Impressions sur la bêta de Marvel’s Avengers

Impressions sur la bêta de Marvel’s Avengers

Ce week-end a permis aux possesseurs de PS4 et PS4 Pro de goûter à la superproduction de cette rentrée à savoir Marvel’s Avengers de l’équipe de Crystal Dynamics à qui on doit notamment les derniers épisodes de la saga Tomb Raider. Alors est-ce qu’il vaut le détour ?

L’intrigue narre les super-héros déchus suite à un évènement catastrophique. Le prologue permet de découvrir le dit évènement qui conduit les Avengers à leur perte. L’intrigue reprend alors quelques années après alors que Miss Marvel alias Kamala Khan tente de retrouver Jarvis et rassembler les Avengers.

Ceux qui se posent encore la question de ce qu’est le jeu vont enfin avoir une idée. Marvel’s Avengers est au beat’em all ce que Destiny est au FPS à savoir un jeu de loot pour faire progresser vos personnages en écumant les missions outre une campagne principale scénarisée. La similitude exceptée pour le genre est telle que les fans de Destiny retrouveront une interface d’inventaire très familière. Sur ce point, je l’ai trouvé moins lisible tout simplement parce que les graphistes ont ajouté divers effets graphiques qui ne facilite pas la lisibilité.

Quid alors du gameplay? Il dépend du personnage que vous incarnez. Toutefois contrairement à Destiny où les trois classes sont relativement similaires – il s’agit d’un FPS après tout – ici, le gameplay peut être bien plus varié. Incarner Black Widow ou Kamala Khan est assez éloigné d’un personnage comme Iron Man. En gros, on peut faire la distinction entre les personnages capables de voler et les autres. Si certains peuvent douter de l’équilibre de chacun des héros, ne vous en faites pas. Les créateurs ont imaginé des « pouvoirs » bien puissants pour les héros qui le sont habituellement moins comme Black Widow, seule humaine normale disponible dans la démo – j’oublie volontairement Iron Man qui a sa fameuse armure. Elle a des capacités bien plus puissantes que dans les films ou la BD.

Comme je vous l’indiquais, il s’agit principalement d’un beat’em all assez classique. Les héros partent avec un nombre de coups qu’on va pouvoir augmenter. Les coups qu’on pourra débloquer sont placés sur des arborescences. C’est assez traditionnel donc dans l’approche. Le gameplay est lorsque vous jouez dans les niveaux de difficulté faibles assez bourrin. Enchaînez les boutons et vous devriez vous en sortir tout en essayant d’éviter un peu les attaques ennemies. Dans les niveaux supérieurs de difficulté, il faudra un peu plus gérer et user à bon escient de votre panoplie de coups et de vos coups spéciaux. Toutefois, j’avoue qu’avec des batailles qui peuvent bien souvent devenir très fouillis entre nombre d’ennemis, les coéquipiers et la tonne d’effets spéciaux à l’écran, vouloir combattre proprement peut s’avérer difficile.

Parallèlement, tel un action/RPG ou un Destiny, vos héros vont au fur et à mesure looter du matériel et des composants qui vont améliorer leur niveau de puissance à ne pas confondre avec leur niveau général qui dépend de l’expérience. Bref, Marvel’s Avengers surfe un peu sur le principe des serviciels avec le concept de missions rejouables à l’infini pour le loot et d’ajouts de nouveaux contenus et de nouveaux héros après la sortie. Toutefois, Square Enix et Crystal Dynamics ont déjà prévenu. Le contenu d’après-sortie du jeu sera gratuit. On pourra alors profiter d’autres super-héros de l’écurie Avengers par la suite pour varier les plaisirs. Le premier confirmé est Hawkeye qui sera disponible sur toutes les versions du jeu. Les possesseurs de PlayStation auront eu droit à un héros exclusif à savoir Spider-Man – on ne sait pas si c’est une exclusivité temporaire ou totale.

Les quelques heures de cette bêta de Marvel’s Avengers m’a laissé un peu sceptique. Non pas que le jeu n’est pas bon. Le gameplay tient la route même si c’est souvent fouillis. C’est assez fun lorsqu’on joue à plusieurs en escouade surtout que certaines missions nécessitent par exemple de tenir plusieurs positions. Mais lors de cette bêta, j’ai rencontré bien des problèmes de matchmaking ou même de parties avec des potes en escouade. Espérons que la version finale aura corrigée tous ces problèmes. Mon scepticisme vient du fait que j’ai un doute sur l’intérêt du jeu sur la longueur. Malgré le nombre de personnages différents équivalents à des classes dans d’autres jeux, j’ai un peu peur que les missions ne se ressemblent de trop. J’ai senti ainsi un côté répétitif. On peut espérer que le jeu final proposera des missions plus variées dans leurs objectifs et dans leurs mécanismes.

Techniquement – j’ai joué sur une PS4 Pro – Marvel’s Avengers est de bon niveau sans être une foudre technique. Crystal Dynamics a fait un boulot plutôt propre mais cela manque, je trouve, de personnalité. A l’instar du gameplay, le rendu du jeu reste classique. Je sais bien qu’il s’agit d’une licence et qu’ils ne peuvent pas faire tout ce qu’ils veulent mais la direction artistique du jeu me semble assez banale. L’animation tient son 30 images/seconde même si on peut déceler des décrochages lorsque trop d’éléments et d’effets sont à l’écran. C’est surtout visible dans le mode 4K. Le jeu propose également un mode performance qui doit baisser la résolution pour favoriser la fluidité. Je n’ai pas testé sur la PS4 de base donc je ne peux pas juger. Au final, cette bêta permet surtout de se faire une idée du gameplay et de la structure du jeu mais pas de son intérêt final. Il faudra attendre sa sortie.

Les possesseurs de Xbox One et de PC pourront y goûter le week-end prochain. Vous pourrez alors vous faire une idée. Je prévois de faire quelques vidéos de ces versions le week-end prochain. Si vous le souhaitez, vous pouvez déjà voir ce que cela donne sur PS4 Pro avec les nombreuses vidéos que je vous propose dans l’article dédié.

Marvel’s Avengers est prévu sur PS4, Xbox One, PC et Stadia pour le 4 septembre 2020. Il bénéficiera d’une mise à jour gratuite au lancement de la PS5 et la XSX. En attendant, voici une énorme galerie d’images tirées de cette bêta sur PS4 Pro.

Co-fondateur de Playscope, Michel est un des dinosaures de la presse spécialisée informatique et jeux vidéo. Certains diraient même fossile depuis le temps qu'il oeuvre dans cette industrie (1987). Il a survécu à nombre de magazines, d'éditeurs et de sites web. Gamer sans être un hardcore, Michel joue à un peu tout même s'il a une préférence pour l'action. Actuellement, il visite l'île de Tsushima ;)

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Sign Up