A quoi ressemble une PS5 démontée et ce qu’on peut en apprendre ?

A quoi ressemble une PS5 démontée et ce qu’on peut en apprendre ?

Avant même que les iFixIt et autres spécialistes du démontage ne le fasse, Sony propose (cf. vidéo ci-dessous) une vidéo montrant les entrailles de la PlayStation 5 (version avec lecteur). Pour les curieux, c’est impressionnant 🙂

Premier point qui confirme tout ce qu’on pouvait supposer, la PS5 est IMMENSE. A moins que le présentateur ne soit un nain, la PS5 est vraiment le mastodonte qu’on supposait. A côté, toutes les autres consoles vont faire riquiqui. 🙂

La vidéo montre comment démonter la console – même si cela est fortement déconseillé. Et honnêtement, il n’y a pas de raison pour la très grande majorité des joueurs. Comme supposé, le SSD interne est soudé à la carte mère. Toutefois, Sony a prévu un port d’extension assez simple d’accès (retirer les coques blanches clipsées et un cache) au format M.2 compatible PCI 4.0. Cela est donc un format standard. Il faudra toutefois s’assurer que les SSD M.2 seront compatibles car nécessiteront d’avoir des vitesses très élevées. En gros, il faudra des SSD offrant plus de 5,5Go/s de débit. Samsung a récemment annoncé son SSD 980 Pro à 7Go/s. Ce serait un bon candidat. Pour le moment, il faudra donc opter pour les modèles haut de gamme qui vont coûter un bras – les 250€/To semblent être le prix pour cette fin d’année – mais qui ne manqueront pas de baisser de prix au fil des mois. Sony a donc opté pour un standard alors que Microsoft a opté pour des cartes d’extension au format propriétaire donc avec des tarifs qui risquent de ne pas baisser aussi vite.

A noter qu’on ne peut pas comparer les SSD utilisés par Sony et par Microsoft sur ses XSS et XSX. Sur les consoles de Microsoft, les SSD vont deux fois moins vite et sont donc moins chers. Sony a opté pour le top, cher actuellement mais standard et donc baissera de prix assez rapidement.

L’emplacement M.2 semble avoir été étudié par Sony avec une certaine profondeur. Celle-ci pourrait s’avérer nécessaire car pour que des SSD M.2 atteignent les vitesses requises par la PS5, il faudra certainement des modèles avec des dissipateurs thermiques intégrés ou installer un système de dissipation – les SSD chauffant énormément si vous ne le saviez pas. A noter, sur la vidéo que l’emplacement de ce port d’extension laisse à penser que le ventilateur expulsera l’air intérieur en passant par cette zone. On checkera cela de visu lorsqu’on aura la console.

Autre détail qui a son importance. Sony a mis en place deux collecteurs de poussière. Ces derniers sont visibles par deux trous. On pourra alors utiliser un simple aspirateur pour aspirer la poussière collectée. Je pense toutefois qu’un bon dépoussiérant sera à utiliser de temps à autre sur le reste des composants notamment le ventilateur 😉

L’autre point impressionnant est la taille du dissipateur de chaleur pour tous les composants. La grande majorité du poids de la console doit reposer sur ce dissipateur immense 🙂 

Le lecteur Blu-Ray semble assez facile à retirer d’un bloc. Cela pourrait faciliter son remplacement pour peu que des pièces détachées soient disponibles. A voir toutefois s’il n’y pas encore des histoires de protection et donc l’impossibilité de mettre n’importe quel lecteur à la place.

Côté connectiques, on le savait déjà mais Sony confirme donc 2 ports USB-A SuperSpeed à 10Gb/s soit 1,25Go/s à l’arrière, un port USB-C SuperSpeed 10Gb/s et un port USB-A HiSpeed en façade. Le port HiSpeed est suffisant pour tout ce qui est de brancher des accessoires comme un pad, un hub ou encore les boitiers de casques son. Pour étendre les capacités de la console avec des disques externes, il faudra plutôt les brancher sur les ports 10Gb/s. Sur ce point, il est plus que probable que la PS5 sera capable de lire directement vos disques externes actuels de la PS4 (enfin je l’espère car dans le cas contraire cela serait stupide).

La configuration possible serait donc d’opter soit pour un SSD M2 interne pour étendre les capacités de stockage et de jeu next gen soit un SSD externe bien moins coûteux pour stocker vos jeux afin de les transvaser vers l’interne lorsque vous souhaitez y jouer. C’est un brin laborieux mais la vitesse de transfert devrait permettre de faire cela en quelques minutes.

Pour jouer à vos jeux PS4, vous pouvez tout simplement jouer avec un disque dur externe mécanique. Transvaser le jeu PS4 sur un SSD externe ou interne serait un plus mais le gain ne serait sans doute pas énorme puisque les titres n’étaient pas optimisés pour les SSD.

Sony a maintenu le port Ethernet mais par contre pas de port optique. Dommage donc pour ceux qui ont des home cinema. Il faudra passer par des amplis acceptant le HDMI.

Vivement le 19 novembre pour voir cela – quoiqu’avec de la chance, je vous parlerais de la console un peu avant 😉

Co-fondateur de Playscope, Michel est un des dinosaures de la presse spécialisée informatique et jeux vidéo. Certains diraient même fossile depuis le temps qu'il oeuvre dans cette industrie (1987). Il a survécu à nombre de magazines, d'éditeurs et de sites web. Gamer sans être un hardcore, Michel joue à un peu tout même s'il a une préférence pour l'action. Actuellement, il visite l'île de Tsushima ;)

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Sign Up