Nvidia va aller chercher Intel et AMD en rachetant ARM

Nvidia va aller chercher Intel et AMD en rachetant ARM

Les rumeurs s’intensifiaient depuis quelques heures. C’est donc désormais confirmé. Nvidia rachète à Softbank la compagnie de semiconducteurs ARM pour la modique somme de 40 milliards de dollars. Avec un tel rachat, Nvidia devient l’une des plus importantes compagnies de semi-conducteurs (entre autres) au monde.

Avec ce rachat, Nvidia augmente de facto son implication non seulement dans les processeurs mais sur le marché du mobile où domine ARM puisque tous les iPhone et iPad d’Apple et tous les smartphones et tablettes Android utilisent des processeurs basés sur des architectures ARM.

Nvidia a indiqué que ce rachat ne changera pas la stratégie de licencing des technologies ARM à ses clients tiers. La compagnie maintiendra sa neutralité face à ses clients actuels. Cela ne devrait donc rien changer envers des clients comme Apple – sa série de SoC (system on a chip) étant tous basés sur des architectures ARM – ou d’autres comme Samsung avec ses Exynos ou Qualcomm avec ses Snapdragon. De même d’ailleurs pour Nvidia avec ses Tegra dont le client le plus célèbre est tout simplement Nintendo pour ses Switch.

En rachetant ARM, Nvidia devient donc l’acteur principal dans le domaine des SoC dans le monde mobile. Nvidia a la volonté de booster la recherche & développement d’ARM qui se trouve à Cambridge en Angleterre. L’objectif est d’établir un centre de recherche de classe mondiale sur l’IA. Nvidia compte d’ailleurs construire un super-ordinateur ARM/Nvidia pour les y aider.

Si les gamers connaissent Nvidia surtout pour les GPU sur PC, la compagnie possède nombre d’activités dans l’IA, l’automotive et bien d’autres. On peut toutefois supposer que les futures architectures et technologies ARM pourraient voir intégrer des technologies Nvidia. De là à penser que la partie GPU des SoC ARM profite des technologies des GPU Nvidia…

Co-fondateur de Playscope, Michel est un des dinosaures de la presse spécialisée informatique et jeux vidéo. Certains diraient même fossile depuis le temps qu'il oeuvre dans cette industrie (1987). Il a survécu à nombre de magazines, d'éditeurs et de sites web. Gamer sans être un hardcore, Michel joue à un peu tout même s'il a une préférence pour l'action. Actuellement, il visite l'île de Tsushima ;)

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Sign Up