Kingdom Hearts Melody of Memory – La mélodie en si mineur

PS4 PS4 Pro Switch Tests Xbox One Xbox One X

Suivez Dingo, Donald, Sora et tous leurs amis de chez Disney, dans une nouvelle aventure aux rythmes parfois trop frénétiques !

Depuis les débuts de Kingdom Hearts, en 2002 sur la vaillante PS2 (qui vient juste de souffler ses vingt ans d’existence), la franchise a toujours régalé les amateurs de RPG japonisants. Si la PS4 nous a offert l’an passé un excellent troisième chapitre, en cette fin d’année Square Enix offre un spin-off moins destiné aux rôlistes en mal d’action mais davantage aux fans des aventures de Sora… et qui ont le rythme dans la peau. Pour mémoire, Kingdom Hearts est une saga qui “mélange” protagonistes charismatiques semblant tout droit sortis d’un Final Fantasy aux univers bariolés des films de Disney. Un mix improbable qui joue cette fois la carte du remix ?

Si Kingdom Hearts Melody of Memory invite toujours à décimer des ennemis, il s’agit de le faire  – comme chantait Sardou – en chanson. Pas question de crapahuter librement à travers les environnements mythiques de la saga. À la place, le jeu propulse Sora et ses alliés (le plus souvent Dingo et Donald) sur une partition où déboulent des successions d’adversaires à occire… en rythme. Grosso modo il s’agit de presser les bons boutons au bon moment, comme on le faisait dans un Guitar Hero, sur des musiques instrumentales extraites des niveaux des Kingdom Hearts. Faute de guitare en plastique, on se borne à presser les gâchettes situées de part et d’autre du pad quand les monstres déboulent à gauche et/ou à droite. Il faut appuyer sur la touche croix pour repousser les ennemis qui arrivent face à Sora, presser la touche triangle pour utiliser un sort, sauter grâce au bouton cercle pour éviter une attaque adverse ou planer pour chopper des successions de notes. D’une certaine manière le niveau de difficulté est censé monter progressivement, ou plutôt crescendo, mais il arrive que l’on se retrouve confronté à des musiques frénétiques où les ennemis déboulent tout azimut puis à des thèmes désespérément plus lents. Melody of Memory vient parfois briser la monotonie par des combats de boss plus spectaculaires, plus intenses encore ! Etait-ce bien nécessaire ? Il arrive que l’on peste parfois face aux surenchères des ennemis et à la difficulté de pouvoir anticiper/contenir les formations les plus serrées de monstres. Avoir le rythme dans la peau c’est bien, mais avoir des nerfs d’acier c’est encore mieux ! Notez qu’à l’instar d’un Kingdom Hearts on navigue de monde en monde en utilisant un vaisseau Gummi et que l’on débloque de nouveaux niveaux par l’intermédiaire d’étoiles. Ces dernières s’obtiennent en parvenant au bout d’un niveau en tenant compte de certaines contraintes (vie en réserve à la fin du niveau, quota d’ennemis volants abattus…). Voilà une manière de pimenter un challenge qui de base ne manque déjà pas de piquant. Histoire de ne pas périr sur le “dancefloor”, le jeu permet d’employer des items régénérateurs qui se déclenchent dès que la jauge de vie atteint un certain seuil critique. Pratique ? Oui mais…

Testé sur PlayStation 4, ce jeu déboule en toute fin de génération et il profite aussi d’une sortie sur Switch et Xbox One. Sans doute est-ce la faute de la petite dernière de Nintendo, mais graphiquement, Melody of Memory est loin d’être époustouflant ! Si Sora et ses compagnons bénéficient de modélisations le plus souvent correctes, les décors qui défilent automatiquement autour de la partition manquent cruellement de détails, les environnements comme les textures sont hélas assez sommaires. Manquant aussi de lisibilité, les ennemis apparaissent par grappes non loin du joueur et des alliés et il faut vraiment s’appuyer sur les aides visuelles pour déterminer à quel moment appuyer sur le(s) bouton(s) pour attaquer ou esquiver une attaque. Le rythme ne suffit pas au milieu de ce joyeux bazar, pas si fun malgré tout !

 Il n’y a vraiment que les inconditionnels des jeux de rythme originaux comme les amateurs des BO de Kingdom Hearts qui devraient trouver leur bonheur avec ce Melody of Memory vendu à un tarif bien trop excessif pour un spin-off…

Good

  • Un concept original
  • Pas mal de niveaux et de musiques
  • Pas besoin de stocker une énième gratte qui va prendre la poussière

Bad

  • Répétitif
  • Difficile pas bien fun
  • Trop cher pour ce qu’il propose
6

Correct

Ex journaliste, feu globe-trotter à plein temps, papa, technophile, gamer et retrogamer depuis toujours. Adorateur du HDMI, Grand Manitou du VGA et chevalier de l'Ordre de la Péritel. Aime la 32X, voulait croire en la Jaguar et la WiiU. A commencé dans la presse mag jeux vidéo en 2005.

Lost Password

Sign Up