Outriders – Une chevauchée en demi-teinte

PC PS4 PS4 Pro PS5 Stadia Tests Xbox One Xbox One X Xbox Series S Xbox Series X

Les polonais de People Can Fly travaillent sur ce nouveau projet depuis un moment. Après quelques reports, Outriders a enfin été lancé non sans problème qui forcément impacte quelque peu mon opinion sur ce shooter pourtant séduisant de prime abord. Imaginez un Gears of War plus speed et punchy et vous aurez une petite idée de ce que vous propose Outriders.

Au fil des mois avant sa sortie et ses reports, beaucoup d’entre vous et moi-même imaginions cet Outriders comme un Destiny-like. Et sur bien des aspects c’est le cas excepté évidemment qu’il ne s’agit pas d’un FPS mais d’un shooter à la troisième personne comme Gears of War ou The Divison 1 & 2. Maintenant, après de longues heures de jeu en solo et en coopération, mon ressenti est quelque peu mitigé et pourtant il y avait du potentiel.

Outriders nous embarque sur une planète lointaine nommé Enoch. Alors que la Terre devient inhabitable, l’humanité cherche à coloniser cette planète. En tant qu’outrider, votre mission était de jouer les éclaireurs et d’explorer les alentours de la zone d’atterrisage pour préparer l’arrivée des colons. Malheureusement, une fois sur la planète, les outriders découvrent une anomalie sous la forme d’une tempête d’énergie mortelle. Malgré vos avertissements, la direction de l’ECA commandant la mission décide de passer outre et envoie ses propres troupes pour éliminer tous les outriders. Grâce à l’aide d’une scientifique de l’ECA, vous survivez et êtes placé en léthargie dans un appareil cryogénique. Vous vous réveillez après plus de trois décennies et c’est là que le jeu débute.

Après votre réveil, vous devez vous faire à l’idée qu’Enoch n’est définitivement pas le monde paradisiaque espéré. L’humanité n’a fait que survivre sur cette planète bloqué dans une vallée des plus dangereuses et devant faire face à mille menaces. Dans un contexte de guerre civile entre deux factions de colons, vous allez devoir enquêter sur un signal capté de l’autre côté de l’Anomalie. Celui-ci pourrait permettre à un scientique de se connecter sur le vaisseau qui avait amené les colons et récupérer les ressources restées à bord. Votre périple va donc vous faire progresser à travers divers territoires et affronter nombre d’ennemis ainsi que la faune locale.

Pour cela, vous aurez un arsenal qui évoluera au fur et à mesure que vous progresserez. A vous de looter des armes et des équipements toujours plus puissantes pour affronter des adversaires toujours plus coriaces. A l’instar d’un Destiny, chacune des armes et chacun des équipements présenteront des caractéristiques dignes d’un RPG. A vous de « monter » votre personnage selon vos désirs et votre style de combat. L’aspect RPG est plus poussé que dans un Destiny pour qui aime peaufiner son arsenal et ses équipements. Et comme l’outrider que vous connaissez a été touché par l’Anomalie et a muté, il bénéficie de pouvoirs particuliers. Ceux-là vont dépendre de la classe parmi les 4 disponibles que vous allez choisir. Comme pour les classes sur Destiny, les pouvoirs seront différents.

Mais dans l’ensemble il s’agit d’un shooter qui fait énormément penser à un Gears of War en plus speed et ce n’est pas plus mal. Sur ce point, les combats sont plutôt intenses même si la structure des missions est un peu trop fragmenté à mon goût avec ce côté zone par zone. C’est souvent le cas dans des titres du genre mais c’est plus notable sur Outriders. On a une petite impression qu’il s’agit d’un titre conçu pour la génération PS3/Xbox 360 puis adaptée juste graphiquement aux machines plus récentes. C’est peut-être un peu méchant de faire cette comparaison mais c’est l’impression que ce Outriders m’a laissé. Est-ce que cela en fait un mauvais jeu? Non. Mais on reste un peu sur sa faim.

Si l’aspect coop fait partie du coeur du jeu, le système de matchmaking est beaucoup trop aléatoire pour pouvoir trouver un moyen de se lancer dans une mission spécifique et s’y tenir. En effet, bien souvent, on se retrouve catapulté dans la partie d’un autre joueur qui peut se retrouver bien loin de ce qu’on voulait faire. J’ai trouvé cela absurde sauf à vouloir jouer les bons samaritains et aider d’autres joueurs. A moins que, comme cela m’est arrivé souvent, vous vous faites dégager par les joueurs en question. Bref, pour pleinement profiter de l’aspect coop, il vaut mieux avoir deux autres potes. Et je ne vous parle même pas du concept des world tiers qui définissent le niveau de difficulté dans lequel vous évoluez. Vous pouvez là encore vous retrouver avec des joueurs à d’autres niveaux.

Cette impression se retrouve également sur le style graphique. Outriders ne semble pas graphiquement à la hauteur de ses ambitions avec des environnements qui ressemblent à une succession de couper/coller. Les personnages ont des animations plutôt raides. En gros, visuellement Outriders ne sort guère du lot par rapport à d’autres shooters. Même si le style graphique est très différent, les Destiny et les The Division sont par exemple plus riches à mon goût. 

Après avoir terminé la campagne principale et testé un peu les contenus endgame, ce Outriders me laisse avec un sentiment mitigé. Si le gameplay assez plaisant pour donner envie de reprendre les armes, les différents petits défauts et lacunes gâchent un peu le plaisir. Puisqu’il s’agit d’un titre avec une finalité et non un de ces serviciels comme Destiny, Outriders pourrait trouver un public.

Good

  • Des combats assez intenses
  • Un jeu fluide sur les consoles next gen
  • Un aspect RPG assez poussé

Bad

  • Des animations un peu raides
  • Des problèmes de connexion agaçantes
  • Un matchmaking trop aléatoire
6.7

Correct

Co-fondateur de Playscope, Michel est un des dinosaures de la presse spécialisée informatique et jeux vidéo. Certains diraient même fossile depuis le temps qu'il oeuvre dans cette industrie (1987). Il a survécu à nombre de magazines, d'éditeurs et de sites web. Gamer sans être un hardcore, Michel joue à un peu tout même s'il a une préférence pour l'action.

Lost Password

Sign Up