Star Wars Battlefront II – Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué

PC PS4 PS4 Pro Tests Xbox One

Star Wars est l'une des licences les plus célèbres au monde. Tout jeu inspiré par la saga de George Lucas peut potentiellement toucher un public très large. On s'attend alors à des productions accessibles sans fioritures inutiles. Et pourtant, EA et DICE ont réussi à proposer une production qui semble bancal et correspondant à aucun public en particulier.

Si vous avez suivi l’actualité, vous n’avez pas pu éviter la polémique sur ce Star Wars Battlefront II qui a poussé EA et DICE à retirer provisoirement tout le système de micro-transactions du jeu. Le fiasco est tel que cela a forcément impacté directement ou indirectement l’objectivité des joueurs et des testeurs. Pour ce test, je vais garder la tête froide et me contenter de vous évoquer mon opinion sur le jeu final sans les micro-transactions.

Commençons par la principale nouveauté de ce second Battlefront à savoir la campagne solo. En effet, pour cette fois, DICE a tenu compte des critiques du premier volet et a produit une campagne solo scénarisée pour suivre une histoire inédite dans la saga. Vous allez ainsi incarner, principalement, Iden Versio, une commandant d’une escouade d’élite de l’Empire nommée l’Escouade Inferno. L’intrigue se déroule entre l’épisode 6 et 7 des films alors que la chute de l’Empire semble inéductable. Dans ce contexte, les décisions de l’Empire paraissent de plus en plus difficiles à comprendre et à accepter même pour une équipe aussi dévouée. A travers les nombreux chapitres, vous allez donc découvrir Iden combattre les rebelles pour petit à petit réaliser l’absurdité de la situation. D’un point de vue gameplay, on se retrouve dans un shooter assez nerveux mêlant FPS/TPS (on peut à tout moment basculer en vue subjective ou vue à la troisième personne) et des combats spatiaux à bord de divers engins célèbres de la saga. Terminer la campagne ne va pas demander beaucoup de temps. Les plus rapides pourront le terminer en 5 ou 6 heures maximum. Il est toutefois possible de rejouer à des chapitres histoire de tenter de trouver tous les secrets et objets. Bref, à l’instar des campagnes solo des Call of Duty, c’est un ride spectaculaire qui se joue mais oubliable avec une narration qui aurait sans doute pu être plus riche si l’aventure avait été plus longue surtout que la fin n’en est pas une. On sent bien la petite suite à l’histoire lors de la sortie du prochain Star Wars Les Derniers Jedi.

Mais comme il s’agit d’un Battlefront, c’est surtout le multijoueur qui a bénéficié de toute l’attention des développeurs. Et pour cette fois, sans doute trop. EA et DICE sont tombés dans les travers qui se répandent comme une traînée de poudre à savoir un système de progression complexe pour un jeu qui aurait dû permettre un accès et une progression simple et fun. Si le système des cartes permet en effet d’ajuster les différentes classes que vous pouvez incarner lors des matchs mutlijoueur, cela aurait pu être mis en place de manière plus simple avec par exemple des paliers à atteindre pour les débloquer au fur et à mesure. Mais évidemment, cela n’aurait pas pu coller au système des coffres de butin (les fameux loot boxes). Je comprends la communauté qui a considéré que DICE s’est fourvoyé avec les loot boxes. A titre personnel, ce qui me chagrine le plus ce n’est pas tant les loot boxes que l’aspect indigeste de la structure de progression lorsqu’on sait qu’on a juste envie de plonger dans les combats pour le fun et pour profiter de l’univers de la saga retranscrit de manière assez magistrale en jeu 3D. Honnêtement les bonnes vieilles structures RPG ou action/RPG avec des compétences en arborescence ou des valeurs de compétences à incrémenter via des points d’XP auraient été bien plus compréhensibles. Mais évidemment, cela irait un peu à l’encontre de la volonté non avouée de faire ouvrir le portefeuille aux joueurs.

Côté modes, le seul qui m’a laissé vraiment dubitatif est l’affrontement héroïque qui voit deux équipes de 4 héros s’affronter. Avec l’obligation de jouer à la troisième personne et la sensation de flottement des combats sabre laser, les parties m’ont semblé vraiment fouillis et guère fun. Le jeu au sabre laser est d’ailleurs à mon sens guère intéressant en général mais cela est sans doute purement par goût personnel. Les autres modes plus classiques sont plus prenants. J’ai une préférence pour le mode Assaut Galactique avec cette sensation de faire partie d’une grande bataille à tenter de prendre ou défendre des points avec nombre de coéquipiers dans un contexte riche et excitant. Le mode focalisé sur les combats spatiaux est à réserver aux fans de shoots spatiaux. C’est magnifiquement réalisé mais comme nombre de jeux du genre, ça peut devenir très vite un bon bordel à l’écran à tenter de cadrer tel ou tel ennemi dans le tel feu d’artifice.

S’il est un point qu’on ne peut guère critiquer c’est la réalisation du jeu. Mis à part des animations des personnages qu’on incarne lorsqu’on joue avec une vue à la troisième personne assez médiocres qui détonnent avec celles des protagonistes vous entourant, l’ensemble visuel et sonore à de quoi ravir tous les fans de la saga. On retrouve les bruitages et certaines séquences devient assez épiques lors qu’on voit vaisseaux, véhicules et personnages virevolter à l’écran avec notre personnage en plein milieu tentant tant bien que mal de survivre. Testé sur la version PS4 Pro, le jeu en 4K adaptatif permet d’apprécier le travail des graphismes dans leur retranscription de tous les éléments classiques à la saga. Evidemment, si vous possédez une Xbox One X ou une grosse configuration PC, vous aurez une réalisation encore un cran au-dessus. Il faut toutefois pas vous en faire. Même sur une PS4 ou une Xbox One standard, l’ambiance du jeu est vraiment réussi. Le gameplay dans l’ensemble ne diffère guère du précédent épisode. J’avoue n’avoir pas beaucoup accroché à l’époque. Sur Star Wars Battlefront II, peut-être avec le temps, je m’y suis fait. Il est vrai que la campagne solo m’a bien servi de didacticiel et d’entraînement avant de me lancer dans le multijoueur.

Au final, malgré des points positifs qui parviendront sans doute à accrocher les fans de la saga et les pousser à continuer, Star Wars Battlefront II fait partie de ces adaptations oubliables sans être pour autant mauvaises. Si la réalisation est de haut vol, son contenu ne parvient pas être proposer quelque chose de cohérent et solide. Si on ajoute à cela, sa structure de progression inutilement complexe, on se retrouve avec un titre qui rate un peu sa cible.

Good

  • Une réalisation haut niveau
  • Un framerate plutôt constant
  • Une bonne transcription de l'ambiance Star Wars

Bad

  • Un système de progression complixifié inutilement
  • Les caisses de butin frustrantes
  • Certains modes multijoueur pas très intéressants
6.5

Correct

Co-fondateur de Playscope, Michel est un des dinosaures de la presse spécialisée informatique et jeux vidéo. Certains diraient même fossile depuis le temps qu’il oeuvre dans cette industrie (1987). Il a survécu à nombre de magazines, d’éditeurs et de sites web.
Côté jeux, il monte ses trois gardiens sur Destiny 2 PS4 ainsi que ses autres sur Xbox One X et PC pour la bonne cause et tourne sur GT Sport.

Average User Rating
7.1
1 vote
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up