Resident Evil 4 HD ou l’adaptation de trop ?

Jeux PS4 Xbox One

Ce n’est pas une nouveauté. En termes de suites à rallonge et surtout de portages tous azimuts, Capcom est passé maître d’un art décidément bien trop répandu chez les différents éditeurs. Si un titre n’échappe pas à la règle, c’est bien Resident Evil. Cette fois, c’est Resident Evil 4 qui y passe, pour le meilleur, mais surtout pour le pire.

À Playscope, nous n’avons rien contre les remakes HD. Après tout, c’est un bon moyen de faire connaître aux nouvelles générations de joueurs certains monuments du jeu vidéo, en mieux, lorsqu’il y a un minimum de travail derrière, techniquement parlant et si possible, au-delà. Dans le cas présent, si Resident Evil 4 représentait un réel tournant pour la série à sa sortie sur Gamecube en 2005, le portage next-gen auquel nous avons affaire ici est tout bonnement honteux – la version PS2, était déjà en deçà techniquement à l’époque, RE4 étant à la base exclusif et taillé pour le cube de Nintendo. Cet opus faisait la transition vers un titre plus action et dynamique avec l’intégration d’actions contextuelles basées sur des combinaisons de touches à effectuer rapidement, dans un temps imparti, durant des séquences cinématiques in-game intégrées au gameplay.

residentevil4hd_testscreens_0008

Sachant que le soft est déjà sorti en portage également sur PS3, PC et Xbox 360 il y a déjà quelques années (sans compter une version spéciale Wii, une édition iOS…), un véritable remaniement graphique, au niveau des modèles tant que des textures, aurait été plus que bienvenue. Au lieu de cela, nous avons droit une nouvelle fois à des textures d’époque, indignes des machines actuelles, des modèles 3D de personnages taillées à la serpe et affublés eux aussi de textures pauvres, floues et fades. Les animations sont quant à elles les vestiges d’un autre âge de la courte mais pourtant déjà si fournie histoire vidéoludique. Aucun effort n’a été fait, les personnages sont toujours aussi raides. Seuls quelques boss, dont le monstre du lac, parviennent à tenir la route, et encore ! C’est donc à un portage brut, sans aucun travail en amont auquel nous avons droit. Une comble au vu de la somme de 19,99 € réclamée pour un tel manque de travail !

residentevil4hd_testscreens_0053

Chez Capcom, visiblement, on ne connaît pas la honte et, outre une technique brute de décoffrage qui pourrait sans doute ravir les nostalgiques et les puristes, on ne prend même pas la peine d’ajuster la jouabilité du titre afin de le rendre tout simplement jouable ! Car oui, si les Resident Evil ont toujours été assez raides dans le maniement du personnage que le joueur incarne, Resident Evil 4 marquait une évolution en rendant le tout un peu plus souple… à l’époque ! En 2016, avoir en main un personnage qui ne sait pas tirer en marchant, c’est déjà frustrant, mais quand viser et atteindre son but devient carrément une gageure, c’est tout bonnement inacceptable. Le fait de rester immobile avait été justifié par le but d’ajouter de la tension face aux villageois infectés fous de rage. Sauf que, RE oblige, les munitions sont rares et que, bien souvent, le headshot est la meilleure façon d’économiser ces dernières. La tâche est pourtant bien ardue et les balles perdues sont légions. Des options de réglage de la sensibilité du pad auraient été un minimum. Malheureusement, il n’en est rien. Le moindre mouvement sur le pad et votre viseur part à l’autre bout de l’écran.

residentevil4hd_testscreens_0057

Malgré tout, avec pas mal de persévérance, quand on a parcouru le jeu dans tous les sens à l’époque, sur Gamecube ou PS2, on retrouve ses automatismes et la jouabilité si rédhibitoire soit-elle s’apprivoise à nouveau. Mais pour les non initiés, qui sont pourtant la principale cible de tels remakes, la tâche sera certainement beaucoup plus ardue, si toutefois le rejet pur et simple n’intervient pas dès les premières minutes pad en main !

residentevil4hd_testscreens_0021

Nul besoin d’épiloguer, Resident Evil 4 HD est à éviter à moins d’être un collectionneur. Aucun effort n’a été réalisé par Capcom, tant techniquement qu’en termes de jouabilité. Le minimum n’y est même pas et le titre a, qui plus est, déjà connu de nombreuses adaptations sur divers supports. Que vous ayez joué à Resident Evil 4 il y a quelques années ou que vous souhaitiez parfaire votre culture vidéoludique, ne vous faites pas avoir, à moins d’une éventuelle forte baisse du tarif tout bonnement prohibitif auquel cette adaptation est facturée.

4

Médiocre

Gamer depuis 28 ans, sa passion pour le jeu vidéo demeure toujours aussi forte. Touche à tout et ouvert, il a néanmoins toujours un faible pour l'univers de Nintendo, entre nostalgie des glorieuses années passées et marasme de ces dernières années !
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
0
0 votes
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up