Marvel’s Avengers – Un fan service perfectible

PC PS4 PS4 Pro Tests Xbox One Xbox One X

Tant attendu par les grands fans - et ils sont nombreux - des Avengers, cette nouvelle superproduction de Crystal Dynamics à qui on doit la dernière trilogie Tomb Raider avait une sacrée pression. Est-ce que tous les espoirs et toutes les attentes des fans seront servis ? Ben oui. Par contre pour les fans de jeux vidéo ils resteront peut-être un peu sur leur faim.

Lorsque Square Enix et Crystal Dynamics ont annoncé un jeu basé sur la licence Avengers, ils savaient que la tâche allait être difficile. L’impact des films et donc des acteurs de la saga a été tel que lorsqu’on a vu les premières images, tout le monde a été déçu de ne pas retrouver en version numérique tous les protagonistes qu’on a vu pendant des années sur le grand écran. Mais avec le concept de multiverse possible chez Marvel, on peut toujours tout réinventer et ce qu’a fait Crystal Dynamics.

Donc, ces Avengers là ne suivent pas du tout l’arc narratif qu’on a connu sur le grand écran. Ici, la campagne solo offre une intrigue inédite pour un résultat qui m’a étonné. Cette campagne solo est d’ailleurs le point fort du jeu avec une héroïne principale qu’on n’a, pas encore, vu sur le grand écran à savoir Kamala Khan alias Miss Marvel. On la découvre enfant fan des Avengers rêvant debout face à ces héros et suite à un évènement dramatique, le A-Day et la déchéance des Avengers. On la redécouvre quelques années ensuite toujours aussi fan mais devenue entre temps une adolescente aux super-pouvoirs étonnantes tentant de rassembler de nouveaux les Avengers face à une nouvelle menace. Le scénario imaginé par l’équipe de Crystal Dynamics et la succession des missions font de cette campagne solo la principale réussite du jeu. Pour la terminer, si vous tracez, une douzaine d’heures est nécessaire. Mais si vous voulez tout faire y compris les missions annexes, il vous faudra au moins le double. En effet, d’autres missions se focalisent par exemple sur chacun des 6 super-héros disponibles au lancement du jeu à savoir Hulk, Iron Man, Thor, Miss Marvel, Black Widow et Captain America. Et c’est sans compter sur l’autre aspect du jeu, L’Initiative Avengers.

Késako ? Il s’agit tout simplement de toute la structure du jeu une fois que votre campagne est terminée. En effet à l’instar de serviciels comme un Destiny ou un Warframe, la campagne solo tient presque du prologue histoire de faire progresser vos super-héros. Les fans qui voudront continuer à faire évoluer leurs super-héros pourront se lancer dans nombre de missions en solo ou en coopération jusqu’à 4 joueurs en ligne. Cette initiative Avengers présente ses propres intrigues qui font suite à la campagne solo.  S’il est possible de s’y lancer dès le début, il vaut mieux éviter si vous ne voulez pas être spoilé. Nombre de missions et d’objectifs sont ainsi proposés histoire de pouvoir récupérer des récompenses afin de booster vos héros. Par ailleurs, toujours à l’instar d’un Destiny, vous aurez droit également à des tâches proposées par des factions. Ceux-ci changent quotidiennement ou de manière hebdomadaire. Bref, tout est structuré pour améliorer les capacités de vos super-héros et croyez-moi, cela va vous prendre du temps d’autant plus que diverses missions ne sont accessibles que lorsque vous atteindrez tel ou tel niveau.

Même si le gameplay principal de Marvel’s Avengers tient du beat’em all – et un brin de shooting avec Black Widow – le jeu reprend le concept des action/RPG où les héros doivent progresser, monter en niveau pour affronter des ennemis toujours plus puissants. J’avoue qu’avoir opté pour un concept pareil m’a semblé étonnant puisqu’à moins de vouloir aborder les origines de chacun de ces héros médiatiques, ils sont tous censés déjà maîtriser leurs pouvoirs. Toujours est-il qu’ils vont tous progresser au fur et à mesure que vous allez jouer aussi bien pendant la campagne solo que dans le mode Initiative Avengers. Chaque héros présente ainsi des compétences principales, spéciales et de maîtrise. Et pour chacun de ces pans de progression, vous aurez une arborescence à déverrouiller grâce à des points de compétence qu’on récolte à chaque changement de niveau. Chaque capacité ajoute ainsi des attaques ou des défenses pour chacun des héros. Autant dire que tout débloquer nécessitera de jouer énormément. J’ai ainsi terminé la campagne solo sans avoir débloqué ne serais-ce que le tiers des capacités. En gros, après la campagne, c’est du pur « grinding à gogo » à jouer et rejour les missions pour amasser des récompenses toujours plus puissantes pour monter vos personnages.

Si les missions de la campagne solo apportent un intérêt et la variété suffisante, par la suite, vous allez bien souvent faire et refaire les mêmes missions, les mêmes défis, les mêmes successions de cibles, etc. C’est évidemment propre à ce type de titre et il va falloir trouver son intérêt. Evidemment, le but principal est de faire du level up, monter en niveau encore et encore pour gagner en puissance. La variété des missions et des décors disponible actuellement est correcte mais on a tout de même fait le tour assez vite. Crystal Dynamics a toutefois décidé d’apporter nombre de contenus par la suite avec notamment de nouveaux héros (les 2 Hawkeye en premier) ainsi que de nouveaux environnements et, espérons-le, de nouveaux types de missions pour varier un peu plus les plaisirs. Il faut admettre qu’en coop, le jeu est bien plus fun à essayer de se coordonnéer dans le bordel général des combats. En effet, le gameplay très action mène à des fights parfois dantesques mais souvent bien bordéliques à l’image. Entre le nombre d’ennemis, leurs tailles, les effets spéciaux à gogo, il arrive bien souvent qu’on ne voit plus grand chose à l’écran et qu’on s’acharne à marteler encore et encore les boutons, tentant tant bien que mal de faire de bons enchaînements, de sortir la bonne attaque, le bon pouvoir au bon moment pour bien achever les ennemis les plus coriaces. C’est d’autant plus vrai qu’aux débuts, vous n’aurez pas une panoplie de coups énormes. Il faudra débloquer les arborescences pour enrichir votre technique de combat et apporter un zeste de subtilité.

Si Destiny 2 propose 3 classes et donc 3 gameplay – relativement similaire il faut bien l’avouer, Marvel’s Avengers en propose 6 au lancement. On peut classer en deux classes en fait à savoir ceux qui sont capables de voler comme Iron Man et Thor et les autres au sol comme Hulk, Miss Marvel, Captain America ou encore Black Widow. Cette dernière pourrait être une classe à part car elle a la capacité de shooter avec des guns la rendant plus plaisant pour les fans de shooter comme moi. La façon de jouer change de manière assez significative ce qui implique qu’il faut vraiment se familiariser avec la panoplie de coups et de commandes. Autant vous dire que je vous conseille de les essayer et après de vous focaliser sur ceux qui vous plaisent le plus. Kamala et Black Widow sont mes favoris. Etant donné que chaque personnage présente un système de battle pass qui vous permet de débloquer des récompenses au fur et à mesure de votre progression et cela sur 40 niveaux, si vous comptiez le faire sur les 6 personnages, vous êtes bons pour ne jamais sortir de chez vous. Evidemment, vous pouvez passer outre en sortant votre carte bleue pour monter dans les niveaux et obtenir les récompenses comme cela mais bon… D’ailleurs, Marvel’s Avengers présente une partie microtransaction qui déplaira à certains. Celle-ci n’apporte rien côté gameplay puisqu’il s’agit surtout d’éléments cosmétiques comme les costumes, les emotes, etc. Personnellement, je n’ai jamais claqué le moindre centime pour des cosmétiques quel que soit le jeu et je ne risque donc pas de le faire ici.

Techniquement, Marvel’s Avengers bénéficie de l’expertise de Crystal Dynamics. On avait pu apprécier leur travail soigné sur les derniers Tomb Raider. Ici, la direction artistique est tout aussi soignée avec des personnages bien modélisés et bénéficiant de textures détaillés. Je trouve juste que les visages des principaux protagonistes sont trop génériques et manquent de personnalité. Un comble pour des super-héros n’est-ce pas? Seule Kamala sort vraiment du lot. Dommage sur ce point. Les décors en intérieur sont aussi riches en détail. Les extérieurs qui s’apparentent un peu à de mini mondes ouverts sont suffisamment riches pour ne pas paraître trop vides. En effet, certaines missions, si elles ont un objectif principal, regorgent d’objectifs secondaires à découvrir en explorant le niveau. L’animation est dans l’ensemble correct. J’ai testé le jeu sur PS4 Pro et dans l’ensemble c’est plutôt fluide mais, il faut bien l’avouer, lors de combats regorgeant d’ennemis et d’effets spéciaux, la console a par moment du mal à suivre. Cela n’est pas trop gênant dans la majorité des cas. Il faudra voir si la PS5 fera mieux. Tout au long de ma progression j’ai pu découvrir divers bugs ça et là. Crystal Dynamics va devoir les corriger au fur et à mesure que la communauté va en trouver. C’est récurrent dans ce type de jeu malheureusement. Dernier détail qui m’a agacé : les temps de chargement. Sur PS4 Pro, dès que vous devrez aller à une mission, changer de héros ou même reprendre après être mort, vous avez droit à des chargements. Certains sont relativement rapides, d’autres vraiment longues. Cela hache énormément le jeu. C’est aussi le cas dans d’autres jeux de ce type mais ici, étant donné qu’on est majoritairement en solo – par exemple dans les deux hub du jeu, aucun autre joueur n’apparaît – j’aurais aimé que Crystal Dynamics gère ces chargements mieux que cela. Là encore, on va espérer que les versions next gen vont bien bénéficier de leurs SSD pour réduire au maximum ces chargements.

Alors est-ce que ce Marvel’s Avengers est la meilleure réponse pour les fans ? Je dirais oui et non. Si vous n’êtes pas du genre extrêmement exigeant sur le moindre détail, Marvel’s Avengers s’avère assez fun pour un temps. La campagne est assez prenante et on prend un certain plaisir à dérouler l’histoire en suivant le périple de la toute jeune Kamala devenant nouveau membre des Avengers. La problématique de ce type de jeu vient de la capacité à proposer des activités suffisamment variées et procurer le fun nécessaire pour que les joueurs aient envie d’y revenir encore et encore. Sur ce point, j’ai plus de doute. Une fois la campagne terminée, les activités se ressemblent de trop. Le matchmaking actuel me semble pas très efficace – ou alors je fais partie des joueurs ayant avancé bien plus vite que la moyenne. La montée en niveau est aussi assez lente ce qui frustre. J’ai par exemple des missions pour terminer des quêtes que je ne peux pas faire à moins de refaire X fois des missions déjà faites. Il aurait été plus intelligent de lisser un peu plus la progression. Autre détail, Marvel’s Avengers ne semble pas – tout du moins au niveau où j’en suis présenter d’activité endgame comme un raid ou quelque chose du genre. Il faut voir si les développeurs ont prévu ce genre de choses dans un avenir prochain.

Au final, Marvel’s Avengers ne révolutionne pas le genre. C’est indéniablement un fan service avec un gameplay accessible et une durée de vie colossale pour qui aime le level up à gogo. A l’heure actuelle, vous prendrez un bon plaisir sur la campagne solo et un peu sur l’après-campagne. Mais pour gagner le coeur de tous les joueuses et joueurs sur le long terme, il faudra voir si les nombreux ajouts – gratuits je le précise – prévus par Crystal Dynamics apporteront plus d’intérêt pour pousser les joueurs à reprendre leurs super-héros encore et encore.

Good

  • Une bonne intrigue pour la campagne solo
  • Un gameplay assez fun mais parfois fouillis
  • Graphiquement soigné

Bad

  • Assez répétitif
  • Quelques ralentissements lors d'intenses combats
  • Une interface et un matchmaking largement perfectibles
6.8

Correct

Co-fondateur de Playscope, Michel est un des dinosaures de la presse spécialisée informatique et jeux vidéo. Certains diraient même fossile depuis le temps qu'il oeuvre dans cette industrie (1987). Il a survécu à nombre de magazines, d'éditeurs et de sites web. Gamer sans être un hardcore, Michel joue à un peu tout même s'il a une préférence pour l'action.

Lost Password

Sign Up