Dragon’s Crown Pro – Les joyeux de la couronne

PS4 PS4 Pro Tests

Sega et Atlus ressortent de leurs tiroirs poussiéreux une pépite de la PlayStation 3, afin de lui passer un bon coup de polish et lui faire profiter des délices de la 4K octroyée par la PS4 Pro. Un nouveau joyau de la PS4 ?

Souvent raillée pour recycler la ludothèque de la WiiU, la Switch n’est pas la seule machine à s’approprier sans vergogne les jeux de sa grande sœur. Sous prétexte de remake HD voire ici 4K, les éditeurs remettent au goût du jour des curiosités de la PS3 et de la PS Vita à l’image de ce Dragon’s Crown qui voit son titre s’enrichir d’un simple Pro. Allons nous pleurer des larmes de sang face à un nouveau niveau de difficulté revu à la hausse et calibré pour les joueurs les plus aguerris ? Non le Pro signifie ici que la réalisation prend toute sa dimension sur PS4 Pro. Possesseurs d’une PS4 toute simplette rassurez-vous. Même si les muscles sont anguleux et les formes saillantes, ce Beat Them All en 2D n’en reste pas moins spectaculaire et il profite d’une réalisation somptueuse, d’une bande son épique et il offre une galerie de protagonistes charismatiques et attachants aux animations chiadées. Les éclairages en temps réel sont chatoyants  et les effets graphiques en mettent plein la vue, mais moins que l’action à l’écran qui est ici complètement dantesque…. Voire parfois bordélique lorsque quatre héros/joueurs font face à des cohortes de monstres ! L’action vire trop souvent au pugilat !

Par ses mécaniques, Dragon’s Crown Pro pourrait être considéré comme un lointain descendant de Golden Axe croisé avec un RPG. Il en résulte évidemment un action/RPG, se déroulant dans un univers héroïc fantasy bourrin à souhait ! Après avoir sélectionné et personnalisé son avatar de départ parmi une demi douzaine de héros (chevalier, amazone, sorcière, nain, mage et elfette…), on se retrouve à progresser d’écran en écran en vue de profil afin d’occire des régiments ennemis. Le bestiaire est d’ailleurs assez banal (hommes lézards, araignées géantes, blobs, chauves-souris, zombies…) et donne plus au moins de fil à retordre au(x) joueur(s). Sitôt les indésirables éliminés on progresse vers l’écran suivant, et ainsi de suite jusqu’à un boss de fin de niveau le plus souvent imposant. Classique ! La ressemblance avec le Beat Them All mythique de la Mega Drive (et de l’Arcade et de bien d’autres machines) de Sega ne s’arrête pas là, puisque l’on peut aussi – dans certains levels – chevaucher des bestioles qui crachent du feu ou qui distribuent des coups de papatte dévastateurs. Cependant, le gameplay de Dragon’s Crown Pro est nettement plus nerveux, moins terre à terre, et bien qu’il soit engoncé dans une lourde armure le chevalier peut par exemple employer des enchaînements aériens. Il peut aussi effectuer des glissades ou parer les attaques à l’aide de son bouclier. La dimension RPG vient du fait que l’on déniche lors de l’aventure de l’équipement (armes, armures…) pour améliorer au fur et à mesure les caractéristiques du héros, qui lors de la montée en niveau peut acquérir de nouvelles compétences et techniques. Notre avatar est loin d’être seul lors de cette épopée. Durant la campagne solo d’une demi douzaine d’heures, il est épaulé par un voleur qui l’aide à débloquer des coffres et des portes mais aussi par une petite fée dont le job consiste à dénicher des items rémunérateurs planqués dans les décors. Au fil de nos pérégrinations on trouve dans les différents tableaux des squelettes de héros (joueurs) tombés au combat. Contre des espèces sonnantes, ces personnages de plus en plus puissants peuvent être ressuscités pour prêter main forte au joueur. N’hésitez pas à bien vous entourer de trois autres de ces guerriers contrôlés par l’IA ! L’aventure n’étant pas linéaire on peut retourner dans des lieux déjà visités afin d’accomplir des quêtes secondaires ou accéder à des pans de niveaux jusqu’alors inexplorés.

Les amateurs de Beat Them All qui étaient passés à côté de Dragon’s Crown sur PS3, n’ont désormais plus aucune excuse pour ne pas céder au charme de ce remaster destiné à la PS4 Pro… mais il s’avère tout aussi jouable et magnifique sur la PS4 de base ! Aucune excuse on vous dit, même si à 49€ le joyau s’en retrouve un peu terni.

Good

  • Graphiquement le titre ne manque pas d'allure
  • Bourrin à souhait
  • Une bonne rejouabilité, des voies alternatives

Bad

  • Pas bien long
  • Un peu confus…
  • … non en fait à 4 c’est carrément le bordel à l’écran
7

Bon

Ex journaliste, feu globe-trotter à plein temps, papa, technophile, gamer et retrogamer depuis toujours. Adorateur du HDMI, Grand Manitou du VGA et chevalier de l'Ordre de la Péritel. Aime la 32X, voulait croire en la Jaguar et la WiiU. A commencé dans la presse mag jeux vidéo en 2005.
Average User Rating
8.1
1 vote
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up