DJI annonce son drone DJI Mavic 3

DJI annonce son drone DJI Mavic 3

Décidément le constructeur DJI est fort occupé ces derniers temps. Après le DJI Ronin 4D, le DJI Action 2 ou encore le DJI Mic, voici donc l’arrivée tant attendu par nombre de pilotes et de vidéastes à travers le monde de leur tout dernier drone/caméra, le DJI Mavic 3.

Si pour beaucoup la gamme de drones Mini ou Air de DJI suffit, celles et ceux qui cherchaient un drone avec une qualité d’image digne des professionnels sans devoir taper dans la gamme Inspire du constructeur, n’avaient plus trop de solution. Le précédent Mavic 2 date déjà du printemps 2018. Autant dire que son successeur était attendu.

DJI a donc mis plus de 3 ans pour concevoir ce DJI Mavic 3 qui rebat les cartes des drones pour vidéastes, semi-professionnels et même professionnels. La grande nouveauté est évidemment la partie nacelle caméra. Elle ne contient pas une mais deux caméras. La caméra principale a été conçu par la célèbre marque Hasselblad avec un capteur CMOS 4/3 F/2.8 à F/11, 12,8 stops de plage dynamique, une distance focale équivalente à un 24 mm, une gamme ISO de 100 à 6400 et un zoom hybride 28X. Avec celle-ci, les futurs pilotes pourront tourner des vidéos jusqu’en 5,1K à 50 images/seconde ou 4K à 120 images/seconde et même du 1080p à 200 images/seconde. Il sera également possible de prendre des photos de 20 mégapixels. La seconde caméra possède un capteur CMOS de 1/2 pouce avec un objectif téléphoto équivalent à 162 mm avec une ouverture F/4,4. Celle-ci permet des vidéos en 4K et 1080p 30 images/seconde. Cette seconde caméra est donc idéale pour prendre des sujets à longue distance. 

S’il est possible des prises de vue en D-LOG 10-bit, le DJI Mavic 3 intègre la technologie Hasselblad Natural Colour Solution pour des couleurs vives et naturelles sans devoir passer par la post-production. Côté codecs, on aura droit aux désormais traditionnels H264 et H265 (alias HEVC) sur des cartes SDXC ou SD UHS-I d’une capacité maximale de 2 To. Le modèle DJI Mavic 3 Cine permet de plus l’enregistrement au format Apple ProRes 422HQ sur le SSD interne du drone de 1 To, SSD non disponible sur le modèle standard.

Côté drone, le DJI Mavic 3 bénéficie de nombreuses améliorations par rapport à son prédécesseur. Le système APAS 5.0 grâce à ses 8 capteurs permet de détecter l’environnement du drone pour éviter les obstacles ou planifier des itinéraires de vol. L’ActiveTrack permettra au drone de suivre un sujet quel que soit l’environnement. Cette fonction sera toutefois disponible qu’avec une mise à jour du drone en janvier 2022. L’autonomie va bénéficier d’un sacré boost puisqu’on pourra voler jusqu’à 46 minutes de quoi pouvoir tourner sans trop de stress. D’ailleurs, le système de Return To Home (retour à la maison) a également été amélioré. Il est ainsi capable d’optimiser l’itinéraire de retour. Pour une bonne transmission avec la radio-commande DJI RC-N1, le drone est doté du système DJI O3+ d’une portée maximale de 15 kms. Le retour vidéo peut atteindre le 1080p60.

Ce DJI Mavic 3 est proposé en trois versions :

  • La version Standard DJI Mavic 3 est vendue au prix de 2.099 EUR et inclut : le drone Mavic 3, une batterie de vol intelligente, une radiocommande RC-N1, 3 câbles RC-N1, un chargeur de batterie, une protection de rangement, 3 paires d’hélices, et d’autres éléments essentiels.
  • Le Bundle Mavic 3 Fly More est vendu au prix de 2.799 EUR et inclut : le drone Mavic 3, 3 batteries de vol intelligentes, une radiocommande RC-N1, 3 câbles RC, un chargeur de batterie, une station de recharge de batteries, une protection de rangement, six paires d’hélices, un jeu de filtres ND (ND4/8/16/32), un sac de transport convertible, et d’autres éléments essentiels.
  • Le Bundle DJI Mavic 3 Cine Premium est vendu au prix de 4.799 EUR et inclut un SSD 1 To intégré, et prend en charge l’enregistrement vidéo Apple ProRes 422 HQ. Le bundle Mavic 3 Cine Premium comporte aussi plus d’éléments comme : un drone Mavic 3 Cine, trois batteries de vol intelligentes, une radiocommande DJI RC Pro, un chargeur de batterie, une station de recharge de batteries, une protection de stockage, six paires d’hélices, un jeu de filtres ND (ND4/8/16/32), un sac de transport convertible, un câble de données grande vitesse 10 Gb/s, et d’autres éléments essentiels.

Ce DJI Mavic 3 est fort séduisant pour qui a déjà piloté des drones et veulent monter en gamme et en qualité d’image. Il ne se destine donc pas aux novices qui devraient plutôt s’orienter sur les modèles d’entrée de gamme chez DJI comme le DJI Air 2S ou le DJI Mini 2. On pourrait presque faire l’analogie de ce drone avec les appareils photo hybrides. On peut dire que ce DJI Mavic 3 est aux drones ce qu’est un appareil photo hybride comme le Sony Alpha7IV récemment annoncé à savoir d’une qualité quasi-professionnelle avec un tarif acceptable pour un certain public mais sans doute éloigné des budgets et des usages d’amateurs et encore plus de débutants.

Co-fondateur de Playscope, Michel est un des dinosaures de la presse spécialisée informatique et jeux vidéo. Certains diraient même fossile depuis le temps qu'il oeuvre dans cette industrie (1987). Il a survécu à nombre de magazines, d'éditeurs et de sites web. Gamer sans être un hardcore, Michel joue à un peu tout même s'il a une préférence pour l'action.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Sign Up