HyperX Cloud Flight Wireless – Un excellent casque sans fil pour les PlayStation

PS4 PS4 Pro PS5 Tests

Outre un bel écran, pour obtenir une bonne immersion sonore un bon système audio est souvent important si ce n'est crucial. Et à moins d'avoir la pièce dédiée et un bon équipement, un casque audio gaming reste la solution la plus abordable pour un son de qualité et immersif. Et dans ce domaine, la proposition d'HyperX est très intéressante.

Soyons clair, compte tenu du tarif – environ 120€ – HyperX n’a pas fait dans la fioriture avec son HyperX Cloud Flight Wireless. L’accessoiriste a tenté et réussi à aller à l’essentiel pour offrir un casque audio gaming de qualité. On est assez loin de la surenchère de fonctionnalités de modèles concurrents souvent plus chers également.

Ici, HyperX propose avec son HyperX Cloud Flight Wireless un casque au design soigné mais assez neutre. Hormis le logo éclairé en bleu et un bout de fil bleu également reliant les deux écouteurs, le casque est intégralement noir. Le plastique utilisé est de bonne qualité et semble robuste. Les deux écouteurs pouvant être pivotés à 90° pour qu’on puisse poser le casque aisément sur ses épaules, les deux articulations sont également en plastique dont la densité laisse transpirer une certaine solidité. Evidemment, il faut voir avec le temps et un usage au quotidien si cela tient mais comparé à d’autres casques concurrents, ce HyperX Cloud Flight Wireless devrait résister dans le temps. L’arceau est en métal entouré par une structure en plastique où trône le logo du constructeur. Un rembourrage en mousse très doux permet de ne pas trop faire pression sur le dessus du crâne. Couplé à un poids acceptable à 315 grammes avec le microphone installé, son port est confortable. Malgré des heures de jeu avec, je n’ai pas senti de gêne particulier.

Et les heures de jeu, vous allez pouvoir les enchaîner. En effet, le casque HyperX Cloud Flight Wireless annonce 30 heures d’écoute en éteignant l’éclairage LED. C’est bien plus que beaucoup d’autres casques souvent tournant au mieux à une vingtaine d’heures. C’est donc un excellent argument pour qui aime se faire des sessions de jeu interminables. Toutefois si vous optez pour un éclairage par effet respiratoire l’autonomie descend à 18h et à 13h avec le LED allumé en permanence. La charge se fait via un simple câble mini-USB. Il est dommage qu’à l’heure actuelle HyperX n’ait pas opté pour un connecteur USB Type-C bien plus pratique.

Le microphone est totalement amovible si vous voulez vous servir de ce casque que pour l’écoute. Assez classique, il est placé au bout d’un petit bras articulé pour permettre de bien le placer devant votre bouche. Pour couper le micro, il suffit d’appuyer sur la surface de l’écouteur de gauche. Puisque je suis à vous évoquer les contrôles, l’HyperX Cloud Flight Wireless permet outre la coupure du courant de modifier le volume avec une molette sur l’écouteur droit. Cette molette tourne à l’infini ce qui surprend puisqu’elle n’est pas arrêtée lorsqu’on atteint le volume maximum ou minimum. Mais bon, à l’écoute on se rend bien compte qu’on ne peut plus augmenter ou baisser le volume au bout d’un certain nombre de tours. Enfin il y a un bouton de marche/arrêt. Bref, HyperX a fait dans la simplicité.

Contrairement à d’autres casques, l’HyperX Cloud Flight Wireless fonctionne en connexion 2,4GHz et non en Bluetooth. Vous ne pourrez donc pas vous en servir pour écouter d’autres sources comme votre smartphone ou votre tablette sauf à vous en servir de casque filaire. Seul hic, il faudra acheter le câble mini-jack curieusement non fourni qui ne permet pas non plus de véhiculer le son du micro. Si vous comptiez vous en servir de casque gaming filaire à brancher sur le DualShock 4 ou le DualSense, ce casque n’est pas fait pour cela. Le casque est fourni avec un dongle à brancher sur votre PlayStation 4, 4 Pro ou 5. Celui-ci est de la taille d’une grosse clé USB. Dommage qu’HyperX n’ait pas tenté de mieux le miniaturiser.

A noter – et c’est curieux de la part du constructeur – qu’il n’est nullement indiqué sur le packaging que ce casque fonctionne parfaitement sur PC et sur Mac. Il est automatiquement reconnu par les systèmes. Il suffit juste de brancher le dongle sur votre PC ou votre Mac et le choisir comme sortie son dans l’OS. J’ai donc pu aussi le tester en écoutant de la musique ou pour des films ou des séries sur les micros et ce casque tient le cap et remplit parfaitement sa tâche. Les puristes pourront noter un détail sonore moindre et une égalisation plus portée sur les graves et les mediums plus en adéquation avec le gaming que pour l’écoute musicale par exemple.

Même s’il ne joue pas dans la même cour ni ne vise le même public, je l’ai comparé à des casques comme les Bose QC35 ou QC45, les Sony WH1000-XM3 et XM4 ainsi que les Airpods Max et s’il n’offre pas un niveau de richesse et de détail sonore comparable, il offre une qualité d’écoute plus que convaincante pour une fraction du prix de ces références. Pour le gaming, si vous êtes un fan de FPS et que le jeu gère bien le son surround, c’est plutôt précis. Après des parties sur des titres comme les derniers Battlefield ou Call of Duty, on perçoit clairement la provenance des sons ce qui rend l’immersion meilleure et facilite également la détection de vos ennemis. Sur ce point, là encore l’HyperX Cloud Flight Wireless remplit bien son rôle.

La portée de cette connexion sans fil est de 20 mètres ce qui est très largement suffisant. C’est d’ailleurs le double d’une connexion Bluetooth. La qualité de la transmission est bonne puisqu’il est possible d’avoir un taux d’échantillonnage de 44,1 Hz ou 48 Hz en 16 bits de quoi s’assurer d’une qualité sonore de très bon niveau. Je n’ai pas décelé de latence particulière ce qui ne devrait donc pas impacter vos sessions de jeu.

Au final, j’ai été très agréablement surpris par l’HyperX Cloud Flight Wireless qui fait dans la sobriété et l’efficacité pour un prix abordable tout en vous libérant des câbles. Un excellent choix pour une meilleure immersion dans vos jeux favoris tout en étant assez polyvalent pour une écoute musicale ou profiter de vos films et séries.

Good

  • Un son de qualité quelle que soit le type de jeu
  • Une bonne portée de connexion 2.4 GHz sans fil
  • Un bon confort
  • Basses profondes, bonne présence générale

Bad

  • Pas de connexion Bluetooth
  • J'aurais préféré un port USB-C plutôt que mini-USB
  • Un dongle un peu imposant
  • Câble audio mini-jack non fourni pour une utilisation filaire
8.5

Super

Co-fondateur de Playscope, Michel est un des dinosaures de la presse spécialisée informatique et jeux vidéo. Certains diraient même fossile depuis le temps qu'il oeuvre dans cette industrie (1987). Il a survécu à nombre de magazines, d'éditeurs et de sites web. Gamer sans être un hardcore, Michel joue à un peu tout même s'il a une préférence pour l'action.

Lost Password

Sign Up