Breakpoint, un slasher qui casse la baraque

Linux Mac PC Switch Tests

Les shoot’ em up en arène fixe ne datent pas d’hier et le genre fait aujourd’hui figure d’antiquité dans son concept. Néanmoins, avec Breakpoint, les indés de Studio Aesthesia ajoutent un zeste de nouveauté et signent ici un titre très sympa à prix mini.

Les indés surfent en effet souvent sur des genres ou concepts éculés et désuets, par manque de moyen parfois, par envie d’insuffler un bon coup de nostalgie d’autres fois. Ici, Breakpoint se base sur le jeu de tir en arène, sans défilement, associé à un design néo-rétro bien coloré. Aux commandes d’une simple flèche et dans un seul et unique niveau, le but est on ne peut plus simple : exploser le high-score comme dans les jeux du genre des années 80.

Mais ici, votre vaisseau ou assimilé ne tire pas des salves de boulettes mais dispose d’armes de corps à corps essentiellement. Et c’est là que les choses changent finalement énormément. Gérer les vagues d’ennemis peut devenir rapidement complexe. Vos assaillants polygonaux n’hésitant pas à venir vous coincer aux quatre coins de l’arène. Dans votre arsenal, vous disposez à la base d’une hache. D’autres armes, plus ou moins rapides et puissantes sont lootés par les ennemis abattus. Allant du marteau, lourd, lent mais destructeur, en passant par la lance avec son allonge fort bien venue, l’épée ou les doubles couteaux, chacun trouvera l’arme qui correspond à son style de jeu. Des multiplicateurs sont également laissés par les adversaires détruits et permettront d’augmenter considérablement votre score. Chaque arme dispose de plusieurs niveaux de puissance, augmentant au fil des joutes via des items dédiés à leur amélioration, comme dans tout shoot’em up qui se respecte.

L’autre particularité de Breakpoint réside dans son système de jeu basé sur la « casse ». Votre appareil est doté d’une barre de puissance qui se charge en amassant les éclats laissés par les différents ennemis. Lorsque cette barre dispose d’un minimum de charge, votre vaisseau se dote alors d’une « jauge de casse » qui diminue au fil des coups portés aux assaillants. Sachant que deux types de coups sont disponibles, rapides mais faibles et lents mais puissants, le but sera de doser au mieux les attaques. Un coup fort réduisant plus rapidement la jauge qu’un coup faible, il est nécessaire de trouver le bon timing. En effet, lorsque la jauge de casse est épuisée, une explosion se produit détruisant en masse les ennemis à proximité, proportionnelle à la quantité d’énergie cumulée dans la barre de puissance. Plus la barre est remplie, plus l’explosion couvrira de distance dans l’arène. Le but étant finalement de regrouper au maximum les essaims ennemis afin de profiter au maximum de l’explosion générée. Il est également possible de lancer son arme au loin sur une vague, avec un minimum de puissance dans la barre de charge. Cela génèrera également une explosion plus ou moins importante en fonction de la quantité d’énergie accumulée.

Disposant de trois vies au total, à chaque fois que votre vaisseau sera détruit, il génèrera aussi une déflagration, annihilant l’intégralité des ennemis ainsi que leurs tirs. Certaines vagues se révélant parfois tellement denses, jouer les kamikazes pourra parfois vous permettre d’aller plus loin et de réaliser de très bons scores. À ce propos, les scores étant le cœur du gameplay de Breakpoint, consulter le classement vous permettra de visionner des retransmissions complètes de vos exploits ou de ceux des autres joueurs. Pratique pour examiner à la loupe les tactiques des meilleurs !

Techniquement parlant, Breakpoint ne souffre pas vraiment de défaut. Son design simpliste est réhaussé par de nombreux effets de particules et de lumière. Le titre est par ailleurs doté d’une animation sans faille même lorsque les ennemis saturent l’écran. Les musiques électro collent bien à l’ensemble et ceux qui disposent, sur PC, de périphériques ou de ventilateurs compatibles Corsair iCUE pourront profiter d’effets lumineux RGB synchronisés avec l’ambiance et l’action en jeu. Un plus pas vraiment utile mais assez sympa que votre serviteur a pu tester sur sa machine, en bon vieux geek 😉.

Vous l’aurez compris, Breakpoint n’a rien de révolutionnaire, mais sa petite variation dans le concept, avec des attaques essentiellement au corps à corps, est bienvenue. Et puis pour 3.99 € sur Steam ou 4.99 € sur Nintendo Switch, il n’y a pas vraiment de quoi s’en priver pour quelques parties apéritives. On aurait seulement apprécié des arènes supplémentaires pour plus de variété et pourquoi pas, du jeu en ligne.

Good

  • Le concept du shoot au corps à corps
  • Un design assez sympa
  • Techniquement bien fichu malgré son aspect dépouillé
  • La course au High Score en ligne fait toujours mouche

Bad

  • Pas assez de variété avec un seule arène
  • Rapidement répétitif
  • Absence de multijoueur en ligne
7

Bon

Gamer depuis plus de 30 ans, sa passion pour le jeu vidéo demeure pourtant intacte. Touche à tout et ouvert, il a néanmoins toujours un faible pour l'univers de Nintendo, entre nostalgie des glorieuses années passées et marasme des dernières générations !

Lost Password

Sign Up