Crash Bandicoot 4 It’s About Time – Respect !

PS4 PS4 Pro Tests Xbox One Xbox One X

Après la compilation de remakes des premiers volets dans Crash Bandicoot N. Sane Trilogy et le succès qui s’en est suivit, pas trop étonnant qu’Activision ait donné son feu vert pour un véritable nouveau titre dans la saga du célèbre héros créé par Naughty Dog. Confié à Toys for Bob, l’équipe responsable des remakes des Spyro, Crash Bandicoot 4 parvient à conserver la patte de la saga originelle tout en la modernisant pour une nouvelle génération de joueurs.

Comme vous pouvez vous en doute, ce Crash Bandicoot 4 It’s About Time reprend tous les ingrédients des précédents épisodes. Il s’agit toujours d’un jeu de plateforme créé en 3D qui se joue à la fois de profil ou sur la profondeur en fonction des zones et des niveaux. Le côté 3D peut poser problème pour une partie des joueurs puisqu’il n’est pas toujours facile de voir où notre personnage va tomber. Pour cela, l’équipe de développement a pensé à un petit artifice bienvenu sous la forme d’un marqueur qui permet de voir où notre héros va tomber. C’est plus facile pour soigner ses sauts et enchaîner les plateformes. Les plus téméraires pourront toujours désactiver ce marqueur pour tester leur dextérité et perception dans l’espace 3D du jeu.

Ce n’est pas la seule petite nouveauté. En effet, Crash Bandicoot 4 propose deux modes de jeu. Le premier fonctionne comme auparavant à savoir qu’on a un certain nombre de vies au début d’un niveau. Si on les consomme – et croyez-moi vous risquez de les bouffer rapidement – on est bon pour recommencer le niveau du début. Approche donc traditionnaliste d’un jeu de plateforme. Mais pour moins frustrer les nouveaux arrivants et une génération de joueurs moins expérimentés, Toys for Bob a ajouté un mode dit moderne. Dans celui-ci, vous avez autant de vies que vous le voulez pour chaque niveau. A chaque mort, vous reprenez au dernier point de contrôle. Certains crieront au sacrilège mais il faut bien avouer que ce mode est bienvenu car même comme ça, le jeu est loin d’être facile surtout pour un joueur comme moi qui aime speeder 😉

Les 11 mondes du jeu proposent une variété dans les environnements et un nombre correct de niveaux. Si Crash reste le héros principal, le jeu permet d’incarner d’autres personnages au fur et à mesure qu’on progresse dans l’aventure. Cela permet ainsi non seulement de varier les plaisirs de nos mirettes mais aussi de proposer un peu de variété dans le gameplay. En effet, les personnages n’ont pas forcément les mêmes compétences et peuvent pour certains atteindre des zones. Cela pousse donc à rejouer aux niveaux pour trouver tous les secrets et récolter tous les objets. En outre, le principe des masques apporte quelques innovations dans le gameplay en donnant des capacités. L’un permet ainsi de basculer entre deux versions du monde pour faire apparaître ou disparaître des plateformes et des caisses. Un autre permet au personnage de tournoyer pour détruire des éléments autrement indestructibles ou encore « voler » bien plus loin. En tout, vous aurez 4 masques et donc 4 capacités à découvrir et utiliser à bon escient.

Techniquement, Crash Bandicoot 4 It’s About Time est vraiment propre. Testé sur PS4 Pro, le jeu tourne parfaitement à 60 images/seconde sans toutefois atteindre le 4K tant espéré. On a cette sensation de léger flou qui, après tout, colle au look cartoon général. Les cinématiques sont soignées, dignes de dessins animés et apportent des interludes dans un jeu somme toute classique dans l’ensemble. Les fans apprécieront la bande son tout à fait dans le même esprit. A titre personnel, j’ai jamais vraiment aimé le style musical mais bon cela n’affecte pas le fun.

Au final ce nouvel épisode de la saga fait honneur à ses prédécesseurs tout en insufflant de la modernité aussi bien dans le gameplay que d’un point de vue technique. La seule critique que j’aurais à faire serait son prix plein pot qui, à mon humble avis, ne se justifie pas. SI vous le trouvez moins cher, ce Crash Bandicoot 4 vaut le détour. Sinon attendez une future baisse de prix à moins que vous ne pouviez pas patienter 😉

Good

  • Un graphisme réussi riche en détails en gardant un certain charme
  • Un gameplay agréable et assez varié
  • Des animations et des cinématiques soignées

Bad

  • Pas toujours facile de voir où on va tomber sans l'aide du marqueur
  • Pas fan de la bande musicale - c'était déjà mon cas à l'époque des anciens Crash
  • Prix trop élevé à mon goût par rapport au contenu
7.8

Bon

Co-fondateur de Playscope, Michel est un des dinosaures de la presse spécialisée informatique et jeux vidéo. Certains diraient même fossile depuis le temps qu'il oeuvre dans cette industrie (1987). Il a survécu à nombre de magazines, d'éditeurs et de sites web. Gamer sans être un hardcore, Michel joue à un peu tout même s'il a une préférence pour l'action. Actuellement, il visite l'île de Tsushima ;)

Lost Password

Sign Up