Life is Strange True Colors – Les émotions à fleur de peau

PC PS4 PS4 Pro PS5 Stadia Switch Tests Xbox One Xbox One X Xbox Series S Xbox Series X
Soutenez le site en achetant via ce lien

Initié par les français de Dontnod, la série des Life is Strange a su insuffler de la nouveauté, des intrigues et des thématiques plutôt inédites dans le genre aventure. Avec ce cinquième opus, l'équipe de Deck Nine Games, à qui on doit l'épisode Life is Strange Before the Storm, se lance dans une création originale avec une héroïne inédite. Et cette fois-ci, les émotions des protagonistes et leur passé serviront de fil conducteur à l'intrigue.

Incarnant la jeune Alex Chen, vous allez débarquer dans la ville de Haven pour retrouver votre frère. Avec leur passé d’enfants abandonnés par leur père après le décès de leur mère, ils ont connu une enfance des plus chaotiques. Gabe, le frère, a réussi à s’en sortir et trouver une vie dans la petite ville minière dans le Colorado. En le rejoignant, Alex espère trouver sa voie et renouer contact avec son grand frère. Mais des évènements vont conduire à la mort tragique de Gabe.

Evidemment, Alex va vouloir savoir ce qui s’est passé. Pourquoi son frère est mort dans de telles circonstances. Pour faire face à toutes ses interrogations, Alex cache un secret : elle possède le pouvoir de ressentir les émotions des gens et ainsi d’obtenir des informations. Son pouvoir va donc être au centre de ce jeu d’aventure où vous allez devoir enquêter pour démêler ce qui semble être un crime.

Si vous avez eu l’occasion de jouer aux précédents titres de la série, vous ne serez pas trop dépaysé. Jeu d’aventure entièrement en 3D, vous allez évoluer dans divers lieux dans et autour de Haven, les explorer et interagir avec les divers protagonistes. L’interface sera familier. Il s’agit toujours d’une interface contextuelle qui vous propose les actions possibles en fonction de ce que vous allez regarder. C’est simple et accessible à quiconque. Je reproche toutefois la relative rigidité de cette interface qui requiert d’être bien positionné pour y accéder.

La réalisation quoique visuellement agréable souffre de défauts. Testé sur PS5 – et donc probablement également perceptible sur les autres versions consoles de salon (la version Switch arrivera qu’en 2022) – Life is Strange True Colors souffre d’une animation pas très fluide. Avec ou sans le rendu ray tracing débrayable, celle-ci saccade assez violemment lorsqu’on fait des mouvements de caméra rapides. C’est assez curieux puisque le jeu n’est pas un monde ouvert ultra vaste. Sans doute que l’équipe va devoir patcher le jeu pour améliorer ce point. Puisque je parle de ray tracing, les effets de reflet donnent une certaine « vie » aux personnages et aux éléments. Toutefois, ils sont un peu trop brillants et flagrants. Cela manque un peu de subtilité. Dernier point regrettable, certaines textures sont vraiment d’une résolution assez faible. Je soupçonne la version PS5 de ne pas bénéficier de textures de haute résolution. C’est dommage alors que les consoles next gen ont plus de mémoire sans parler de la vitesse de transfert de leurs SSD autrement plus rapides que les disques durs mécaniques des PS4/Xbox One. La bande son est bonne comme dans tous les volets de la série. Un élément curieux est le mode streamer qui permet d’éviter les problèmes de droits musicaux lorsque vous streamez. Seul hic, l’option ne fait que couper les musiques au lieu de par exemple les remplacer par des musiques libres de droit. De ce fait, on se retrouve parfois sur des séquences cocasses où les personnages s’éclatent sur de la musique… qu’on n’entend pas 😉

Rien de tout cela ne gêne le jeu réellement, le rythme étant particulièrement lent dans l’ensemble mais on aurait pu s’attendre à une réalisation plus soignée. Jouer à Life is Strange True Colors c’est un peu à la limite de la contemplation interactive en quelque sorte. Si vous voulez speeder, passez votre chemin. Il va falloir accepter de voir l’intrigue se dérouler à son rythme petit à petit en fonction de vos choix et de vos actions. Structuré en 5 chapitres de longueur relativement similaire, l’intrigue ne surprendra pas quiconque à l’habitude de tenter de deviner ce qui se passe. Personnellement, j’avais compris bien avant la fin ce qui se tramait ;). Au sujet de la structure, j’ai trouvé qu’un chapitre quasiment complet était hors sujet. En le terminant, je me suis surpris à penser qu’il aurait sans doute dû servir – ou était prévu à être utilisé – de DLC tant il semble tomber comme un cheveu dans la soupe. C’est un ressenti personnel. Peut-être que vous ne le verrez pas de cette manière mais honnêtement, si Deck Nine Games l’avait retiré, cela n’aurait pas impacté la compréhension et le déroulé de l’histoire. Par contre cela aurait réduit la durée du jeu qui est somme toute assez standard – environ 8 heures en traînant.

Au final, ce Life is Strange True Colors est plaisant si vous avez aimé les thématiques et les ambiances des titres de la série. Son interface vous sera familier et les personnages plutôt attachants. Si vous êtes fan du genre et fan de la série, cet épisode est séduisant à défaut de foncièrement améliorer la recette.

Good

  • Haven semble être un lieu assez paradisiaque
  • Enfin un personnage asiatique correctement modélisé
  • Une bande son sympathique

Bad

  • Une animation loin d'être fluide sur consoles
  • Une intrigue un peu trop prévisible
  • Un chapitre hors sujet et des lourdeurs
6.9

Correct

Co-fondateur de Playscope, Michel est un des dinosaures de la presse spécialisée informatique et jeux vidéo. Certains diraient même fossile depuis le temps qu'il oeuvre dans cette industrie (1987). Il a survécu à nombre de magazines, d'éditeurs et de sites web. Gamer sans être un hardcore, Michel joue à un peu tout même s'il a une préférence pour l'action.

Lost Password

Sign Up