PlayStation VR

PS VR PS4 PS4 Pro
Follow
7.5

Bon

8.8

User Avg

Un showcase Sony PlayStation maîtrisé placé sous le signe du gameplay

Un showcase Sony PlayStation maîtrisé placé sous le signe du gameplay

Cette année encore, Sony aura finalement fait plus que largement le boulot en présentant ses gros titres à venir dans un format privilégiant le gameplay et en évitant l’autocongratulation maladive émaillée de « it’s truly amazing !!!! » toutes les demi-secondes.

Quelques frayeurs se sont fait sentir cependant au début du showcase. Entre une salle exsangue et particulièrement moche ainsi qu’un son déplorable, on en venait à se demander où était passé le budget conférence pré-E3 de chez Sony :D. Evidemment, tout à été orchestré et ce décorum un brin particulier collait en fait avec celui du début du trailer de The Last of Us Part II qui débutait en plein bal populaire US avec Ellie l’héroïne du titre éponyme de chez Naughty Dog. Ellie qui se retrouve d’ailleurs rapidement bien loin de cette ambiance un brin particulière (on vous laisse découvrir cela dans le trailer) pour finalement revenir à l’essentiel avec une phase de gameplay tout ce qu’il y a de plus… The Last of Us. Les âmes sensibles seront priées comme de coutume de s’abstenir, The Last of Us Part II ne faisant clairement pas dans la dentelle. Le jeu de survie un rien trash, il faut aimer et cette suite semble faire dans la surenchère de tripes à l’air et de moments trashs. Bien que trop fluide dans l’enchaînement des situations pour être honnête et goupillé de bout en bout de manière si dynamique, la séquence démo présentée nous laisse tout de même entrevoir des mécaniques toujours aussi bien ficelées, une ambiance post-apocalyptique glauque à souhait et un soft techniquement de haut vol et parfaitement optimisé PlayStation 4 Pro. Aucune date de sortie n’a en revanche été annoncée pour l’instant.

Le temps de faire transiter le public du décorum The Last of Us II dans la salle principale où la conférence s’est finalement déroulée, le show se poursuit avec une brève annonce concernant l’arrivée de maps éponymes revisités de Call of Duty Black Ops I et II dans Call of Duty Black Ops IV. Le troisième épisode est d’ailleurs rendu disponible illico gratuitement pour les abonnés PlayStation Plus pour une durée limitée toutefois (offre valable jusqu’au 11 juillet prochain 17h).

S’enchaînent alors à la vitesse de l’éclair quelques trailers confirmant en vrac du Tetris Effect de Testuya Mizuguchi (Rez) avec son mode PlayStation VR, Days Gone le zombie game de Sony – qui semble avoir passablement été mis au placard, Twin Mirror édité par Bandai Namco et dans la veine des titres Dontnod ainsi que quelques titres PlayStation VR supplémentaires comme Ghost Giant ou le trip musical Beat Saber.

Il est alors temps de revenir aux gros titres et notamment de se délecter d’un petit moment musical typique avec un joueur de flûte japonaise en guise d’introduction à la présentation tout en gameplay de Ghost of Tsushima. Simplement annoncé de manière énigmatique l’année dernière et mis en chantier par le studio US de Sucker Punch, à qu’il l’on doit la série des Infamous, le soft donnait déjà particulièrement envie avec son ambiance Japon féodal en pleine invasion Mongol et sa direction artistique qui semblait déjà au poil. Confirmation aura été faite durant ce showcase Sony E3 2018. Les environnements que l’on nous sert ici sont juste somptueux et la technique réellement irréprochable pour ce que l’on en a vu. En l’état, les combats semblent manquer légèrement d’impact mais l’ensemble demeure furieusement alléchant, avec une direction artistique sublime. Là encore, il faudra patienter pour avoir une date de sortie pour ce Ghost of Tsushima que vos serviteurs attendent avec une certaine envie !

Décidément toujours aussi prolixe en termes de qualité, ce showcase nous jette en pâture le nouveau Remedy (Alan Wake, Max Payne). Intitulé Control, le soft pose une identité assez forte avec un univers fait de distorsions d’environnement en tout genre, de bullet-time si cher au développeur, d’ambiance mystérieuse et de gunfights furieux. Une fois de plus, il n’y a pas de date de sortie à se mettre sous la dent, mais gardons à l’esprit qu’il reste la Gamescom ainsi que le prochain PlayStation Experience pour éventuellement en savoir plus.

Cet E3 étant placé sous le signe des conférences denses en jeux et un peu moins en blabla inutile, c’est de manière toujours aussi tranquille que Sony balance à la figure des joueurs le premier trailer de Resident Evil 2, le remake réalisé à base du moteur de Resident Evil 7 par un Capcom très en forme. C’est ultra « creepy », gore, violent, malsain et sans concession. En clair, ça n’a plus grand-chose à voir avec l’épisode originel mais les développeurs, à tort ou à raison, sont tout de même restés sur une vue à la troisième personne plutôt qu’un trip en vue FPS comme le dernier épisode en date. Pour ne rien gâcher, Capcom nous fait l’insigne honneur de nous donner une date de sortie : le 25 janvier 2019. Les fans apprécieront.

Il fallait bien un petit moment de moins bien pour ce showcase et celui-ci aura été matérialisé par Trover Saves the Universe dans la veine de la série Rick & Morty. Complètement barré, avec un style graphique bien à lui, le titre mélangera plateforme, action, aventure, le tout jouable sur PS VR ou de manière plus classique, sans motion sickness. Les fans de ce genre d’univers peuvent d’ores et déjà prendre rendez-vous pour début 2019.

Sans transition, il fallait bien le moment Kingdom Hearts III de ce showcase. Le titre de Square Enix aura décidément mangé à tous les râteliers depuis le début des conférences pré-E3. En guise de petit plus habituel, c’est cette fois-ci l’univers de Pirates des Caraïbes qui aura été mis en exergue. Sortie prévue le 29 janvier 2019 si vous ne l’aviez pas encore noté ! Une édition spéciale disponible en exclu PlayStation 4 proposera d’ailleurs un pack complet contenant Kingdom Hearts HD 1.5 + 2.5 ReMIX, Kingdom Hearts 2.8 Final Chapter Prologue et bien sûr Kingdom Hearts III. Une PlayStation 4 Pro collector à l’effigie du titre sera également proposée à la vente.

On l’attendait de pied ferme et Death Stranding, le nouveau petit protégé de Hideo Kojima a enfin daigné nous montrer ce qui semblait être du gameplay. Visuellement prometteur (nous n’avions vu à ce jour que des cinématiques in-engine), le titre semble jouer énormément sur la verticalité avec pas mal de phases de grimpettes ainsi que sur la variété de ses environnements. La pluie qui fait vieillir de manière accélérée, l’un des éléments centraux de cette nouvelle licence était toujours de la partie au même titre que les êtres éthérés noirâtres, le fameux fœtus si précieux au héros ou encore le troisième bras cybernétique assez mystérieux qui semble pouvoir repousser et rendre visibles les êtres erratiques en étant alimenté par la capsule du fœtus… Comme toujours avec Hideo Kojima, on en apprend peu, de nouvelles questions se posent tout en laissant les précédentes sans véritables réponses. Deux personnages féminins font leur apparition dans ce nouveau trailer, dont un campé par Léa Seydoux (actrice française apparue notamment dans 007 Spectre) qui vient épauler Norman Reedus dans ses péripéties qui conservent pour l’heure tout leur mystère.

Afin de faire respirer les fans du roi de la manipulation par trailer interposé qu’est Kojima San, le show lâche une vidéo éclair de Nioh 2 édité par Koei Tecmo et développé par le studio Team Ninja. Les fans du premier opus qui auront survécu à la difficulté indécente du soft seront ravis d’apprendre qu’une suite est en chantier. Notons que le Japon féodal a quelque peu le vent en poupe avec des titres comme celui-ci mais également Ghost of Tsushima ou bien Sekiro Shadows Die Twice. Cela change du post-appo’ et des zombies me direz-vous…

D’ailleurs, en parlant de FromSoftware, une autre nouvelle licence a été dévoilée durant cette conférence PlayStation : Déraciné. Sous ce titre francisant se cache un soft dédié PlayStation VR assez énigmatique dont on ne sait véritablement pas grand-chose pour l’heure. À surveiller de près par les possesseurs du casque VR de Sony.

Et quoi de mieux pour terminer ce showcase bien dense par du gameplay de Spider-Man développé par Insomniac Games ? Calé pour le 7 septembre 2018, Spider-Man est bien évidemment ici en terrain conquis, chronique d’un succès annoncé. Pour le coup, si l’ensemble est toujours aussi dynamique et que visuellement parlant la qualité est bien au rendez-vous, il faudra voir sur la durée si ce gros blockbuster tient la route et ne vient pas flirter trop rapidement avec les terribles maîtresses que sont lassitude et répétitivité !

Que dire pour conclure si ce n’est qu’une fois encore Sony a su tirer son épingle du jeu en présentant du gameplay dans un format de showcase maîtrisé et bien pensé, sans afficher le moindre soupçon de complexe de supériorité comme on aurait pu le craindre à la vue se la position dominante de la PlayStation 4 sur le marché. La firme semble finalement avoir appris de ses erreurs passées afin de se concentrer sur deux points essentiels : le jeu et les exclusivités. On regrettera comme pour d’autres le manque de détails sur certains titres, notamment sur les nouvelles licences présentées et surtout le manque cruel de dates de sortie. Néanmoins, il sera bon de noter que l’E3 n’est plus l’évènement unique et majeur qu’il était par le passé et que les événements vidéoludiques que sont la Gamescom et les events propres à chacun sont désormais le théâtre d’annonces clés.

Gamer depuis presque 30 ans, sa passion pour le jeu vidéo demeure pourtant intacte. Touche à tout et ouvert, il a néanmoins toujours un faible pour l'univers de Nintendo, entre nostalgie des glorieuses années passées et marasme des dernières générations !

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Sign Up