South Park l’Annale du Destin – Guerre et pets

PC PS4 PS4 Pro Tests Xbox One

Les gamins gouailleurs de la bourgade enneigée du Colorado font un retour pétaradant sur nos consoles et PC dans une suite qui fait la part belle aux flatulences malodorantes et exploits super-héroïques. Les fans de la série la plus irrévérencieuse du PAF, un brin rôlistes à leurs heures, succomberont à l'humour délicieusement subversif de ce South Park !  

Si le développement de la précédente adaptation de South Park avait été chaotique – suite au démantèlement de l’éditeur THQ en cours de route -, en comparaison, la production de South Park l’Annale du Destin s’est plutôt faite en douceur… et ce malgré un changement de développeur. Oublié Obsidian, c’est le studio Ubisoft de San Francisco (épaulé par d’autres divisions du groupe), qui s’est chargé cette fois de concocter en l’espace de trois ans cette suite très attendue. Après nous avoir convié a participer à la sympathique quête du Bâton de Vérité, la « seconde » adaptation vidéoludique de qualité de South Park nous propose d’enfiler les collants pour suivre les péripéties super-héroïques du Coon et de ses métahumains du dimanche. On se retrouve à incarner un nouveau venu, surnommé affectueusement « trouduc » par Cartman/Coon, de par ses flatulences dévastatrices et qui doit s’attirer la sympathique des habitants du patelin en accomplissant différentes missions. Avant de se lancer dans cette nouvelle épopée, comme dans tout bon RPG le titre offre au joueur d’attribuer à son avatar pétomane l’une des trois classes de personnages afin de favoriser soit la mobilité, soit la puissance ou bien l’attaque à distance. Choisissez bien, car les confrontations sont fréquentes dans les rues ou les établissements mal famés de South Park et des pouvoirs surpuissants ne sont pas de trop !

On ne change pas une recette qui marche ! South Park L’Annale du Destin reprend ainsi la plupart des ingrédients qui ont fait le succès de son prédécesseur. Il offre un cocktail bien dosé d’exploration et d’action via des confrontations tactiques au tour par tour, et l’ensemble est toujours saupoudré d’une dose massive d’humour corrosif héritée de « l’oeuvre » de Matt Stone et Trey Parker. Lors de cette épopée d’une quinzaine d’heures on crapahute d’un bout à l’autre de la bourgade afin d’accomplir des tâches confiées par le Coon. On s’aventure chez les habitants ou les commerçants pour chiper – voire acheter – différentes sortes de composants, qui servent à fabriquer de l’équipement ou des items curateurs. Et on taille le bout de gras avec les protagonistes les plus barrés de la série. Si ces derniers confient au justicier péteur des quêtes annexes, il arrive aussi que l’on se frotte à des mini-jeux basés sur des QTE simples et fun. Plus difficiles, les confrontations tactiques au tour par tour obligent notre escouade de héros – généralement quatre – à survivre à des vagues d’assauts d’ennemis belliqueux ou à vaincre le leader pour mettre un terme au combat. Pas toujours évidentes, ces rencontres imposent aussi composer avec différentes sortes d’événements chronométrés, qui infligent en sus des dégâts de zone des plus frustrants. Dans ces situations, pas le temps de traîner !

Même si South Park l’Annale du Destin carbure avec le moteur graphique de The Division – bien caché derrière toutes ces formes rondouillardes et textures simplistes -, il possède une réalisation équivalente à celle du Bâton de Vérité. Le rendu graphique en 2D vue de profil et l’animation bien que « dépouillés » s’avèrent être proches de ceux de la série animée, et ce, même si le jeu se permet d’offrir à de rares occasions de timides effets de lens flare, ou des effets pyrotechniques assez réussis. Côté voix et musiques, malgré l’absence des doubleurs officiels, impossible de bouder son plaisir, ce jeu reste un régal pour les oreilles, comme un épisode de South Park à part entière… mais dont vous seriez le héros !

L’époque où la franchise South Park pâtissait d’adaptations douteuses semble révolue ! L’Annale du Destin est bien la digne suite du Bâton de Vérité. Une suite un peu feignante certes mais malgré tout incontournable !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Good

  • Irrévérencieux, fun, du South Park comme on aime
  • De l'aventure, de l'action, un mix efficace
  • Une réalisation toujours fidèle à la série

Bad

  • De rares bugs de sauvegardes ou temps de chargements longuets
  • Ça parle mal de la bouche, un plaisir coupable à pratiquer en solitaire !
  • Une trop digne suite
8.5

Super

Parisien, ex-journaliste et ex-globe-trotter mais toujours papa, passionné, joueur, collectionneur, technophile et nostalgeek.
LIFE IS SHORT PLAY MORE

Average User Rating
8.2
1 vote
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up