E3 2019 – Microsoft confirme sa prochaine console, Project Scarlett

E3 2019 – Microsoft confirme sa prochaine console, Project Scarlett

A Playscope, nous avions déjà pas mal de bruits de couloir concernant la prochaine génération de consoles aussi bien côté Sony et sa future « PS5 » et que côté Microsoft et la prochaine Xbox. Mais Microsoft a enfin confirmé quelques détails sur ce qu’ils appellent Project Scarlett.

A l’instar de la Xbox One X qui avait le nom de code Project Scorpio, Microsoft a donc choisi l’E3 pour donner le nom de code – que beaucoup avait déjà entendu en coulisses – de sa prochaine console, Project Scarlett. La conférence Xbox de l’E3 2019 a été l’occasion de non seulement donner un nom de code mais donner quelques détails plus que familiers. Voici une liste non exhaustive des informations données par Microsoft :

  • La machine comprendra une CPU basée sur la génération AMD Ryzen 2 et un GPU basé sur la technologie Navi d’AMD également.
  • Graphiquement Microsoft parle de framerate jusqu’à 120 images/seconde, de 8K possible, de rafraîchissent variable (ce que proposeront de plus en plus de téléviseurs dans les années à venir), de ray tracing.
  • Project Scarlett aura bien un lecteur de disque.
  • La console utilisera un SSD pour réduire les temps de chargement. Microsoft évoque l’utilisation du SSD comme une sorte de RAM pour un accès jusqu’à 40x plus rapide que sur les disques durs sur ses consoles actuelles. Il est à voir en quoi leur principe diffère de celle annoncé et démontré par Sony il y a 2 mois. En l’état, toutes deux pourront proposer des jeux plus grands, plus riches avec des chargements continus transparents au joueur. Aux développeurs de gérer cela.
  • Le système pourra devenir son propre serveur Xcloud et jouer en remote à votre console. Cette fonction existe depuis plusieurs années sur la PS4. On peut espérer de meilleures performances grâce aux technologies Microsoft surtout qu’il s’agit d’un système hybride où le joueur pourra streamer de sa console ou de son Xcloud s’il a l’abonnement.
  • Elle devrait être 4 fois plus puissante que la Xbox One X.

A partir de ce qui a été dit, les mauvaises langues diront que c’est un couper-coller des informations de la PS5. Honnêtement il n’y a rien d’étonnant à cela. Aucune des deux sociétés n’est réellement un constructeur/concepteur de hardware informatique. Or, en ayant tous deux comme partenaire AMD, les technologies existantes sont forcément assez communes. A chacun ensuite de créer sa recette de console à partir de ce qui est disponible chez les fournisseurs. Que ce soit la PS5 ou Project Scarlett, ce sont après tout des PC optimisés pour le gaming avec une interface simplifiée.

Quant à la déception du public, elle est compréhensible. Mais à l’instar de ce qui se passe sur la PS5 ou ce qui s’est passé sur la Xbox One X ou la PS4 Pro, il y a derrière cela une stratégie de communication, un timing. Après tout, la console ne sortira qu’aux alentours de Thanksgiving 2020 (fin octobre début novembre à mon avis). Cette courte et peut-être un peu trop corporate vidéo (cf. ci-dessous) n’est qu’un première étape histoire de faire monter la sauce et accessoirement de contrer un peu Sony. Les deux constructeurs vont devoir jouer leurs cartes correctement même si, à moins de très grosse surprise, je ne vois personnellement pas de grand chamboulement auprès des joueurs. Compte tenu de la rétrocompatibilité des deux machines, je ne vois pas vraiment un possesseur de PS4 passer à Project Scarlett et vice-versa à moins d’avoir un portefeuille moins serré pour s’acheter les deux ou avoir envie d’un titre très spécifique. La seule différence pourrait se faire sur le projet Xcloud, le futur service de game streaming sur lequel travaille Microsoft. Imaginez-vous posséder une PS5 pour jouer au catalogue Sony et un abonnement Xcloud pour le catalogue Microsoft. Ca serait pas mal non?

D’ailleurs à ce sujet, à titre personnel, ma plus grande déception a été le manque total d’informations sur Xcloud. Pour un service qui entre en bêta à la rentrée, Microsoft a été vraiment avare en détails et explications, bien plus que sur Project Scarlett.

Restons positifs tout de même. Il reste encore de longs mois pour Microsoft pour dévoiler les informations sur ses projets. Et si vous connaissez un peu le fonctionnement de cette industrie comme moi, vous sauriez qu’il y a un timing incompressible. On aura sans doute peu d’informations très précises avant la fin 2019 et l’intégralité des informations probablement qu’à l’E3 2020 dans le cas de Microsoft. Dans le cas de Sony, cela devrait être similaire sauf que le constructeur risque de communiquer différemment s’ils continuent à bouder l’E3 comme cette année.

Les prochains mois vont en tous les cas être passionnants pour les fans de jeux vidéo et pour moi fan surtout de cette industrie en perpétuelle transformation. Les années à venir vont véritablement nous faire connaître un chamboulement des usages, des possibilités, de la créativité et des technologies le tout au service de notre passion commune. Franchement j’adore 😉

Co-fondateur de Playscope, Michel est un des dinosaures de la presse spécialisée informatique et jeux vidéo. Certains diraient même fossile depuis le temps qu'il oeuvre dans cette industrie (1987). Il a survécu à nombre de magazines, d'éditeurs et de sites web. Gamer sans être un hardcore, Michel joue à un peu tout même s'il a une préférence pour l'action. Actuellement, il écume The Division 2 et jette un coup d'oeil sur l'évolution d'Anthem et Destiny 2.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Sign Up