Xbox Series X – Au sujet de la latence

Xbox Series X – Au sujet de la latence

Every Millisecond Matters (toute milliseconde est importante), voici le slogan de Microsoft sur un des aspects jugés cruciaux dans le gaming moderne. Comment réduire au minimum le temps entre le moment où on exécute une commande sur le contrôleur et son résultat à l’écran? C’est sur ce point que Microsoft a travaillé.

Les PCistes en savent quelque chose car dans ce domaine, ils bénéficient de diverses technologies depuis un moment comme des moniteurs avec des temps de réponse ultra-courts et des claviers souris filaires plus réactifs.

Côté consoles, on est face à des limitations dûes aux téléviseurs. Hormis quelques modèles 2019, les téléviseurs fonctionnent de la même manière depuis longtemps. Certains présentent le mode jeu qui permet de réduire la latence d’affichage mais rien de vraiment chiffré contrairement à ce qu’on trouve sur les moniteurs. Mais l’arrivée du HDMI 2.1 va changer la donne. Cette nouvelle norme qui va se généraliser dès cette année sur des modèles plutôt haut de gamme permet de véhiculer bien plus d’informations plus vite.

Ainsi sur le papier, avec le HDMI 2.1 on aurait :

  • Un temps de tramission passant de 16.6ms à 8.3ms et cela jusqu’à la résolution 4K à 120 Hz. Cela réduirait donc par définition la latence d’affichage de moitié.
  • Le Variable Refresh Rate (VRR) ou taux de rafraîchissement variable évitera non seulement les déchirements à l’écran
  • La Xbox Series X peut déclencher l’Automatic Low Latency Mode (ALLM) sur les téléviseurs compatibles. En gros, cela permet d’activer automatiquement le mode jeu sur les téléviseurs.

L’autre partie est de travailler sur la latence côté contrôleur. Comme l’explique Microsoft, sur les pads actuels, vos commandes sur les boutons, les sticks et les gâchettes sont pris en compte tous les 8ms que le jeu ait oui ou non besoin d’informations. Ce fonctionnement est simple et fonctionne plutôt bien. Mais pour aller plus loin dans l’optimisation, Microsoft a créé le Dynamic Latency Input (DLI). Le système va ainsi garder la synchronisation des commandes aussi bien analogiques (les sticks) comme numériques avec le jeu. Le résultat immédiat serait alors une latence réduite. En gros, le pad de la Xbox Series X surveille en permanence l’état des différentes commandes et les envoie à la console dès la moindre modification. Cela sera d’autant plus efficace en filaire même si cela améliore aussi nettement le jeu en sans fil.

Enfin, pour faciliter le travail des développeurs, Microsoft a mis en place un système qui permet aux développeurs de peaufiner la latence de leur jeu. 

Bref, pour beaucoup d’entre vous, cela peut être relativement invisible mais le confort sera plus que probablement notable avec des jeux plus réactifs. Cela va toutefois dépendre une fois encore des développeurs et de leurs choix techniques.

Co-fondateur de Playscope, Michel est un des dinosaures de la presse spécialisée informatique et jeux vidéo. Certains diraient même fossile depuis le temps qu'il oeuvre dans cette industrie (1987). Il a survécu à nombre de magazines, d'éditeurs et de sites web. Gamer sans être un hardcore, Michel joue à un peu tout même s'il a une préférence pour l'action. Actuellement, il visite l'île de Tsushima ;)

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Sign Up