ATEM Mini Pro – Un mélangeur vidéo conçu pour les streamers et plus encore

Tests

Dans le domaine de la vidéo, Blackmagic Design s'est fait un nom en l'espace de quelques années avec des caméras, des systèmes de capture et bien d'autres appareils professionnels. Avec l'ATEM Mini Pro, le constructeur s'attaque à un usage de plus en plus répandu de nos jours - le livestreaming - et ouvre la voie de la production de haute qualité accessible à tous.

A Playscope, nous sommes dans la production vidéo depuis des décennies par nécessité – afin de proposer des vidéos de jeux et des reportages – et avons testé et utilisé nombre de systèmes notamment de capture vidéo. Ces systèmes de capture sont à la base même de tout streamer puisqu’ils permettent de capturer à la volée la vidéo provenant d’une source et l’envoyer dans l’ordinateur afin que ce dernier puisse l’enregistrer et/ou le diffuser en direct sur un réseau social vidéo comme Twitch, Youtube ou Facebook.

Dans ce domaine nombre de streamers ont opté pour un logiciel gratuit comme OBS permettant d’accepter divers systèmes de capture (Elgato, Avermedia, Blackmagic, etc.) ainsi que des webcams. Dans leur grande majorité, les streamers branchent leur source jeu (un ordinateur ou une console) et une webcam pour faire face à leur audience en incrustation. Il est possible de jouer et streamer avec le même PC ou Mac laissant ainsi le système de capture libre pour par exemple brancher une caméra ou une autre source. Toutefois dans ce cas là, vous avez intérêt à avoir une configuration PC ou Mac assez puissant pour le faire. L’ordinateur doit en effet non seulement faire tourner le jeu correctement avec fluidité pour un bon plaisir de jeu mais en plus compresser et envoyer à la volée le signal vidéo à un service comme Youtube ou Twitch. De ce fait, pour éviter tout problème nombre de streamers utilisent en fait 2 PC, un pour jouer et l’autre pour streamer. Pour les joueurs sur console, outre la possibilité de streamer directement de l’interface de la PS4 ou Xbox One mais sans grande possibilité de personnalisation, l’ordinateur devient alors un simple centre de streaming.

Alors à quoi peut bien servir l’ATEM Mini Pro (et son petit frère l’ATEM Mini). Tous deux sont des mélangeurs vidéo. Ils permettent de basculer entre plusieurs sources vidéos à la volée et d’avoir un bon contrôle sur votre diffusion multi-caméras/multi-sources grâce à de simples pressions sur des touches. C’est ainsi le même principe à plus petite échelle de ce que font les chaînes TV par exemple ou lors de livestreams de conférences. Un réalisateur est à la régie et bascule via un mélangeur entre les différentes caméras pour montrer le contenu avec un minimum de mise en scène. Ce principe peut donc s’appliquer à un streamer mais il fallait un appareil plus compact et moins complexe. 

C’est dans cet optique que Blackmagic Design a créé son ATEM Mini et la version Pro que je teste ici. Ce sont des versions conçues pour un usage plus grand public à des prix bien plus accessibles que leur gamme professionnelle. Les deux modèles permettent ainsi de relier 4 sources vidéos et de basculer de l’un à l’autre de manière instantée via les différentes touches disponibles. On peut également y adjoindre nombre d’effets et même aller plus loin grâce à la partie logicielle.

Diffusez tout ce que vous voulez

L’ATEM Mini Pro a été étudié pour les streamers qui veulent enrichir leur production. Pour beaucoup, un simple webcam et un boitier de capture vidéo pourrait suffire couplé à un logiciel comme OBS. Toutefois, si vous voulez aller plus loin, l’ATEM Mini Pro semble cocher tous les besoins d’un streamer. Vous pourrez alors vous lancer dans la production multicaméra/multisource avec facilité après un petit temps d’adaptation – personnellement j’ai trouvé ce temps nettement moins long que d’apprendre à utiliser un logiciel comme OBS correctement.

L’ATEM Mini Pro se présente sous la forme d’un boîtier assez lourd et donc bien stable avec l’usage de plastique de qualité pour une sensation générale de robustesse et de solidité. Il comprend divers connecteurs : 4 entrées HDMI, 1 sortie HDMI, deux entrées audio mini-jack, un port Ethernet, un port USB-C et un port d’alimentation. Sur le dessus, vous avez droit à diverses touches plutôt agréables permettant par exemple de basculer entre les 4 sources possibles, de choisir des effets de transition, régler le volume sonore de chaque source et bien plus encore. Ces touches s’illuminent pour notifier de leur état ce qui améliore énormément leur lisibilité. Leur taille permet à tout streamer d’utiliser l’ATEM Mini Pro pendant les directs sans problème et ainsi être le présentateur et le réalisateur du show simultanément. Dans le cas de productions plus importantes, ce rôle peut être confié à une tierce personne qui pourra jouer le rôle de réalisateur du show. L’ATEM Mini Pro est vraiment bien conçu à tel point que j’ai réussi à utiliser la majorité des fonctions sans lire le manuel. Je n’ai pris le manuel que pour vérifier si je n’avais rien raté 🙂 notamment sur l’aspect logiciel (cf. plus bas).

L’ATEM Mini Pro permet deux moyens de diffusion avec une résolution maximale de 1080p 60 images/seconde. Vous pouvez le relier sur votre ordinateur via le port USB-C 3.1 Gen 1 intégré. Il sera alors reconnu par votre PC ou Mac comme une webcam. Dès lors, que ce soit pour une vidéoconférence via Skype ou Zoom ou un livestream via Youtube ou Twitch, votre ordinateur enverra en direct ce que l’ATEM Mini Pro diffusera pendant que vous le pilotez en temps réel. Si vous utilisez des logiciels comme OBS, vous pourrez même enrichir la diffusion avec d’autres contenus provenant de votre ordinateur.

Le second moyen de diffusion permet de profiter de la connexion directe de l’ATEM Mini Pro à votre réseau interne via le port Ethernet à relier sur votre box internet ou sur votre ordinateur. Grâce à quelques réglages comme la récupération de la clé de diffusion de votre réseau social vidéo, vous pourrez alors lancer le stream directement de l’ATEM Mini Pro. Dans ce cas, le stream n’utilisera pas de ressource particulière de votre ordinateur mis à part l’accès internet. Nul besoin également d’utiliser un logiciel comme OBS. Autre avantage de cette technique unique à l’ATEM Mini Pro, vous pourrez enregistrer votre direct sur un disque dur que vous aurez préalablement branché sur le port USB-C 3.1 Gen 1 – cette fonction n’est pas disponible sur l’ATEM Mini standard. Vous aurez ainsi une sauvegarde de votre diffusion pour vos archives ou pour l’uploader sur d’autres services pour de la rediffusion.

Une des fonctionnalités que j’ai adoré est le multiview disponible sur l’ATEM Mini Pro mais absent sur la version standard. Celle-ci permet d’avoir un écran montrant toutes les sources disponibles en live. Vous avez ainsi une vue globale et pouvez ainsi faire votre choix facilement. Plus encore, cet écran permet d’accéder à diverses autres informations comme le temps de capture et de diffusion, les vu-mètres pour les niveaux de volume sonore de chaque source ou encore le visuel disponible sur le lecteur multimédia. Pour le livestream, cet écran vous signale également le débit utilisé par le stream. Et via le logiciel que je vous évoque ci-dessous, il est possible de personnaliser cet affichage pour une plus grande clarté et en fonction de vos besoins.

Encore plus de possibilités avec le logiciel

Honnêtement, la majorité des fonctions utiles à un livestream sont disponibles à l’ouverture de la boîte. Mais pour celles et ceux qui veulent aller plus loin, l’ATEM Mini Pro peut être piloté via l’ATEM Software Control, un logiciel PC et Mac à télécharger gratuitement qui décuple ses possibilités. Ainsi, non seulement vous pourrez retrouver toutes les commandes du panneau sur l’écran de votre ordinateur mais vous pourrez également accéder à des fonctionnalités avancées pour encore plus de contrôle sur l’image et le son de votre stream.

Ainsi, bénéficiant de son mixeur audio Fairlight intégré, le logiciel permet de régler le son avec une grande précision. Le logiciel peut ainsi mixer jusqu’à 6 pistes stéréo (les 4 audio HDMI et les 2 entrées micro). Ceux qui veulent soigner encore plus le son pourront régler chaque piste avec un égaliseur 6 bandes, un compresseur, un limiteur, un expanseur, un noise gate et un pan-pot. Autant vous dire que si vous avez des notions dans le domaine du son, vous avez de quoi faire pour parfaitement personnaliser vos sources sonores et obtenir une qualité professionnelle. Petit détail qui m’a un peu gêné. Compte tenu du niveau de qualité de l’ensemble, j’aurais préféré que Blackmagic ait opté pour des prises micro XLR plutôt que des mini-jack. Toutefois il est assez facile de contourner le problème avec des adaptateurs. Ceux qui utilisent des micro-cravates préféreront sans doute les mini-jack.

Mais ce n’est pas tout, le logiciel permet de préparer sa bibliothèque de médias. En effet, vous voudrez sans doute illustrer vos livestreams avec divers contenus graphiques (titres, logos, etc.). Le logiciel peut en charger une vingtaine que vous pourrez activer avec le lecteur multimédia intégré. Vous pourrez les faire apparaître facilement lors de votre livestream.

Les streamers modernes seront également contents de voir la présence du chroma-key. C’est le terme technique pour parler du principe du fond vert permettant de remplacer votre arrière-plan vert par toute image ou vidéo. Evidemment, vous devrez placer une toile verte derrière vous. Le logiciel permet de bien régler la couleur assignée que l’appareil doit remplacer par votre visuel d’arrière plan. De ce fait, même avec un fond vert non parfaitement uni, il sera possible d’obtenir un résultat nickel. Vous pourrez même programmer l’emplacement de l’incrustation, sa taille et même avoir une petite animation. A noter toutefois que la fonction chrome-key ne peut pas être cumulé avec la fonction Picture in Picture qui affiche une seconde source dans un thumbnail plus petit dans un des quatre coins de l’écran via simple pression de touches sur l’apparei.

L’ATEM Software Control offre d’autres possibilités en rapport avec les caméras Pocket Cinema 4K ou 6K de la marque. Vous pouvez ainsi lancer l’enregistrement de chaque caméra via le logiciel sans devoir le faire physiquement sur l’appareil. C’est pratique si vous avez par exemple plusieurs Pocket Cinema situés aux quatre coins de votre pièce et que chacune d’elle enregistre sur sa carte mémoire l’intégralité du tournage. Vous pouvez ainsi récupérer les enregistrements de chaque caméra pour les remonter ensuite par exemple ou tout simplement pour avoir les plans à la qualité optimale possible. Ce contrôle à distance n’est malheureusement pas possible avec des caméras d’autres marques. Dans ce cas là, il faudra aller déclencher physiquement les caméras. Je vous conseille dans la mesure du possible de toujours enregistrer la vidéo de chaque caméra sur leurs cartes internes. Cela peut toujours servir lors d’un montage ultérieur ou pour archive. Evidemment, dans ce cas là, il vaut mieux alimenter les caméras sur secteur et non sur batterie.

Mais ce n’est pas tout. Toujours pour les possesseurs des caméras Blackmagic Pocket Cinema, le logiciel permet également nombre de réglages des caméras. Balance des blancs et des couleurs, vitesse d’obturation, le focus et d’autres réglages sont accessibles via une interface assez simple et le tout en temps réel. Cette fonctionnalité tire l’ATEM Mini Pro vers des fonctionnalités professionnelles et laisse une marge de progression. Là encore, ces possibilités de contrôle de caméra ne fonctionnent qu’avec les caméras de la marque malheureusement.

Les possibilités de configuration sont bien plus importantes qu’il n’y apparaît de prime abord. Ainsi, Blackmagic Design a pensé à un système de macros qui vous permet d’enregistrer une succession de fonctions et de pouvoir les déclencher d’une simple pression d’un bouton sur le logiciel. Cela peut être très pratique dans votre mise en scène pour, par exemple, faire apparaître un contenu spécifique ou tout simplement débuter votre stream avec tous les bons réglages.

Dernier point crucial. L’ATEM Mini Pro permet de sauvegarder des configurations. Vous pourrez ainsi régler toutes les fonctionnalités de l’appareil selon votre usage et les sauvegarder. Ainsi, lors d’un futur stream, vous pourrez tout simplement lancer le logiciel et restaurer votre sauvegarde qui sera injectée sur l’ATEM Mini Pro. Ce dernier se comportera alors tel que vous l’aviez défini. Vous pouvez évidemment créer autant de configurations que vous le souhaitez en fonction de vos streams. Ces configurations sont de simples fichiers XML enregistrés dans votre ordinateur.

Laissez libre court à votre imagination

Cet ATEM Mini Pro, et son petit frère l’ATEM Mini, ouvre la voie à de la mise en scène pour vos streams. S’il est possible de réaliser la même chose avec un logiciel comme OBS, il faudrait toutefois jongler avec un logiciel pour faire une réalisation temps réel. Ce n’est pas l’interface la plus pratique pour cela.

Avec l’ATEM Mini Pro (et son petit frère l’ATEM Mini), les possibilités et les combinaisons de sources sont innombrables. Que ce soit pour les streamers de jeu vidéo ou tout autre usage plus professionnel comme des vidéo-conférences, des conférences ou présentations en ligne, des réunions virtuelles ou encore des cours en ligne, l’ATEM Mini Pro répond à tous les besoins dans un boîtier compact et un fonctionnement somme toute simple. Au fil de mon test, j’ai pu imaginer nombre d’utilisations. Blackmagic Design en a d’ailleurs imaginé plusieurs avec diverses configurations comme celles ci-dessous.

Honnêtement, les possibilités de l’ATEM Mini Pro sont tellement vastes que les usages vous viendront certainement au fur et à mesure que vous les découvrez et en fonction de vos productions. En cela, cet appareil pourra suivre les plus créatifs d’entre vous assez loin dans la mise en scène.

Conclusion

Alors est-ce que l’ATEM Mini Pro est indispensable ? Non, si vous voulez faire des streams basiques avec une simple caméra. Mais à partir de deux caméras, ce type de mélangeur devient bien plus pratique pour une production optimisée. La possibilité de gérer facilement quatre sources vidéo en fait un appareil incontournable pour tout streamer qui veut monter en gamme et en qualité de production.

J’ai toutefois quelques points à signaler. Compte tenu de la gestion de différents signaux vidéo, l’ATEM Mini Pro chauffe pas mal d’où la présence de grilles d’aération sur les deux côtés de l’appareil. Pensez donc à ne pas trop encombrer votre bureau et laisser circuler l’air. Autre petit détail qui m’a gêné. L’absence d’interrupteur. Je sais bien que sa compacité en fait un appareil mobile donc qu’on range aisément dans un sac mais pour certains utilisateurs comme moi qui préféront prévoir un emplacement spécifique, devoir brancher et débrancher l’alimentation n’est pas quelque chose de très bon pour l’appareil. Je ne sais d’ailleurs pas pourquoi il y a une tendance ces derniers temps à des appareils sans interrupteur. Dernier point, l’interface du logiciel ATEM Software Control pourrait être amélioré. C’est parfois peu ergonomique surtout pour certains réglages qui se déroulent sur une zone de fenêtre assez réduite. Sur certaines fonctions, par exemple le chroma-key, j’aurais préféré carrément une nouvelle fenêtre dédiée. Je n’ai jamais été un grand fan des onglets accordéon qui déroulent des menus au kilomètre.

L’ATEM Mini Pro est bien plus qu’un simple mélangeur vidéo. Avec son logiciel de contrôle complet et gratuit, sa capacité à diffuser sur les réseaux vidéo de lui-même sans avoir besoin de la puissance d’un ordinateur et sa fonction d’enregistrement de votre direct directement sur un disque dur, il cumule en fait un système de capture complet avec un mélangeur vidéo professionnel. Son tarif de 569€ est évidemment plutôt élevé mais si vous voulez monter en qualité de production, l’ATEM Mini Pro est un bon investissement avec un excellent suivi de Blackmagic Design qui met souvent à jour ses produits et ses logiciels.

Pour ceux qui ont un budget plus restreint, le modèle ATEM Mini est à considérer. On perd l’enregistrement sur disque dur, la diffusion en direct (nécessite donc un ordinateur assez puissant pour compresser le signal vidéo et diffuser sur un réseau social vidéo) et le multiview vraiment pratique pour avoir une vue globale de sa diffusion. En gros, on perd l’aspect système de capture intégré qui vous dédouane d’un ordinateur au profit d’un prix bien plus accessible, 289€. Votre choix dépendra principalement de vos besoins et des appareils que vous possédez déjà ou non.

Avec cet ATEM Mini Pro, Blackmagic Design profite de son expérience dans le domaine des mélangeurs vidéo de sa gamme ATEM professionnelle et l’adapte à un usage plus grand public. Malgré quelques petits défauts plutôt de confort, l’ATEM Mini Pro est un produit unique dans son domaine répondant à des besoins de plus en plus poussés des streamers gamers ainsi que des professionnels. Si vous êtes sérieux sur le streaming et la communication vidéo en direct, l’ATEM Mini Pro est une solution idéale.

Good

  • Sa simplicité d'utilisation
  • Les nombreuses combinaisons de sources vidéo
  • Les possibilités offertes par le logiciel dédié
  • Le multiview

Bad

  • Uniquement en 1080p, pas de 4K.
  • Manque un interrupteur de marche/arrêt
  • Ca chauffe pas mal
9

Magnifique

Co-fondateur de Playscope, Michel est un des dinosaures de la presse spécialisée informatique et jeux vidéo. Certains diraient même fossile depuis le temps qu'il oeuvre dans cette industrie (1987). Il a survécu à nombre de magazines, d'éditeurs et de sites web. Gamer sans être un hardcore, Michel joue à un peu tout même s'il a une préférence pour l'action. Actuellement, il visite l'île de Tsushima ;)

Lost Password

Sign Up