Overcooked, la cuisine n’a jamais été aussi extrême

Jeux PC PS4 Xbox One

Petit jeu sans grande prétention, Overcooked est aussi là pour marquer le coup du 25ème anniversaire de Team 17. Le studio, géniteur des célèbres batailles de vers de terre déjantés de la série Worms, a pris sous son aile les deux développeurs du studio indépendant Ghost Town Games et tentent l'aventure du jeu de cuisine. A mi-chemin entre Top Chef, Cauchemar en Cuisine et Cooking Mama le challenge va être salé. Préparez vous, c'est le coup de feu !

Soyons clairs d’entrée de jeu : si vous êtes un loup solitaire, passez votre chemin fissa. Overcooked est sévèrement corsé et il devient rapidement compliqué de se frotter seul aux défis proposés. En effet, à un joueur, il faut jongler malgré tout entre deux cuistots. Sachant qu’il faut gérer la découpe des ingrédients, les cuissons, le service et dans la plupart des cas, la plonge, le tout avec des commandes qui arrivent à un rythme effréné, autant dire qu’après quelques niveaux, c’est mission impossible. En termes de plats, on commence par des soupes à base de trois ingrédients similaires mais le tout se corse brusquement. Les burgers et leurs nombreux ingrédients débarquent par exemple très rapidement puis viennent se mêler à d’autres plats, plus complexes, à gérer en simultané suivant les commandes.

Overcooked_20160815005835

Histoire de pimenter un peu plus le challenge déjà bien épicé, les épreuves ne se déroulent que très peu souvent dans une cuisine “classique”. Les défis prennent rapidement place au milieu de la rue avec un passage piéton et ses passants débonnaires qui vous bloquent le passage lorsque vous partez chercher les ingrédients afin de les ramener rapidos à la découpe. Suivent les maisons hantées et leurs postes de travail qui se déplacent, le travail dans le noir total éclairé d’une simple lampe torche, la cuisine répartie entre deux ou trois food trucks qui roulent à vive allure, celle en pleine banquise bien glissante et lieu de nombreuses chutes ou le bateau et ses plans de travail qui se meuvent au gré des caprices de l’océan. Top Chef n’a qu’à bien se tenir. Ici, chaque partie est haletante et le rythme difficile à suivre, même à deux joueurs. Le titre se laisse dompter plus facilement à trois ou quatre joueurs et se révèle ainsi extrêmement fun. La coopération et la communication sont les maîtres mots pour remporter les trois étoiles, délivrées en fonction du score, quasi indispensables pour progresser jusqu’à la fin. Les stages pour le mode duel se débloquent également en passant ces différents niveaux. Il vous faudra donc cravacher et trouver des comparses pour vous aider à atteindre les meilleurs scores. overcooked_screens_0032

En fait, le seul bémol que l’on peut reprocher à Overcooked, et non des moindres, c’est sa jouabilité certes simplissime mais qui manque cruellement de précision. Il n’est pas rare de se placer devant le garde manger pour prendre un oignon et de se retrouver avec une tomate dans les mains qui se trouvait dans la caisse juste à proximité. Cela peut paraître anodin, mais la perte de temps engendrée est conséquente et peut plomber littéralement l’élaboration d’une commande. Idem pour les plats en cuisson qu’il faut régulièrement enlever du feu ou du four sous peine de voir non seulement son plat flamber mais également sa cuisine. Le manque de précision aidant, il n’est pas rare de se retrouver dans une situation inextricable en ayant loupé la prise du plat de cuisson. Même si des extincteurs sont à disposition, la partie est en règle générale alors relativement mal engagée. De cette imprécision dans la jouabilité résulte une certaine frustration, d’autant que le jeu est très exigeant et que le timing est serré. Quelques disputes sont à prévoir si vous jouez avec votre moitié ou en famille ! Côté technique, le jeu n’a rien de la prouesse technique et affiche des graphismes simplissimes, édulcorés et mignons mais c’est plus que suffisant pour un titre du genre.

Overcooked_20160814195639

Au final, Overcooked est extrêmement fun, idéal pour un minimum de deux joueurs et parfait pour des parties à quatre. Il faudra par contre passer outre la frustration que peut parfois générer l’imprécision de la jouabilité qui peut plomber rapidement une partie. Overcooked est exigeant et n’a malheureusement pas mis toutes les chances de son côté à ce niveau. Du reste, il n’en demeure pas moins réellement intéressant, frais et surtout fun, pour peu que l’on soit dans le trip cuistot !

7

Bon

Gamer depuis 28 ans, sa passion pour le jeu vidéo demeure toujours aussi forte. Touche à tout et ouvert, il a néanmoins toujours un faible pour l'univers de Nintendo, entre nostalgie des glorieuses années passées et marasme de ces dernières années !
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
0
0 votes
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up