Arms

Jeux Switch
Follow

ARMS – Armé et dangereux

ARMS – Armé et dangereux

Si l’heure est à l’immersion dans les jeux par le biais de la réalité virtuelle, Nintendo croit encore dur comme fer au concept de motion gaming popularisé par la Wii. Oubliées les longues parties en restant vautré dans un canapé moelleux : il va falloir mouiller le maillot… ou pas !

Dès ses premiers mois d’existence, la Switch pourra compter sur la sortie d’un nouvel opus de The Legend of Zelda et même de Mario Kart pour assurer le show. Si ces licences incontournables sont attendues de pied ferme par les joueurs, Nintendo s’est également attelé au développement de titres inédits, à l’image d’Arms.

Jouable lors de l’événement Nintendo au Grand Palais à Paris , ce jeu de combat survitaminé propose à deux joueurs de se livrer à des mano à mano un peu spéciaux. Catapultés dans un « ring », on prend les commandes d’un ou d’une pugiliste aux bras extensibles afin de coller des mandales surpuissantes à l’adversaire. Le titre exploitant la fonction de reconnaissance de mouvements intégré aux Joy-Con de la Switch, il faut donc deux paires de ces accessoires – onéreux – pour vous bourriner joyeusement le coin du pif en écran splitté. Comme à l’époque de Wii Boxing (intégré à la compil Wii Sports), la prise en main est d’une grande simplicité. Ainsi il suffit de donner une impulsion vers l’avant avec le contrôleur gauche ou droit pour s’amuser à coller un direct, un crochet, et en baissant simultanément les Joy-Con on se place en position de garde. S’il est également possible de saisir l’adversaire pour mieux le cueillir par un bon uppercut, notez que ARMS offre aussi de réaliser des enchaînements et coups spéciaux qui – lorsqu’ils sont bien placés – ont vite fait d’envoyer l’adversaire au tapis sans trop lui laisser la chance de répliquer !

En l’état, le titre offre déjà des combats intenses à la prise en main intuitive. Mais, ces combats qu’ils soient pratiqués en écran splitté ou en ligne, parviendront-ils à captiver sur la durée ? C’est moins sûr, car le titre « dévoilé » la semaine passée par Nintendo ne semblait pas disposer d’un contenu très généreux. Ainsi la démo offrait d’essayer quatre combattants dans une seule arène, on a déjà vu plus alléchant. Il est à espérer que le jeu final soit plus conséquent en contenus et en modes. Enfin, précisons que la réalisation sans être la grande claque graphique espérée, charme les yeux par ses couleurs chatoyantes, son rendu propre et ses combattants aux rendus et animations cartoonesques.

Bien qu’il soit présenté comme l’une des nouvelles licences fortes du lancement la Switch, nous nous attendons au mieux à un petit titre sympathique, à court terme, et peut-être répétitif sur la durée.

Co-fondateur de Playscope, Michel est un des dinosaures de la presse spécialisée informatique et jeux vidéo. Certains diraient même fossile depuis le temps qu’il oeuvre dans cette industrie (1987). Il a survécu à nombre de magazines, d’éditeurs et de sites web.
Côté jeux, il monte ses trois gardiens sur Destiny 2 et tourne sur GT Sport tout en tentant de survivre sur Call of Duty WWII et Assassin’s Creed Origins.

Lost Password

Sign Up

%d blogueurs aiment cette page :