Sony annonce son nouvel appareil photo très haut de gamme, le Sony Alpha 1

Sony annonce son nouvel appareil photo très haut de gamme, le Sony Alpha 1

Sony avait teasé il y a quelques temps sur une nouvelle annonce qui concernait sa branche appareil photo. Le constructeur nippon l’a enfin dévoilé il y a quelques heures. Même si cela ne correspond pas trop à ce qu’on vous présente habituellement, le Sony Alpha 1 est un sacré joujou surtout pour les photographes.

Bon autant vous le dire direct. A 7300€ (boîtier nu) prix prévu pour son lancement en mars prochain, le Sony Alpha 1 joue dans une cour très petite des appareils photos professionnels. Même si je vous évoque habituellement du matériel plus accessible pour celles et ceux qui veulent se lancer dans la création de contenus avec des budgets acceptables, j’avais envie de vous parler de cet Alpha 1 qui laisse entrevoir ce que sera la norme dans quelques années au niveau vlogger et plus large public.

Sous son boîtier qui rappelle évidemment tous les modèles de la gamme Alpha, on retrouve un capteur Exmor RS CMOS de 50,1 megapixels et un processeur BIONZ XR pour le traitement des images. Ce dernier est annoncé comme huit fois plus puissant que son prédécesseur le BIONZ X. Autant vous dire qu’il va être mis à contribution compte tenu de certaines des capacités de l’Alpha 1. Ainsi, les photographes vont adorer la possibilité de prendre en rafale de 30 images de 50 megapixels avec un autofocus ultra-rapide – la grande force des Sony d’ailleurs. L’autofocus et l’auto-exposition sont traités jusqu’à 120 fois par seconde (deux fois plus vite que sur le précédent modèle haut de gamme, l’Alpha 9II). Ces capacités restent de rigueur même lors des prises de vue en rafale à 30 images/seconde. Autant dire que les photographes sportifs devraient avoir un travail grandement facilité pour réussir à capturer l’instant magique. L’auto-focus est également capable de suivre avec précision les yeux des humains et des animaux en temps réel. Sony y ajoute le suivi du regard des oiseaux. Les ornithologues vont adorer.

La prédominance d’une utilisation destinée pour la photographie se retrouve aussi sur le viseur électronique intégré par Sony. Il s’agit ainsi d’un petit écran OLED d’environ 9,44 millions de pixels avec un taux de rafraichissement de 240 images/seconde. Les photographes vont donc pouvoir apprécier une plus grande précision de ce qu’ils voient à travers ce viseur. De même, ils vont apprécier le fonctionnement silencieux de l’Alpha 1 permettant ainsi de s’en servir dans des conditions habituelles interdites.

Pour l’image, l’Alpha 1 propose une plage dynamique à 15 stops. Les professionnels comme les amateurs éclairés vont pouvoir soigner leurs prises de vue et capturer tous les détails face à la caméra pour les traiter correctement en post-prod si nécessaire. La grande force des appareils Sony réside dans la sensibilité de leurs capteurs. L’Alpha 1 ne déroge pas à la règle puisqu’il propose une sensibilité ISO allant de 100 à 32000 (étendu de 50 à 102400 pour les photos). La prise de vue en faible luminosité ne devrait donc pas être trop problématique.

Côté vidéo, la Sony Alpha 1 est le premier de la gamme à proposer le 8K à 30 images/seconde en 10bit 4:2:0 ou le 4K jusqu’à 120 images/seconde en 10bit 4:2:2. Pour ceux qui veulent une image la plus fidèle possible, le port HDMI de l’Alpha 1 peut sortir une image 16 bit RAW si vous avez un enregistreur externe capable. L’appareil bénéficie aussi d’un stabilisateur 5 axes intégré. Un mode actif est également disponible à l’instar de ce qu’on trouve sur d’autres modèles Sony. Evidemment, il profite du processeur plus puissant pour un meilleur traitement. Il faudra voir à l’usage mais ce type de stabilisation ne fait généralement pas le poids face aux résultats obtenus grâce à des gimbals. Cela peut toutefois dépanner. L’aspect traitement d’image vidéo reste assez clasique avec la gestion des S-Log et autres réglages colorimétriques de la marque inspirés par d’autres appareils de la marque. Avec de telles capacités, Sony annonce que le boîtier et sa structure ont été étudié pour bien dissiper la chaleur induite par son fonctionnement. Il faudra voir à l’usage si l’Alpha 1 ne tombe pas dans le travers de la Canon R5 et sa surchauffe que le constructeur a tenté de régler via des mises à jour. Sony assure qu’il sera possible de filmer du 8K 30fps continuellement pendant environ 30 minutes. La question est de savoir si on peut reprendre l’enregistrement immédiatement après où s’il faut attendre que l’appareil refroidisse.

L’interface de l’appareil est tactile sur l’écran 3 pouces de 1,44 millions de pixels. L’interface semble similaire au récent Alpha 7SIII bien plus pratique que l’ancien qu’on retrouve dans la majorité des autres modèles de la marque. Facile à configurer à sa guise et plus ergonomique, cette interface devrait faciliter l’utilisation de l’Alpha 1. Dommage que Sony n’intègre pas cette interface à ses modèles plus grand public. Il est à noter, et c’est sur ce point où on perçoit la véritable cible de l’Alpha 1, que l’écran semble inclinable mais pas pivotable en mode selfie comme sur l’Alpha7C. Les vloggers et Youtubers fortunés vont avoir quelques problèmes pour leurs tournages. D’un autre côté, il me semble tout de même qu’un tel appareil est overkill pour la majorité des créateurs de contenus. 😉

Le stockage est assuré par les deux emplacements CFexpress Type A mais on peut utiliser des cartes SDXC/HC UHS-I et UHS-II. Pour la connectique, l’Alpha 1 présente un port HDMI normal, un port USB-C 10Gbps pour le transfert des images vers un ordinateur par exemple – il peut servir aussi à l’alimentation et même un port GigaEthernet. Sony a conçu l’Alpha 1 vraiment en pensant aux professionnels de l’image ayant besoin d’envoyer rapidement et facilement leurs créations à des clients d’où la connectique choisie un brin atypique (le GigaEthernet sur un appareil c’est plutôt rare). De même, l’Alpha 1 intègre du WiFi5 rapide pour pouvoir transférer rapidement sur des FTP.

Bref, Sony va lancer un appareil photo qui pourrait bien intéresser nombre de professionnels de la photographie. Pour les vidéastes, il me semble qu’il y a d’autres solutions plus adaptées à leurs usages comme l’Alpha 7SIII ou carrément des modèles comme le Sony FX6 au prix relativement similaire à cet Alpha 1 mais avec un form factor de caméra vidéo professionnelle. Quant à ceux qui ont des budgets bien plus serrés, je pense toujours que les ZV-1 et l’Alpha 7C de Sony sont d’excellentes solutions pour bien débuter et tenir sur la durée un bon moment en tant que youtuber.

Co-fondateur de Playscope, Michel est un des dinosaures de la presse spécialisée informatique et jeux vidéo. Certains diraient même fossile depuis le temps qu'il oeuvre dans cette industrie (1987). Il a survécu à nombre de magazines, d'éditeurs et de sites web. Gamer sans être un hardcore, Michel joue à un peu tout même s'il a une préférence pour l'action.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Sign Up