Verbatim annonce un nouveau SSD compact

Verbatim annonce un nouveau SSD compact

On n’a jamais assez de stockage avec la vie numérique que nous menons de nos jours. Que ce soit pour nos ordinateurs, nos consoles ou même nos TV, un disque dur n’est jamais de trop. Et pour plus de vitesse, un SSD non plus.

Avec le baisse du coût des SSD, nombre de constructeurs se sont lancés dans des gammes SSD. Verbatim en fait partie et annonce donc le Store’n’Go Mini SSD en deux tailles, 512Go et 1To. Bénéficiant d’une interface USB 3.2 Gen 1 donc avec un débit maximum de 5Gb/s soit environ à l’usage 500Mo/s, le Store’n’Go Mini SSD permet d’accéder et d’enregistre vos fichiers avec une rapidité certaine face au disque dur mécanique traditionnel.

Si vous êtes jouer sur PC voire même sur console, cela peut être une solution pour accéder à vos jeux de manière plus rapide, réduire les temps de chargement. Pour ceux qui travaillent sur la vidéo ou les images, il en va de même de pouvoir accéder à vos photos ou vos projets plus facilement et avec plus de fluidité. Ce SSD ne pèse que 35 g et tient dans la paume de la main. Il sera très discret sur votre bureau et vous pourrez aisément l’emporter partout.

Le disque est fourni avec un logiciel de sauvegarde Nero Backup pour pouvoir sauvegarder votre système ou encore restaurer des sauvegardes automatiques. Ce SSD est également doté de la fonction USB Rec&Play qui le transforme en enregistreur vidéo sur des téléviseurs prenant en charge la connectivité USB.

On peut toutefois s’étonner de la connectique choisie par Verbatim puisque le Store’n’Go Mini SSD présente un connecteur USB micro-B (la plate) vers un connecteur USB-A la plus répandue avec un adapteur USB-C fourni. Ce n’est pas le plus pratique. Il faut croire que Verbatim a voulu couvrir toutes les connectiques. Personnellement j’aurais préféré un connecteur USB-C partout avec un adapteur vers USB-A au besoin.

La version 512Go est proposée à 75€ tandis que la version 1To l’est à 130€.

Co-fondateur de Playscope, Michel est un des dinosaures de la presse spécialisée informatique et jeux vidéo. Certains diraient même fossile depuis le temps qu'il oeuvre dans cette industrie (1987). Il a survécu à nombre de magazines, d'éditeurs et de sites web. Gamer sans être un hardcore, Michel joue à un peu tout même s'il a une préférence pour l'action. Actuellement, il visite l'île de Tsushima ;)

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Sign Up