Plus de 120 jeux et applications compatibles avec le Nvidia DLSS

Plus de 120 jeux et applications compatibles avec le Nvidia DLSS

Le Saint Graal de la résolution native semble battre de l’aile ces derniers temps. Il est vrai qu’entre les résolutions dynamiques et les techniques de reconstruction d’image en temps réel, l’impact sur la performance des jeux est incontestable.

Oui, les puristes vont râler sur le fait que ces techniques n’offrent pas la résolution native mais franchement, dans le feu de l’action, je défie quiconque de voir la différence. Et au final, ce qui prime c’est le gameplay fortement lié à la performance d’un jeu et donc à son framerate. Les consoles utilisent depuis un moment les résolutions dynamiques qui modifient la résolution du jeu en temps réel en fonction de la complexité de la chaîne pour favoriser le framerate. Sur PlayStation, certains utilisent le checkerboarding pour un système de rendu plutôt convaincant qu’on voit pas mal sur les titres de Sony par exemple.

Sur PC, c’est Nvidia qui a lancé une technologie différente reposant sur la puissance de ses cartes graphiques RTX, le DLSS. Contrairement aux autres techniques, le DLSS use de l’intelligence artificielle pour reconstruire l’image à une résolution plus élevée alors que le jeu est rendu à une résolution inférieure. Résultat, les jeux sont moins gourmands en GPU et CPU et donc peuvent tourner à des framerates plus élevés. L’impact sur la qualité des jeux est conséquente puisque les jeux offrent une fluidité bien supérieure pour une variation graphique bien souvent imperceptible par rapport à la résolution native.

Si Nvidia a peiné pendant des mois à convaincre les développeurs de l’intérêt de son DLSS – nécessitant une carte graphique RTX tout de même – l’impact sur la qualité et le confort de jeu semble les avoir convaincu. De plus en plus de titres tapent donc désormais sur le DLSS. Nvidia en annonce des nouveaux dès à présent et dans les prochains jours.

Les jeux concernés sont :

Vous pouvez jeter un coup d’oeil sur les gains de performance sur certains de ces titres via les diagrammes ci-dessous. Substantiels n’est-ce pas?

Co-fondateur de Playscope, Michel est un des dinosaures de la presse spécialisée informatique et jeux vidéo. Certains diraient même fossile depuis le temps qu'il oeuvre dans cette industrie (1987). Il a survécu à nombre de magazines, d'éditeurs et de sites web. Gamer sans être un hardcore, Michel joue à un peu tout même s'il a une préférence pour l'action.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Sign Up