Yakuza 0 – L’étoffe des zéros

Jeux PS3 PS4 PS4 Pro Tests

Tandis que le sixième opus est sorti en fin d'année dernière au Japon, le prélude à la saga Yakuza débarque par chez nous avec quasiment deux années de retard. Si les fans de la saga ne peuvent qu’enrager, difficile pourtant d'en vouloir à SEGA ! Ce jeu invite à découvrir les débuts crapuleux de Kazuma Kiryu et de Goro Majima. Rassurez-vous, l'attente en valait plutôt la peine !

Les quelques irréductibles fidèles à la PlayStation 3 peuvent par contre l’avoir mauvaise ! La mouture destinée à la PS3 étant restée cantonnée à l’archipel nippon, l’éditeur se limite à livrer la version PlayStation 4 de son jeu d’action/aventure. A l’instar des « précédents » volets sortis sur PS3, ce titre invite le joueur à s’immerger dans les quartiers chauds de Tokyo et d’Osaka en suivant durant une trentaine d’heures les péripéties explosives de Kazuma et Goro. Les protagonistes les plus charismatiques de la saga Yakuza… mais pas forcément les mieux sapés. Si nos héros sont affublés de fringues kitsch à souhait, les antagonistes comme les habitués des quartiers mal famés arborent quant à eux des looks tout aussi excentriques : Bienvenue dans le Japon de 1988 ! Epoque bénie de la New Wave, de Samantha Fox et de l’apogée du règne de Sega dans les salles d’arcade.

Lors de cette épopée dans le Kamurocho des Eighties on crapahute toujours à travers des dédales constitués d’enchevêtrements de ruelles sombres, de coupe-gorges aux lumières blafardes, qui débouchent sur des artères surpeuplées éclairées par des enseignes aux néons flashy. Même en se focalisant sur le suivi de la quête principale, impossible de ne pas se laisser distraire par des activités plus ou moins recommandables (pari sur catch féminin, gérance d’un bar à hôtesses, parties endiablées de OutRun ou de karaoké…) voire par des quêtes annexes et surtout de fréquentes bastons. A chaque coin de rue, attendez-vous à être attaqué à bras raccourcis par des hordes de yakuzas, par des bandes de petites frappes voire par des fêtards passablement éméchés. Kazuma comme Goro peuvent employer leurs poings et pieds rageurs combinés à trois types de techniques de combat entre lesquelles ils doivent alterner pour se débarrasser des ennemis. Méfiance, ces derniers gagnent progressivement en nombre puis s’équipent d’armes meurtrières au fil de l’aventure. S’il est possible de se battre à arme égale en employant un sabre ou un flingue, le jeu permet aussi de recourir à des armes plus insolites (poubelle, vélo, kakémono…) quoiqu’efficaces placées dans la zone de combat.

Reposant toujours sur un subtil cocktail d’exploration et de castagne (façon beat’em all), Yakuza 0 est aussi fréquemment ponctué d’innombrables cinématiques et phases de dialogues soignées. Au fil des chapitres, elles font apparaître une intrigue captivante qui s’avère riche en cliffhangers et rebondissements. Gros regret, Sega n’a hélas pas mis à profit les deux années écoulées depuis la sortie de son jeu au Japon pour le doter de sous-titres et textes en VF. A la place, le titre à heureusement conservé les voix japonaises et ne propose que de textes et sous-titres dans la langue de Shakespeare. Un peu rageant surtout pour les anglophobes !

Sur le plan technique, la version PS4 de Yakuza 0 est loin d’être parfaite. En vérité elle a davantage l’allure d’une conversion à peine retouchée de la mouture PS3 ! En dehors de quelques améliorations cosmétiques avec notamment l’ajout d’effet de flou (de profondeur, et au premier plan), le titre dispose d’un rendu incomparablement plus net et des textures retravaillées sur les protagonistes… principaux. En revanche, les seconds couteaux comme les PNJ sont bien moins lotis car flanqués de textures et modélisations bien plus banales. Quant à l’aliasing, sachant se faire discret, il est parfois de la partie et on note aussi quelques ralentissements et effets de tearing (déchirure de l’écran) dans les zones les plus complexes. Malgré ses quelques lacunes au niveau de la réalisation, résultant d’une conversion un peu fainéante, Yakuza 0 reste un prélude passionnant qui fait honneur aux autres épisodes de la saga. Certes on aurait préféré une réalisation vraiment « cousue main » pour la PlayStation 4…. mais pour ça il faudra sans doute attendre la sortie du sixième volet sous nos latitudes. Un jeu d’aventure mâtiné de beat’em all destiné aux fan de la saga comme aux amateurs de jeux à l’action intense.

7.5

Bon

Parisien, ex-journaliste et ex-globe-trotter mais toujours papa, passionné, joueur, collectionneur, technophile et nostalgeek. LIFE IS SHORT PLAY MORE
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
5.6
3 votes
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up