Kena Bridge of Spirits – Une aventure classique mais de qualité

PS4 PS4 Pro PS5 Tests

Lorsque Sony a mis en avant ce projet de la jeune équipe d'Ember Lab, j'avais déjà été séduit. Mais souvent avec des titres qui font le hype, le jeu final déçoit. Alors est-ce que son ramage vaut son plumage ?

Ember Lab est une équipe qui vient du monde de l’animation et dès les premières minutes, vous le remarquerez. La direction artistique mais également la qualité des animations dignes d’un dessin animé ont de quoi subjuguer dès le début de l’aventure pour ne plus vous quitter jusqu’à la fin. Avec un tel titre, je retrouve un peu l’esprit de gamer de mon adolescent. A l’époque, je voulais aller plus loin dans les jeux principalement pour admirer le travail visuel des développeurs. Et c’est dans cet esprit que j’ai parcouru Kena Bridge of Spirits.

Alors oui, le gameplay ne va pas réinventer la roue. Ember Lab nous a fait un petit mélange entre action, aventure et un brin de gestion d’acolytes nommés des Rots. Ces petits bestioles bien mignonnes que vous allez trouver et qui vont vous rejoindre vont pouvoir vous aider à résoudre quelques puzzles et à vous seconder lors de combats. En fonction de leur nombre, ils gagneront en compétence. C’est aussi le cas de Kena.

Notre héroïne du jour également va voir ses compétences de guide des esprits se démultiplier au fur et à mesure. Non content de gagner en techniques de combat, elle va, par la suite, pouvoir utiliser un arc et des flèches pour atteindre des ennemis ou des cibles à distance et même utiliser un grappin pour atteindre des zones autrement inaccessibles. Bref, Ember Lab ne réinvente rien. La recette fonctionne et dans le cas de Kena Bridge of Spirits, c’est très bien exécuté pour qu’on prenne un véritable plaisir à évoluer dans ce monde.

S’il n’est pas totalement un monde ouvert, sa taille et ses différentes sections sont suffisamment imposantes pour qu’on se prenne à l’explorer de fond en comble pour trouver divers bonus et les fameux Rots. On peut ainsi trouver des éléments cosmétiques pour habiller les Rots. Les fanatiques du cosmétique apprécieront même si cela coûte en devise du jeu. A l’instar de la qualité visuelle des personnages et leurs animations, le monde de Kena Bridge of Spirits est à la fois macabre et magnifique. En effet, lorsqu’elle est sous l’emprise du mal du jeu, elle a un look sinistre avec une végétation « agressive ». Mais lorsque Kena parvient à libérer la zone en battant tous les ennemis et parfois des boss, l’environnement retrouve une végétation luxuriante, colorée et on fera bien un petit barbecue avec des amis en regardant le ciel et en respirant l’air pur – enfin je pense qu’il doit faire bon vivre là-bas 😉

Testé sur PS5 mais disponible également sur PS4/Pro et PC, Kena Bridge of Spirits propose deux modes graphiques désormais habituels : performance et qualité. Comme d’habitude le mode qualité vise le 4K 30FPS tandis que le mode performance vise le 4K 60FPS. Si le mode qualité privilégie la résolution, il faut bien avouer que pour la majorité des joueurs – dont votre serviteur – le mode performance est bien plus confortable. On perd un peu l’aspect narratif du jeu au profit d’une plus grande sensation d’immersion et surtout d’un gameplay plus précis à mon goût. Même si on n’atteint pas le 4K dans ce mode performance, la qualité visuelle reste incontestable – je teste sur une TV 4K OLED LG de 55″. Cette qualité graphique est parfaitement secondée par des animations vraiment soignées. Franchement, compte tenu des cinématiques – dommage qu’elles soient pas en temps réel d’ailleurs – et du reste du jeu, ce Kena Bridge of Spirits serait un dessin animé que cela choquerait personne. Bref, magnifiques animations et environnements riches et détaillés avec un charme fou seront votre quotidien.

Vendu à 40€, Kena Bridge of Spirits n’est pas un jeu à rejouer des mois durant mais une expérience avec une finalité, terminer la quête de Kena à sauver des âmes. Et à moins de vouloir tracer en permanence il va vous falloir tout de même une bonne grosse dizaine d’heures pour terminer le jeu. Personnellement j’ai déjà largement dépassé la dizaine d’heures à tenter de découvrir tous les objets cachés.

Alors est-ce que ce titre en vaut la chandelle ? Oui, oui et oui. Le gameplay est plaisant. L’univers du jeu est magnifique. Et franchement les Rots sont trognons. Plus j’avançais dans le jeu et plus j’espère que l’équipe fera une suite plus ambitieuse avec plus de moyens à leur disposition. Si j’étais Sony, je signerais directement avec l’équipe en leur fournissant ressources et budget pour une suite digne d’un God of War ou d’un Horizon Zero Dawn. En attendant, si vous avez 40€ sous la main, c’est un excellent investissement pour une plongée dans un monde si bien travaillé.

Good

  • Une direction artistique magnifique
  • Des animations soignées
  • Un gameplay plaisant

Bad

  • Une ambiance sonore un peu en deça du visuel
  • Pas fan de l'animation du double saut ;)
  • Une intrigue trop classique
8

Super

Co-fondateur de Playscope, Michel est un des dinosaures de la presse spécialisée informatique et jeux vidéo. Certains diraient même fossile depuis le temps qu'il oeuvre dans cette industrie (1987). Il a survécu à nombre de magazines, d'éditeurs et de sites web. Gamer sans être un hardcore, Michel joue à un peu tout même s'il a une préférence pour l'action.

Lost Password

Sign Up