Shadow of the Colossus – Un remaster de haut niveau à ne pas rater

PS4 PS4 Pro Tests

Lorsqu'un éditeur m'annonce un remaster d'un précédent hit, ma corde nostalgique fait souvent un léger petit tour pour ensuite revenir à une réalité : le remastering est souvent minimaliste. Mais pour une fois, et espérons pas pour la dernière, Bluepoint Games a "créé" un remaster sublime de Shadow of the Colossus.

Si vous avez connu la version originelle sur PS2 ou même le remaster sur PS3 qu’avait déjà exécuté Bluepoint Games, vous devez immédiatement admettre à la vue des images et des vidéos que cette version de Shadow of the Colossus n’a plus grand chose à voir avec ses prédécesseurs. L’équipe a cette fois-ci fait un véritable travail de fourmi en recréant de fond en comble l’univers du jeu tout en conservant sa poésie et son gameplay. Le résultat est sans conteste la plus preuve d’amour et le meilleur exemple de ce que devrait être un vrai travail de remastering.

J’évite d’utiliser le terme remake pour ce Shadow of the Colossus car, s’il est techniquement à des années lumière du premier, il conserve les principaux ingrédients qui en ont fait sa saveur. On retrouve toujours notre cher héros chevauchant son fidèle destrier à la recherche de colosses à abattre. Le jeu reposait totalement sur le concept de David contre Goliath où incarnant ce jeune garçon, il fallait trouver un moyen de grimper sur le corps d’immenses colosses, trouver les points faibles et les abattre. Shadow of the Colossus reste donc totalement fidèle à l’original avec un gameplay que certains trouveront parfois poussifs – la sensation de lag dans les commandes y est pour quelque chose. Mais après un petit temps d’adaptation, on s’y fait et on finit par se laisser emporter dans ce monde si riche et pourtant si vide de vie avec une atmosphère vraiment particulière à l’instar de ce que fût Ico.

Lorsqu’on évoque un remake, on a tendance à penser à une réinterprétation d’une oeuvre. Ce Shadow of the Colossus ne correspond donc pas vraiment à la définition. Toutefois, Bluepoint Games a joué de son expertise pour moderniser visuellement le jeu à un niveau tel que pour beaucoup cela tient du remake pur et dur. L’équipe originelle du jeu ne devrait qu’être ébahi par la performance de Bluepoint Games vu le résultat obtenu. Jamais le monde ouvert de Shadow of the Colossus n’aura été aussi sublime et s’il n’atteint pas les sommets d’un Horizon Zero Dawn, il est sans aucun doute l’un des titres les plus beaux sur la console de Sony, une prouesse pour un remaster. C’est tellement beau qu’on se surprend à se balader à cheval ou à pied tout en regardant autour de soi en oubliant presque la raison de notre présence dans le jeu. Et pour ceux qui aiment jouer les photo-reporters, le mode photo ajouté par l’équipe va permettre à tout un chacun de sublimer encore plus le jeu. Plus encore, Bluepoint Games permet même d’appliquer les filtres du mode photo à l’intégralité du jeu. Vous pouvez donc recommencer le jeu en changeant totalement son ambiance colorimétrique. Si les possesseurs de la PS4 standard auront droit à un 1080p à 30 images/seconde, ceux sur PS4 bénéficieront de deux modes possibles : 1080p à 60 images/seconde et 4K UHD à 30 images/seconde. Dans ce second cas, le visuel est encore plus impressionnant avec l’écran qui va bien. Mais d’un point de vue ludique, le 1080p 60 images/seconde présente une sensation d’immersion jamais connu sur ce titre. Je vous conseille d’ailleurs ce mode même si vous avez un écran 4K UHD.

Que dire de ce Shadow of the Colossus si ce n’est qu’il est sans conteste le meilleur remaster jamais créé pour un titre. Il mérite totalement le détour car, même encore à ce jour, reste totalement atypique et unique dans l’histoire du jeu vidéo. Compte tenu du plaisir qu’on peut prendre à (re)visiter Shadow of the Colossus, on ne peut que rêver que Bluepoint Games se voit confier le remastering d’autres jeux à ce niveau de qualité. Je ne serais pas contre un remastering d’Ico ou des God of War. Et vous ?

Good

  • Un remastering magistral à la limite du remake total
  • Poésie conservée
  • C'est magnifiquement sublime

Bad

  • Un gameplay un brin poussif
  • Certains le trouveront trop court
  • On en veut encore
8.5

Super

Co-fondateur de Playscope, Michel est un des dinosaures de la presse spécialisée informatique et jeux vidéo. Certains diraient même fossile depuis le temps qu'il oeuvre dans cette industrie (1987). Il a survécu à nombre de magazines, d'éditeurs et de sites web. Gamer sans être un hardcore, Michel joue à un peu tout même s'il a une préférence pour l'action. Après Shadow of the Colossus, il se prépare pour un autre remaster, Burnout Paradise Remastered.
Average User Rating
9
1 vote
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up