Xbox fait son Tokyo Game Show Online

Bien éloigné de son postulat de base, à savoir donner accès au public nippon (et étranger) au jeux typiquement japonais, le Tokyo Game Show a débuté, en ligne uniquement. Microsoft et Xbox ouvrant le bal de cette version en ligne, pandémie oblige.

N’attendez donc pas de news fracassantes. Il était question ici de présenter ce qui l’a déjà été en occident. On retiendra principalement le “soutien” des éditeurs tels que Capcom au Game Pass Ultimate. Le service Cloud Gaming de Microsoft débarquant début 2021 avec plus d’une centaine de titres disponibles.

Du côté next-gen les Xbox Series X et S seront disponibles le 10 novembre comme partout ailleurs, avec une baisse de prix (oui) pour la Xbox Series S avant même sa sortie. La raison principale de ce changement étant de caler son tarif sur les standards japonais. Soit 29 980 ¥ au lieu des 32 980 ¥ prévus initialement pour cette Xbox Series S. La Xbox Series X coûtera quant à elle 49 980 ¥, au pays du soleil levant.

Côté jeux, rien de nouveau donc, avec un survol de Flitgh Simulator sur PC dont Michel vous parle plus en détail ici. Une célébration de Mincecraft au Japon, du Resident Evil VIII ou (VILLAGE pour les puristes) chez Capcom ou encore Bright Memory v1.0, le fameux FPS dynamique et bien léché techniquement, pour un titre enfanté par un seul développeur chinois. En vrac, Balan Wonderworld chez Square Enix, Samurai Spirits pour SNK (le reboot) et Pragmata de chez Capcom pour 2022, c’est loin) étaient également de la partie.