Apple enfin sérieux sur le gaming ?

Apple a diffusé sa toute dernière conférence pour lancer son WWDC 2022. Parmi les nombreuses annonces que je vous résumerais dans d’autres news, une information interpelle le gamer que je suis.

Pour beaucoup, y compris votre serviteur, Apple et le gaming font deux. Même si sa plateforme iOS/iPadOS est l’une des plus importantes au monde avec Android, les gamers plus hardcore ont beaucoup de mal à considérer Apple comme un constructeur “gaming” du niveau du monde PC, PlayStation, Xbox ou même Nintendo. En cela, le monde Mac, malgré diverses adaptations reste le parent pauvre. Il faut bien dire que pendant des années, Apple n’a pas vraiment fait d’effort en direction des développeurs de jeu lorsqu’il s’agit de technologies plus en adéquation avec le gaming qu’on va qualifier de haut niveau – cela ne signifie pas que le gaming mobile est de bas niveau ;).

Outre le fameux flop de la Pippin développée par Apple avec Bandai qui était juste une belle catastrophe dans l’approche, Apple n’a jamais conçu ses Mac pour le gaming. Le peu de développeurs Mac ont dû faire avec les configurations lancées au fil des années et les joueurs Mac ont dû se contenter bien souvent d’un strict minimum.

L’avènement de l’iPhone a poussé Apple à travailler plus en direction de la communauté gaming étant donné que la plus grosse part du chiffre d’affaires de l’AppStore provient des jeux iOS. Au fil des itérations d’iPhone et donc de son SoC (Silicon on a chip), Apple a boosté les capacités graphiques de ses appareils iOS à tel point que les récents iPhone et iPad n’ont rien à envier à certaines consoles, principalement la Nintendo Switch. On peut même sans trop se tromper que les iPhone et les iPad de ces dernières années sont largement capables de faire tourner des jeux du niveau de ceux sur Switch si les développeurs tentaient de faire l’effort. Pas pour rien d’ailleurs que nombre de titres iOS se retrouvent sur Switch. Je ne cesse de penser qu’à ce sujet, Nintendo pourrait se faire des centaines de millions d’euros de revenus en adaptant ses titres Switch sur iOS/iPadOS. Un The Legend of Zelda Breath of the Wild sur iPhone/iPad cartonnerait pour sûr 😉

Pour le monde Mac, le grand chamboulement vient de l’arrivée du M1 – et donc désormais du M2 annoncé hier soir également. Comme je vous l’expliquais il y a déjà un moment lors de l’annonce du M1, Apple a décidé de prendre son destin en main lorsqu’il s’agit des processeurs. Terminé les processeurs Intel et les puces graphiques AMD. Désormais à l’instar des iPhone et des iPad avec les puces Ax, les Mac sont désormais quasiment tous passés à des puces maison, les fameux M1, M1 Pro, M1 Max, M1 Ultra ou M2 – excepté le Mac Pro dont l’annonce n’a pas encore été faite.

En quoi ces puces M1/M2 changent la donne ? Tout simplement parce qu’ils offrent d’excellentes performances graphiques – sans toutefois atteindre les sommets des grosses cartes graphiques qu’on trouve sur PC – avec une consommation minimaliste tout en bénéficiant de composants améliorant bien des aspects. Elles intègrent ainsi outre les coeurs CPU et GPU, un Media Engine pour traiter tout ce qui est vidéo mais également un Neural Engine pour les fonctionnalités ayant un rapport avec l’IA et le Machine Learning ainsi qu’une mémoire partagée et un SSD ultra-rapides. Apple joue donc sur les capacités de ses nouvelles puces pour tenter de convaincre les développeurs.

Et qui dit développement, dit outils. Pas étonnant donc qu’Apple profite de sa keynote WWDC 2022 pour annoncer Metal 3, son logiciel permettant aux développeurs de taper dans les performances des puces Apple que ce soit pour les mobiles que pour les Mac. Cette nouvelle version va apporter de nombreuses nouveautés qui devraient faciliter la tâche aux développeurs de jeu. Ainsi, Metal 3 intègre la fonctionnalité MetalFX Upscaling. A l’instar d’un Nvidia DLSS 2.0 ou d’un AMD Fidelity FX, MetalFX Upscaling permet de rendre le jeu à une résolution inférieure puis les upscaler à une résolution supérieure tout en conservant une certaine fidélité de l’image afin de booster les performances du jeu. Apple n’a pas donné de détails sur son fonctionnement et ses réelles capacités. Tout juste a été évoqué un upscaling spatial et un anti-crénelage temporel de haute qualité. Les technologies DLSS 2.0 de Nvidia ou AMD FidelityFX bénéficient de nombreuses possibilités et d’approches qui semblent plus de pointe. Il faudra voir ce que MetalFX Upscaling pourrait faire. Est-ce un simple système d’upscaling par frame pour obtenir un framerate supérieur ou utilise-t-il le Neural Engine des iPhone/iPad et Mac pour appliquer diverses techniques d’upscaling avec de l’IA ? L’autre technologie mise en place permet d’accélérer les temps de chargement des données pour que celles-ci passent plus rapidement et de manière plus fluide du stockage SSD vers la mémoire unifiée afin d’être disponible pour le jeu. Cela se rapproche de ce que permet l’architecture Velocity des dernières Xbox Series X/S ou encore de l’approche de Sony sur sa PS5.

Vous pouvez être sûrs que les futurs titres iOS, iPadOS et MacOS vont tous basculer sur Metal 3 pour gagner en performance. En tous les cas, les premiers titres annoncés utilisant Metal 3 ont de quoi titiller l’intérêt.

En effet, la keynote a fait place à No Man’s Sky que les joueurs sur PlayStation, Xbox et PC connaissent. Développé par Hello Games, ce titre permet d’explorer un univers ultra-vaste truffés de milliards de planètes chacune avec sa vie, sa faune, sa flore, etc. Il sera l’un des premiers titres à sortir à la fois sur les Mac M1/M2 et les iPad à base de M1 (les derniers iPad Air et iPad Pro). Apple confirme également l’adaptation du récent Grid Legends d’EA/Codemasters à venir sur Mac avec puce Apple.

L’autre gros titre dévoilé vidéo à l’appui est tout simplement Resident Evil Village. Oui, oui, un jeu AAA Capcom sur un Mac. Qui l’eût cru. Huitième volet de la saga, ce titre récemment confirmé dans une version PlayStation VR2, va donc être adapté sur Mac avec une utilisation des technologies de Metal 3 pour un rendu qui semble ne rien envier aux versions consoles voire PC. Là encore, difficile de juger sur la simple vidéo pour des outils et une version non finale – j’ai décelé un framerate encore perfectible – mais c’est sans doute à surveiller. A mon humble avis, le développement de Resident Evil Village pourrait peut-être impliquer le fameux casque AR/VR d’Apple en rumeurs depuis des mois. Si Capcom veut tenter de produire du contenu pour ce futur casque, il leur faut s’accoutumer à la plateforme Apple. Quoi de mieux que d’adapter un titre déjà disponible et qui est déjà en cours d’adaptation pour le PS VR2 de Sony pour s’améliorer sur les outils et les machines Apple.

La montée en puissance du gaming sur Mac et plus largement sur les plateformes à base de puces Apple devrait permettre de convaincre des développeurs de tenter l’aventure. En effet, ce que Apple propose est de tout simplement pouvoir développer un jeu et le scaler en fonction de la machine visée : un iPhone, un iPad ou un Mac (sans oublier l’AppleTV si Apple se décide à y mettre une puce M1/M2) et cela quelle que soit la configuration tant que la machine fonctionne avec une puce Apple. Autant dire qu’un jeu peut donc toucher un public colossal à savoir tous les utilisateurs Mac M1 et ultérieur et tous les utilisateurs iOS et iPadOS de ces dernières années et ultérieur. Le marché est bien plus énorme que, par exemple, le marché PlayStation ou Xbox. Si un Capcom tente l’aventure avec son Resident Evil Village comme galop d’essai ou EA avec Grid Legends, je ne serais pas surpris qu’on apprenne dans les mois à venir que d’autres grands éditeurs de jeux AAA tentent l’aventure également.

Faciliter le développement et/ou l’adaptation de titres AAA est une chose que semble vouloir faire Apple. L’exécuter correctement en est une autre. Toujours est-il que pour les gamers iOS, iPadOS et MacOS, l’avenir semble plus radieux avec la possibilité d’une plus grande variété de titres adaptés ou développés pour les machines Apple. Et rien que pour cela, on peut rêver de voir enfin les annonces de titres AAA avec une version Apple ajoutée aux habituels versions PlayStation, Xbox, Switch et PC.