monde Xbox et tout particulièrement de la Xbox 360. Ils sont donc habitués à des pads avec des sticks analogiques décalés. C’est ce que propose ce Revolution Pro Controller. Les deux sticks sont plutôt confortables et surtout plus sensibles que ceux des DualShock 4. Par contre, si comme moi, vous ajoutez des thumbsticks pour un meilleur grip ou pour protéger les sticks, leur taille étant plus petite que ceux de la DualShock 4, ils tiendront moins bien. Les deux sticks présentent une surface différente. Le stick gauche est concave et le droit convexe. C’est censé améliorer la prise en main. Personnellement, je joue toujours avec des thumbsticks convexes pour éviter à mes pouces de ripper en plein combat.

Les sticks étant fait de métal, ils semblent bien solides et devraient résister aux pires supplices que les joueurs pourront leur infliger. La croix directionnelle est tout aussi confortable. Le pouce se pose parfaitement dessus et pour ceux qui jouent aux jeux de combat, elle devrait conférer un bel avantage pendant les longues heures de jeu.

Côté boutons, Nacon a décidé de les proposer dans une taille plus importante. Cela a pour conséquence de les rendre très accessibles. La proximité entre les différents boutons surprend de prime abord. Après quelques minutes on s’y fait et la fraction de seconde gagnée pour accéder à tel ou tel bouton peut s’avérer crucial en compétition.

En ce qui concerne les gâchettes, Nacon a là également opté pour un plus grande taille les rendant plus confortables sur la durée et surtout évitant aux joueurs de ripper dessus comme cela arrive parfois sur la DualShock 4. Les R1 et L1 bénéficient également de ce surplus de taille.

Puisqu’il s’agit d’un pad estampillé sous licence officielle Sony, le Revolution Pro Controller est parfaitement compatible et propose les mêmes fonctions de trackpad ainsi que les boutons Share et Options.

Un peu plus loin

Evidemment en tant que pad pro, la Revolution Pro Controller présente des caractéristiques supplémentaires en plus de son design et sa fabrication haut de gamme avec notamment une surface très douce et de très bons plastiques.

Ainsi, grâce à sa connexion filaire USB avec son câble de 3 mètres – il ne fonctionne pas du tout en sans fil – le Nacon Revolution Pro Controller propose une latence réduite dans les commandes. Même si je ne suis pas un joueur de haut niveau, je m’en suis rendu compte dès les premières secondes lors de quelques parties en PvP sur Destiny. De même, ils sont plus sensibles ce qui donne l’impression que les mouvements de la caméra sont beaucoup plus rapides. Là encore sur un FPS comme Destiny, j’ai eu l’impression sans avoir changé les réglages dans le jeu que les mouvements de tête du stick droit étaient beaucoup plus rapides. Il m’a fallu de longues minutes pour m’habituer.

Comme tout pad pro/elite qui se respecte, Nacon a placé dans le sien, sur la partie inférieure, quatre nouveaux boutons programmables via un logiciel sur PC avec un interrupteur et un bouton pour switcher entre les différents modes. Numérotés M1 à M4, bon nombre d’entre vous vont probablement s’en servir comme R3 et L3 pour plus de confort. D’autres pourront sans doute s’en servir pour switcher entre les armes sans quitter le stick droit. Bref, c’est un peu à votre guise. Il vous faudra sans doute tester pour voir la configuration qui vous sied le mieux en fonction des jeux.

Cette personnalisation concerne également les sticks notamment le droit sur lequel on peut régler par exemple la zone morte voire carrément la courbe de réponse des mouvements. Autant dire que les plus maniaques peuvent l’ajuster à l’infini. Mais cela va nécessiter d’y passer du temps. De même, on peut régler les gâchettes pour une réponse immédiate où une légère pression suffit par exemple.

Tous ces réglages peuvent être sauvegardés sur l’un des quatre profils possibles du pad. A vous alors de switcher entre les profils à la volée grâce à un bouton dédié. Un interrupteur permet de tout désactiver pour avoir le réglage par défaut du pad.

Dernier point de personnalisation, des petits poids sont inclus dans le pack. A l’instar de ce qu’on trouve dans les souris de compétition, on peut les placer dans la partie gauche ou droite du pad dans des emplacements dédiés. A vous ainsi d’ajuster le poids, l’équilibre en fonction de vos sensations.

La Nacon Revolution Pro Controller est un excellent pad à la fabrication vraiment soignée. La prise en main est vraiment agréable grâce au matériau utilisé sur toute sa surface. Même si vous n’utilisez pas vraiment toutes ses fonctions, tous les joueurs qui souhaitent un pad plus solide avec des fonctions nettement plus avancées tout en conservant la totale compatibilité devraient trouver en ce pad un excellent remplaçant au DualShock 4. Personnellement, même si j’ai aimé le pratiquer, le seul point qui me chiffonne, car n’étant pas fan, concerne les sticks non alignés. En ça, il me faudrait voir du côté du Razer Raiju malheureusement proposé à un prix prohibitif. Au final, le Nacon Revolution Pro Controller, pour peu que vous ayez le portefeuille qui va avec – 110€ env. tout de même – est un bon choix pour qui veut de la qualité et de la personnalisation.

8.5

Super

Co-fondateur de Playscope, Michel est un des dinosaures de la presse spécialisée informatique et jeux vidéo. Certains diraient même fossile depuis le temps qu'il oeuvre dans cette industrie (1987). Il a survécu à nombre de magazines, d'éditeurs et de sites web. Côté jeux, il monte ses trois gardiens sur Destiny 2 et se prépare pour divers jeux de course comme Project Cars 2 et GT Sport.
Average User Rating
8.6
1 vote
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up