Odin Sphere Leifthrasir – Un remake pour nostalgiques

Jeux PS Vita PS3 PS4

Pur concentré de Vanillaware en bon vieux action/RPG qu’il est, Odin Sphere se voit remasterisé sur PS3, PS4 et PS Vita plus de huit après sa sortie sur PS2. Avec un produit de base de qualité, la version HD remaniée se devait de faire au moins aussi bien mais…

Mais les remakes à outrance ont tendance à passablement nous faire suer ! Lifting HD oblige, on est certes face à une véritable réussite graphique – ce n’est pas toujours le cas. Les sprites souvent énormes, crèvent l’écran, la palette de couleurs offre aux décors une magnificence toute parfaite pour un titre 2D. Odin Sphere Leifthrasir n’apporte cependant pas de réelle nouveauté sur le fond, comme on pouvait s’y attendre. Alors oui, le système de jeu a tout de même été légèrement enrichi. Notamment au niveau des possibilités en termes de jardinage, de cuisine et d’alchimie qui permettent ainsi une montée en expérience complémentaire assez conséquente en sus des XP gagnés en cassant du monstre. Effet pervers oblige, entre ces menus et celui des compétences, passives ou actives, on y passe énormément de temps ! L’action s’en voit hachée par ces phases qui demeurent un passage obligé.

odinsphereleifthrasir_screens_0025

Passé le coup de gueule sur le recyclage, on se retrouve bien entendu devant ce qui se fait de mieux dans le genre. C’est magnifique, artistiquement sublime, avec une jouabilité au poil pour la partie beat’em all et un système de progression bien balancé même si passablement éculé. Les capacités actives – nouveaux coups venant s’ajouter à la palette de base – ou passives, s’améliorent via des points de compétence glanés avec l’expérience ou bien à l’aide de cristaux de Phozon récupérés en explosant certains mobs plus costauds que la moyenne, ou tout simplement en effectuant certaines actions bien précises. Viennent s’ajouter à cela un système d’alchimie à base de potions et autres variétés de mandragores trouvées ça et là, un système de cuisine grace aux Pooka cuistots itinérants et aux restos Pooka présents dans le village de ces bestioles poilues puis et vous obtiendrez la pléthore de menus dont il était question dans le paragraphe précédent… Ah oui, n’oublions pas non plus la partie équipement, avec ses trois slots permettant d’accueillir des accessoires boostant la puissance, la magie et autre immunités potentielles face au poison ou vous évitant de terminer en surgelé Picard dans les niveaux soumis au grand froid…

odinsphereleifthrasir_screens_0007

Alors oui, au final, certains trouverons leur compte dans ce remake, le titre étant désormais vestige d’un genre qui n’est malheureusement plus qu’une niche commerciale comme il en existe tant dans le business du jeu vidéo moderne. Les ultras fans pourront se délecter de LA version d’un des meilleurs Vanillaware, avec une technique au top, des graphismes 2D à tomber, une BO dépoussiérée façon grand luxe. Ceux qui souhaitent s’essayer pour la première fois à un titre du genre et ne sont pas allergiques au beat’em all et son bourrinage intensif de boutons pourront s’y essayer. Méfiance toutefois au temps passé dans les menus bien trop nombreux, ainsi qu’à répétitivité rapidement lassante du soft. Son scénario sans grand génie et la linéarité de ses niveaux compartimentés et agencés de manière toujours aussi particulière et datée en font avant tout un jeu d’action plutôt qu’un véritable A-RPG pour les nostalgiques.

7.2

Bon

Gamer depuis 28 ans, sa passion pour le jeu vidéo demeure toujours aussi forte. Touche à tout et ouvert, il a néanmoins toujours un faible pour l'univers de Nintendo, entre nostalgie des glorieuses années passées et marasme de ces dernières années !
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
0
0 votes
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up